Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Paul Tian

Le blog de Paul Tian

"Qui n’a pas quitté son pays est plein de préjugés"


TRIBUNE LIBRE. Privatisation des Thermes de Luchon : "tentative de sauvetage électoral" !

Publié par Bernard Pieraggi sur 10 Octobre 2019, 10:12am

Catégories : #Luchon, #Thermes, #Thermes de Luchon, #Tribune Libre, #privatisation, #Municipales 2020, #conseil municipal, #Louis Ferré, #Eric Azémar, #Gérard Subercaze, #PCF Pays de Luchon, #politique

TRIBUNE LIBRE. Privatisation des Thermes de Luchon : "tentative de sauvetage électoral" !

Je publie ci-après la tribune libre de Bernard Pieraggi, citoyen luchonnais, au sujet de la possibilité pour le maire de Luchon d'obtenir, ce jeudi soir, l'aval du conseil municipal pour "négocier directement" la privatisation de l'établissement thermal, alors que l'appel d'offres pour la DSP est resté infructueux, en raison, officiellement, d'un "bug informatique" (lire ici).

TRIBUNE LIBRE 

Nous nous trouvons dans une situation singulière, car la brusque volonté de Louis Ferré de privatiser, en quelque sorte, l’établissement thermal est clairement une tentative de sauvetage électoral.

 

L’option de la privatisation de l’établissement thermal a toujours été rejetée par Louis Ferré et son équipe, préférant conformément à son programme, une évolution des thermes vers une société publique locale.

 

À la fin du deuxième mandat, le maire ne peut faire que le constat de l’échec de sa politique au regard du déclin régulier et très inquiétant des thermes de Luchon, alors que l’ensemble des autres établissements thermaux, qui ont bénéficié de rénovation et de modernisation, sont en croissance régulière.

 

C’est dans ces conditions qu’a été imaginé un appel d’offres dans les derniers mois du mandat du maire actuel.

 

Non seulement le résultat des candidatures n’a pas été à la hauteur de ce qui était annoncé, puisque 4 candidats devaient se manifester selon le maire, et qu’un seul dossier a été présenté dans des conditions irrégulières forme.

 

Il s’agit d’un échec au regard de l’intérêt manifesté par les opérateurs privés dans ce domaine.

 

Ce déficit de candidature est aussi directement lié au cahier des charges qui a été posé par la mairie, qui ne permet pas à un investisseur, professionnel du thermalisme, de pouvoir bénéficier des conditions sereines pour d’une part réaliser ses investissements et développer librement son activité.

 

Maintenant se pose la question de la décision du maire à l’occasion du conseil municipal qui doit se réunir jeudi soir à 20h30.

 

Le texte permet au maire, alors que l’appel d’offres s’est révélé infructueux, de négocier directement avec un repreneur, et ce 5 mois avant les élections.

 

En fait comme cela été rappelé par certains intervenants sur le blog, il s’agit d’une question d’éthique.

 

Compte-tenu des motivations électoralistes du maire, qui pourtant ne peut pas se targuer d’un bon bilan à bien des égards, on peut craindre une décision précipitée, qui va engager l’avenir de Luchon sur un sujet essentiel, qui a été la source de la richesse de la commune, à savoir la renaissance des Thermes avec un développement nécessaire du thermoludisme.

 

Au regard de l’expérience du projet du casino dans les thermes, projet qui n’a pas échoué contrairement à ce que j’ai pu lire en raison de l’action de l’association ALVA à l’encontre du permis de construire, mais en raison du désengagement de l’opérateur choisi, qui est en procédure collective et donc en situation financière extrêmement difficile.

 

Pour information à ce sujet, la mairie a retiré son arrêté de permis de construire et a été condamnée dans une décision du 26 septembre 2009 par le tribunal administratif à 1500 € au titre des dépens au profit de l’ALVA, qui a exercé légalement de son droit d’agir en justice pour le bien commun.

 

En l’état, la sagesse dicterait à Monsieur le maire de renoncer à cette négociation de gré à gré, dans une période qui n’est pas sereine en raison de la prochaine échéance électorale.

 

De surcroît cette façon d’agir dans une période préélectorale serait de nature à fausser le jeu démocratique.

 

Une décision d’une telle importance doit recueillir l’assentiment de l’ensemble de la population.

 

Monsieur le maire sera-t-il sage ?

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents