Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Paul Tian

Le blog de Paul Tian

"Qui n’a pas quitté son pays est plein de préjugés"


Airbus : réunion de crise à la préfecture de Région, réaction de Georges Méric, président du CD31

Publié par Communiqué de Presse sur 7 Juillet 2020, 10:35am

Catégories : #Airbus, #restructuration, #plan social, #social, #Haute-Garonne, #Toulouse, #CD31, #Occitanie, #GeorgesMeric, #EtienneGuyot, #CCI, #Covid-19

(Photo © H.H.)

(Photo © H.H.)

Lundi 6 juillet, le président du Conseil départemental de la Haute-Garonne, Georges Méric, le Préfet de Région, Etienne Guyot, les représentantes et représentants de la Région Occitanie, de Toulouse Métropole, de la Chambre de Commerce et d’Industrie régionale et le Président de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Toulouse ont participé à une réunion de crise afin de coordonner leurs actions face au plan de suppression d’emplois massif annoncé par Airbus et les conséquences sur la filière aéronautique et spatiale et l’économie locale.

"Je suis satisfait de cette réunion organisée par Monsieur le Préfet de Région à ma demande, afin d’assurer la coordination et la complémentarité des réponses que nous nous devons d’apporter, à ce qui s’annonce comme une crise de l’emploi sans précédent pour notre territoire" a réagi Georges Méric.

"Le pôle aéronautique et spatial est un pôle d’excellence qu’il est essentiel de préserver pour le devenir de nos territoires. La crise multiforme du Covid-19, la nécessaire transition écologique et les évolutions des habitudes de vie auront un impact profond sur le transport aérien qui entrainera nécessairement une baisse d’activité de la filière aéronautique.

Le plan de soutien de la filière aéronautique et spatiale en Occitanie élaboré entre l’Etat et la Région est ambitieux. Cette 4ème génération des plans ADER, qui s’ajoute au plan de relance pour la filière aéronautique de 15 milliards d’euros, dont 7 milliards fléchés sur Air France, annoncé par le ministre de l’économie le 9 juin dernier, apporteront un appui certain à toute la filière.
Le Conseil départemental de la Haute-Garonne est prêt à s’associer aux efforts engagés en faveur de la filière, dans une volonté de préserver les emplois, les compétences et les savoir-faire, mais également de favoriser l’innovation et la diversification des activités de la filière" a précisé Georges Méric.

"Afin de préserver au maximum l’emploi, le Département sera également présent aux côtés des syndicats de la filière et plus largement de l’ensemble des secteurs concernés par des suppressions d’emplois.
Nous allons créer un fonds de solidarité de 250 000 euros à destination des Fédérations syndicales départementales, afin de les soutenir dans leur démarche de dialogue social. Je rencontrerai d’ailleurs prochainement les organisations syndicales afin d’en préciser les modalités" a annoncé le président du Conseil départemental.

"La mono activité industrielle est une faiblesse structurelle de la métropole toulousaine" a-t-il ajouté. "Ce n’est pas la première fois que l’industrie aéronautique traverse une crise difficile. Il faudra en tirer les leçons.

La crise sociale n’épargne aucun secteur économique, nous ne devons pas l’oublier. De multiples filières sont en danger, comme les Bâtiments et les Travaux Publics, le tourisme et les loisirs de proximité, les activités de services, de commerce ou d’artisanat ou encore l’agriculture.

C’est pourquoi, j’ai proposé aujourd’hui que puisse être créée une cellule de crise et de coordination en matière d’emploi réunissant l’Etat, les collectivités territoriales et les acteurs économiques locaux, dans lequel le Conseil départemental, en tant qu’aménageur du territoire et chef de file des solidarités humaines et territoriales, prendra toute sa place et sera un partenaire attentif et engagé.
Cette proposition a été acceptée et permettra de renforcer la coordination des actions des services de l’Etat, des collectivités territoriales et des acteurs économiques locaux afin d’apporter les réponses les plus efficaces et les plus complémentaires possibles.
La défense de l’emploi sur notre territoire est la priorité absolue des semaines et des mois qui viennent", a conclu Georges Méric.

Lundi 6 juillet, le président du Conseil départemental de la Haute-Garonne, Georges Méric, le Préfet de Région, Etienne Guyot, les représentantes et représentants de la Région Occitanie, de Toulouse Métropole, de la Chambre de Commerce et d’Industrie régionale et le Président de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Toulouse ont participé à une réunion de crise afin de coordonner leurs actions face au plan de suppression d’emplois massif annoncé par Airbus et les conséquences sur la filière aéronautique et spatiale et l’économie locale.

“Je suis satisfait de cette réunion organisée par Monsieur le Préfet de Région à ma demande, afin d’assurer la coordination et la complémentarité des réponses que nous nous devons d’apporter, à ce qui s’annonce comme une crise de l’emploi sans précédent pour notre territoire” a réagi Georges Méric.

“Le pôle aéronautique et spatial est un pôle d’excellence qu’il est essentiel de préserver pour le devenir de nos territoires. La crise multiforme du Covid-19, la nécessaire transition écologique et les évolutions des habitudes de vie auront un impact profond sur le transport aérien qui entrainera nécessairement une baisse d’activité de la filière aéronautique.

Le plan de soutien de la filière aéronautique et spatiale en Occitanie élaboré entre l’Etat et la Région est ambitieux. Cette 4ème génération des plans ADER, qui s’ajoute au plan de relance pour la filière aéronautique de 15 milliards d’euros, dont 7 milliards fléchés sur Air France, annoncé par le ministre de l’économie le 9 juin dernier, apporteront un appui certain à toute la filière.
Le Conseil départemental de la Haute-Garonne est prêt à s’associer aux efforts engagés en faveur de la filière, dans une volonté de préserver les emplois, les compétences et les savoir-faire, mais également de favoriser l’innovation et la diversification des activités de la filière” a précisé Georges Méric.

“Afin de préserver au maximum l’emploi, le Département sera également présent aux côtés des syndicats de la filière et plus largement de l’ensemble des secteurs concernés par des suppressions d’emplois.
Nous allons créer un fonds de solidarité de 250 000 euros à destination des Fédérations syndicales départementales, afin de les soutenir dans leur démarche de dialogue social. Je rencontrerai d’ailleurs prochainement les organisations syndicales afin d’en préciser les modalités” a annoncé le président du Conseil départemental.

“La mono activité industrielle est une faiblesse structurelle de la métropole toulousaine” a-t-il ajouté. “Ce n’est pas la première fois que l’industrie aéronautique traverse une crise difficile. Il faudra en tirer les leçons.

La crise sociale n’épargne aucun secteur économique, nous ne devons pas l’oublier. De multiples filières sont en danger, comme les Bâtiments et les Travaux Publics, le tourisme et les loisirs de proximité, les activités de services, de commerce ou d’artisanat ou encore l’agriculture.

C’est pourquoi, j’ai proposé aujourd’hui que puisse être créée une cellule de crise et de coordination en matière d’emploi réunissant l’Etat, les collectivités territoriales et les acteurs économiques locaux, dans lequel le Conseil départemental, en tant qu’aménageur du territoire et chef de file des solidarités humaines et territoriales, prendra toute sa place et sera un partenaire attentif et engagé.
Cette proposition a été acceptée et permettra de renforcer la coordination des actions des services de l’Etat, des collectivités territoriales et des acteurs économiques locaux afin d’apporter les réponses les plus efficaces et les plus complémentaires possibles.
La défense de l’emploi sur notre territoire est la priorité absolue des semaines et des mois qui viennent”, a conclu Georges Méric.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents