Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Paul Tian

Le blog de Paul Tian

"Qui n’a pas quitté son pays est plein de préjugés"


Trains de nuit : le Sénat se mobilise pour leur renaissance

Publié par Communiqué "Oui au train de nuit" sur 28 Novembre 2019, 17:37pm

Catégories : #SNCF, #train de nuit, #sénat, #mobilisation, #Tarbes, #Hautes-Pyrénées, #Luchon, #oui au train de nuit, #service public, #politique

(Photo : Facebook @ Oui au train de nuit, au-revoir Guillaume Pépy) -

(Photo : Facebook @ Oui au train de nuit, au-revoir Guillaume Pépy) -

Communiqué de presse du collectif "Oui au train de nuit"

Mercredi 20 novembre, le sénat a organisé un grand débat sur les trains de nuits au moment même où le gouvernement démarre une étude sur leur développement.

 

Des sénateurs de tous bords ont ainsi plaidé pour les trains de nuit : Le sénateur LR des Pyrénées-Atlantiques Max Brisson a rappelé qu’au moment du démantèlement "la direction de la SNCF a bien laissé entendre que ces trains de nuit étaient vides et déficitaires. Mais l’Autorité de Régulation des Transports a rectifié le tir précisant qu’en 2015, le taux d’occupation des trains de nuit était près de 10 points au-dessus de la moyenne de l’activité des Intercités." 

 

Et déficitaire ? pour la sénatrice CRCE Éliane Assassi, le train de nuit est peu énergivore, moins coûteux que les lignes à grande vitesse et il permet de desservir les centres des petites villes et les liaisons transversales.

 

Le sénateur PS Olivier Jacquin a ajouté que "pour permettre de réduire les prix unitaires, le rail a besoin d'être circulé au maximum le jour et la nuit", et le Sénateur indépendant Jérome Bignon offre une perspective compatible avec le climat : "le prix des voyages doit refléter l'impact écologique afin que les moins polluants soit les moins chers."

 

Face aux sénateurs unis, le secrétaire d’État aux transports Jean-Baptiste Djebbari a expliqué que "l’impératif écologique fait émerger de nouvelles perspectives économiques pour les trains de nuit. Les chiffres de fréquentation de l’année 2019 nous encouragent d'ailleurs dans cette voie".

 

Alors qu’en 2016, le train de nuit était décrit comme dépassé, vide et ruineux, M. Djebbari reconnaît aujourd'hui que "le train de nuit constitue non seulement une offre de transport nécessaire pour répondre à des enjeux forts d'aménagement du territoire, [...] mais aussi une offre écologique et sociale pur voyager sur de longues distances."

 

Alors bientôt une renaissance des trains de nuit pour connecter le Sud-Ouest dans l'Hexagone ?

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents