Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Paul Tian

Le blog de Paul Tian

"Qui n’a pas quitté son pays est plein de préjugés"


Municipales 2020 : y aura-t-il un trop plein de candidats à Luchon ?

Publié par Paul Tian sur 24 Septembre 2019, 16:28pm

Catégories : #Municipales 2020, #politique, #luchon, #Comminges, #Ferré, #Subercaze, #Azémar, #Montsarrat, #PCF, #Pays de Luchon, #Actualité, #société, #Jean-Christophe Gimenez, #appel citoyen

Municipales 2020 : y aura-t-il un trop plein de candidats à Luchon ?

A six mois des élections municipales, le landerneau politique luchonnais est en effervescence… Deux candidats se sont officiellement déclarés (Gérard Subercaze et Eric Azémar), un appel citoyen à constituer une liste a été publié sur mon blog par le PCF du Pays de Luchon.

 

De son côté Michel Montsarrat, dans une lettre ouverte aux luchonnais et luchonnaises entend qu’une liste d’union voit le jour et n’exclut pas une candidature.

 

Le maire de Luchon Louis Ferré, n’a pas ouvertement annoncé sa candidature. Mais en lisant le quotidien régional "La Dépêche" on retiendra cette phrase qui en dit long :

 

"... il y a encore beaucoup de choses à faire et nous avons, avec l’équipe municipale, de nombreux projets en tête…"

 

Donc dans six mois, au train où vont les candidatures, on peut imaginer que cinq (et pourquoi pas six) listes feront les yeux doux aux électeurs pour tenter de captiver leurs suffrages.

 

Cinq listes pour une ville de 2.300 habitants, n’est-ce pas trop ?

 

Des citoyens luchonnais se mobilisent actuellement pour tenter qu’une liste d’union voit le jour entre certains candidats pour affronter le maire sortant.

 

C’est ce que souhaite Jean-Christophe Gimenez dans son plaidoyer publié, lundi, sur sa page Facebook et sur mon blog (lire ici).

 

Ce mardi, il a publié le message suivant :

 

"…La majorité silencieuse doit maintenant s'exprimer, la fenêtre de tir est très courte avant que la campagne entre dans le vif. Les réseaux sociaux c'est bien pour divulguer une information mais cela reste du virtuel. Relayez, je vous en prie, ce message verbalement auprès des candidats potentiels que vous connaissez : Luchon n'a plus les moyens de se payer une nouvelle guerre politique... Messieurs les candidats si vous aimez votre ville comme vous le prétendez, mettez-vous autour d'une table et trouvez le moyen de former une seule liste d'union municipale apolitique... C'est seulement en regroupant les talents de tous bords que l'on sortira notre cité de l'ornière..."

 

Avec, cette précision, dans le courant de l'après-midi :

 

 

" Certains font du lobbying pour une firme, d’autres pour leur corporation, j’ai choisi d’en faire pour Luchon… En tant que citoyen, j’ai décidé de dénoncer la situation actuelle.
 

Tout le monde se plaint, on en parle tous autour d’un café ou d’un demi mais rien ne bouge, j’ai choisi de dire tout haut, ce que pense la majorité d’entre nous !


On me dit que c’est courageux, on me félicite, on me soutient, cela fait chaud au cœur mais les belles intentions ne feront pas avancer les choses.


Le courage n’a rien avoir avec ma démarche c’est plutôt une question de survie. Un réflexe humain, je ne peux laisser notre ville décliner sans réagir.


Le constat est sans appel, c’est la politique qui a dégradé la situation. Comment avancer quand une partie de la population va dans un sens et l’autre tire la couverture dans le sens opposé ?


Diviser pour mieux régner, les politiques savent très bien appliquer cet adage, pour une fois, soyons au-dessus de cela, pensons solidarité, intérêt commun, bons sens et pragmatisme.


Dans certaines communes, les élus ont su s’unir pour l’intérêt commun comme à Cornebarrieu, 7000 habitants et une seule liste en 2014 !


Ici en 2014, il y avait 5 listes pour 2300 habitants !


C’est révélateur de l’état d’esprit…


Je ne représente aucune formation politique, aux municipales parfois j’ai voté à gauche, parfois à droite (si cela veut dire encore quelque chose) je ne suis téléguidé par personne, mon parti c’est Luchon.


Pas de fatalisme, notre ville a de la ressource, c’est à nous, chacun a notre niveau de pousser les politiques et les citoyens de tous bords à s’unir enfin, en utilisant les compétences de chacun, pour que Luchon rebondisse…


Merci à vous, vive Luchon."

 

L’appel est lancé. Les futurs candidats à la mairie sauront-ils le saisir ? Ou continueront-ils à poursuivre sur le chemin de la division, nous le saurons vraisemblablement dans les prochaines semaines.

 

En attendant une question me turlupine : pour se présenter à l'élection municipale il faut une liste de 23 colistiers, dont la moitié de femmes. Il y aurait donc à Luchon au moins 115 citoyens/citoyennes disposés à se consacrer entièrement à la vie de la cité thermale alors que les médias nationaux nous expliquent depuis plusieurs semaines les maires en ont ras-le-bol et que près de 50% d'entre eux n'entendent pas se représenter, la fonction étant de plus en plus difficile et les aides de l'Etat fondant comme neige au soleil.

 

Luchon serait donc une exception ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents