Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Paul Tian

Le blog de Paul Tian

"Qui n’a pas quitté son pays est plein de préjugés"


Déconfinement à 100 km : Eric Azémar, prochain maire de Luchon, écrit au Premier ministre et aux élus de la Haute-Garonne

Publié par Paul Tian sur 3 Mai 2020, 17:28pm

Catégories : #Covid-19, #déconfinement, #100km, #déplacement, #Edouard Philippe, #Luchon, #Pays de Luchon, #Haute-Garonne, #Eric Azémar, #Joël Aviragnet, #préfet de la Haute-Garonne, #enclave, #Comminges

Déconfinement à 100 km : Eric Azémar, prochain maire de Luchon, écrit au Premier ministre et aux élus de la Haute-Garonne

Lors de son allocution à l'Assemblée nationale, sur le plan de déconfinement, le Premier ministre, Edouard Philippe, a notamment précisé que pour éviter les déplacements interrégionaux et interdépartementaux, l’attestation de déplacement pour motif impérieux, professionnel ou familial, demeurerait obligatoire au-delà de 100 km autour de son domicile principal.

En-dessous de 100 km, le précieux sésame ne sera donc plus nécessaire. Ce qui pose un sérieux problème aux habitants du Pays de Luchon, notre territoire se situant à plus de 100 km du chef-lieu du département, Toulouse.

Fort de ce constat, Eric Azémar, prochain maire de Luchon, vient d'adresser une lettre au Premier ministre, mais aussi au Préfet de la Haute-Garonne, aux sénateurs du département et au député de la 8ème circonscription.

Voici ci-après le lettre d'Eric Azémar :

"Je m’adresse à vous en tant que futur maire de Bagnères de Luchon et à la suite de la publication des premières mesures qui accompagneront le déconfinement des Français dès le 11 mai prochain.

Une de ces mesures est la limitation, dans un rayon de 100 km autour du domicile principal, pour les déplacements qui ne nécessitent pas de dérogation.

Notre ville, ainsi que l’ensemble du pays de Luchon, va doublement souffrir de cette décision.

En effet, le département de la Haute Garonne s’étale sur plus de 150 km en longueur, Bagnères de Luchon, et son pays, est située à l’extrême sud du département et adossée à l’Espagne (dont la frontière reste fermée pour une durée indéterminée) : ce rayon de 100 km ne définit donc pour nous qu’un demi-cercle. Ce dernier nous permet d’atteindre Pau mais pas Toulouse, notre chef-lieu de Département. Les luchonnais ne pourront donc pas se rendre à Toulouse où se concentre la vie économique et administrative de leur département.

A l’inverse, les nombreux Toulousains qui possèdent une résidence familiale à Luchon, ou qui y ont de la famille, ne pourront pas se rendre dans notre ville.

L’économie locale de Luchon et de son pays dépend entièrement du thermalisme et du tourisme. Elle est actuellement anéantie et nous redoutons tous les effets, à court et moyen terme, que cette crise sanitaire aura sur notre avenir.

Ainsi pour ne pas "punir" davantage le sud du département de la Haute Garonne, je vous suggère de demander au gouvernement d’élargir cette règle des cent kilomètres pour les déplacements.

Une nouvelle rédaction pourrait être la suivante : "100 km OU bien dans les limites administratives du département de résidence" ; ce qui ne concerne que deux ou trois départements français, très étendus géographiquement.

Je reste persuadé que ce courrier trouvera un écho favorable auprès de vous et vous remercie d’avance au nom de toute la population du pays de Luchon de l’intérêt que vous y porterez..."

Éric Azémar

Eric Azémar, le soir de sa victoire dès le 1er tour des élections municipales à Luchon (Photo © Paul Tian)

Eric Azémar, le soir de sa victoire dès le 1er tour des élections municipales à Luchon (Photo © Paul Tian)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents