Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Paul Tian

Le blog de Paul Tian

"Qui n’a pas quitté son pays est plein de préjugés"


Quels sont les sites classés Seveso en Comminges ?

Publié par Paul Tian sur 28 Septembre 2019, 11:04am

Catégories : #Seveso, #produits chimiques, #Lubrizol, #pollution, #Comminges, #Saint-Gaudens, #Boussens, #Fibre Excellence, #Antargaz, #Actualité

(Photo illustration : ©Comité d'Entreprise de Fibre Excellence Saint Gaudens).

(Photo illustration : ©Comité d'Entreprise de Fibre Excellence Saint Gaudens).

Jeudi, un terrible incendie s’est déclaré à l’usine chimique Lubrizol de Rouen (lire ici). Un site classé Seveso. A la suite de cet incendie, les autorités ont pris des mesures de protection des riverains et ont fermé les établissements scolaires. Le procureur de la République a ouvert une enquête préliminaire pour déterminer l’origine du sinistre.

 

Environ 1300 installations industrielles de ce type sont répertoriées en France. Il en existe quatre en Comminges :

 

  • Saint-Gaudens : Fibre excellence. Statut Seveso, seuil Haut
  • Labarthe-Inard : Bio Advanced Energy Prod, usine en construction. Statut Seveso, seuil Bas
  • Boussens : Antargaz Finagaz. Statut Seveso, seuil Haut
  • Boussens : BASF Health And Care Products France. Statut Seveso, seuil Haut

Qu’est-ce qu’un site Seveso ?

 

La directive dite Seveso après le rejet accidentel de Dioxine, en 1976, sur la commune de Seveso, en Italie. Les États européens se sont alors dotés d’une politique commune en matière de prévention des risques industriels majeurs. En 1982, la première directive Seveso naissait, imposant aux États et aux entreprises d’identifier les risques associés à certaines activités industrielles dangereuses et de prendre les mesures nécessaires pour y faire face. Cette directive a depuis été modifiée à deux reprises, la dernière fois en 2015 (Seveso 3). 

 

Les sites soumis à la directive Seveso se répartissent selon deux types d’établissements, en fonction des quantités et des types de produits dangereux qu’ils accueillent :

 

  • les établissements classés Seveso seuil haut (les plus à risques) et les établissements classés Seveso seuil bas. Pour chacun des sites, les mesures de sécurité et les procédures varient. Elles sont définies au cas par cas via des arrêtés préfectoraux.

 

Dans tous les cas, il s’agit de réduire les risques à la source via une diminution des quantités stockées ou le choix des procédés utilisés. Sont mis en place de dispositifs de sécurité de nature à réduire les risques d’accident (confinement des installations dangereuses, organes de coupure…). Enfin, une organisation de la sécurité (contrôles réguliers des installations, maintenance, formation du personnel, plans d’urgence…) est mise en place au sein de chaque établissement industriel concerné. Elles peuvent comprendre la mise en place de barrières de protection physique et des mesures de surveillance des accès aux sites dangereux (gardiennage, caméras de surveillance).

 

Pour les sites classés seuil haut, des Plans de prévention des risques technologiques  (PPRT), mis en place en 2003, participent à la politique de maîtrise des risques sur les territoires sur lesquels ils sont implantés. L’objectif est d’améliorer la coexistence de ces sites industriels avec leurs riverains.

Quels sont les sites classés Seveso en Comminges ?
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents