Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Paul Tian

Le blog de Paul Tian

"Qui n’a pas quitté son pays est plein de préjugés"


Déconfinement à 100 km : la réponse du Premier ministre à des Luchonnais

Publié le 5 Mai 2020, 16:48pm

Catégories : #déconfinement, #100 km, #Luchon, #Pays de Luchon, #Toulouse, #Pyrénées, #Edouard Philippe, #Eric Azémar, #Joël Aviragnet

Déconfinement à 100 km : la réponse du Premier ministre à des Luchonnais

Eric Azémar, prochain maire de Luchon, a écrit au Premier ministre et aux parlementaires de la Haute-Garonne concernant la zone des 100 km du lieu de sa résidence où les citoyens n’auront pas besoin d’attestation de déplacement, à compter du 11 mai prochain, date du déconfinement progressif en France (lire ici).

 

Au-delà de cette zone de 100km du domicile, les déplacements seront restreints, ce qui est un réel problème pour les habitants du Pays de Luchon qui se voient « interdits » de se rendre à Toulouse, chef-lieu du département.

 

Des citoyennes et citoyens n’ont pas manqué, également, d’alerter le chef du gouvernement et Joël Aviragnet, député du Comminges-Savès.

 

Ce dernier leur a indiqué par courrier, qu’il avait "contacté la sous-préfète de Saint-Gaudens pour travailler sur le déconfinement de l'ensemble des villes de la 8ème circonscription de la Haute-Garonne, dont Luchon", tout en précisant que "La préfecture de la Haute-Garonne connait les difficultés des villes "enclavées" et œuvre pour un déconfinement raisonnable et juste de ces communes…"

 

Voici la réponse du Cabinet du Premier ministre aux Luchonnais :

 

"Comme le Premier ministre l’a expliqué lors de son intervention devant l’Assemblée nationale le 28 avril dernier, cette date doit marquer le début d’un processus de déconfinement. Celui-ci doit permettre au pays de retrouver peu à peu certaines des activités qui avaient été restreintes pour limiter la propagation du virus, tout en maintenant une grande vigilance sur la situation sanitaire. Ce déconfinement sera donc progressif et adapté localement en fonction des données relatives à la circulation du virus dans chaque département.

 

"Dans le cadre des assouplissements prévus, il ne sera ainsi plus nécessaire de se munir d’une attestation dérogatoire pour l’ensemble des déplacements de la vie quotidienne effectués dans un rayon inférieur à 100 km autour de son domicile. Il sera néanmoins recommandé aux personnes âgées et autres individus « à risque » de continuer de limiter leurs déplacements et leur contacts sociaux autant que possible.

 

"Les commerces qui avaient été fermés seront autorisés à rouvrir, ainsi que les bibliothèques et médiathèques, à condition qu’y soient respectés les gestes-barrières et en particulier le principe de distanciation physique ou, à défaut, le port du masque. Resteront cependant fermés, au moins jusqu’au début du mois de juin, les cafés, bars et restaurants, ainsi que, sur décision éventuelle des préfets, certains centres commerciaux de plus de 40 000 m².

 

"Au-delà de la limite de 100 km, les déplacements resteront restreints. Ils ne seront possibles que pour un motif impérieux, familial ou professionnel, selon des modalités qui seront définies dans un prochain texte législatif.

 

"Le Premier ministre a cependant précisé qu’une évaluation de la situation sanitaire sera effectuée dans les jours précédents la date du 11 mai. S’il s’avérait que la situation est moins favorable qu’attendu, la mise en œuvre de ces mesures de déconfinement pourrait être partielle. Dans tous les cas, une seconde période d’évaluation s’ouvrira alors jusqu’au 2 juin prochain, date à laquelle le dispositif sera de nouveau adapté aux évolutions constatées. Dans ce contexte, il est donc essentiel que chacun continue de faire preuve du plus grand civisme, en respectant les consignes et recommandations émises par les autorités publiques…"

 

Donc, comme on peut le constater, à la lecture de la réponse du Cabinet du chef du gouvernement, si rien n'évolue, les luchonnais ne pourront pas se rendre à Toulouse et les Toulousains (dont nombreux sont originaires du Luchonnais) ne pourront venir à Luchon.

 

Ubuesque, non ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents