Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Paul Tian

Le blog de Paul Tian

"Qui n’a pas quitté son pays est plein de préjugés"


Pays de Luchon : "Quand les pêcheurs coachent les ados de la MJC"

Publié par Paul Tian sur 27 Juillet 2020, 07:34am

Catégories : #Pays de Luchon, #Juzet-de-Luchon, #Luchon, #Société de pêche, #pécheurs, #MJC, #adolescents, #environnement, #écologie, #AAPPMA, #Daniel Estrade, #desman, #pyrénées, #truite

(Photo © Daniel Estrade)

(Photo © Daniel Estrade)

Après l'opération de nettoyage du ruisseau de Juzet avec les ados de la MJC, Daniel Estrade, secrétaire de la Société de Pêche de Luchon, répond à mes questions : 

Vous avez participé au nettoyage du ruisseau de Juzet-de-Luchet, jeudi dernier (23 juillet).  Quels étaient les enjeux de cette opération ?

 

Nous avons été sollicités par la MJC de Luchon pour une opération de nettoyage et de découverte des milieux aquatiques. Le ruisseau de Juzet-de-Luchon a été sélectionné : un véritable cas d’école. Une belle opération qui nous aura permis de confirmer la qualité de ce ruisseau et de soulever plusieurs problématiques :

  • Qu’est-ce qu’un  milieu aquatique ?
  • Comment fonctionne t-il.
  • Quels sont les impacts de la pollution sur un tel système ?

On a pu constater que les herbiers de faux-cresson étaient à la fois des abris pour les truites et de grandes réserves de nourriture (présence de beaucoup de petites crevettes d’eau douce). Ce sont eux qui, en se développant, resserrent le lit du ruisseau et assurent la diversité des écoulements même si parfois on pense à tort qu'ils les ralentissent. Il faut donc les préserver.

 

Ce système de sources est une très bonne nurserie pour la Pique comme les études scientifiques de l’université de Pau l’ont montré. En effet, on ne trouve ici que du poisson de souche sauvage. Ce système doit être conservé et éventuellement amélioré pour favoriser la montaison des truites de la Pique en période de reproduction

 

Pouvez-vous Daniel me décrire cette opération ? 

 

Nous avons pu bénéficier de la participation de deux spécialistes de la biologie des poissons et des milieux aquatiques, membres de la société de pêche : Pierre Bouvet et Philippe Baran, qui ont animé les divers ateliers : cartographie du site (fonds de carte IGN pour repérage : où  sommes-nous et d'où vient ce ruisseau), récolte de larves aquatiques et compréhension de la chaine alimentaire (avec utilisation des filets surber, de  tamis, et de livres sur les insectes aquatiques).

Sans oublier la capture de truites par pêche électrique.

Cette petite pêche électrique rapide sur une quinzaine de mètres  nous a permis de capturer 11 truites dont 6 alevins de l'année et 1 sujet de 26 cm.

Les ados ont adoré. Voir des truites et pouvoir les toucher !

Enfin, petit exposé sur le Desman, mammifère aquatique endémique qui prospérait au 19e siècle sur ce secteur qualifié par le naturaliste Eugène Trutat de "paradis du Desman", une espèce aujourd’hui en voie de disparition. Des témoignages récents confirment cependant la présence de l’animal sur la Neste de Garin, la Haute-Pique, les nestes d’Oô et d’Oueil et dans le lacs Vert et de la Montagnette.

 

Comment avez-vous planifié cette journée ?

 

En matinée, découverture et sondage du milieu : la flore aquatique, le substrat, la chaîne alimentaire, les enjeux, la fragilité du système, l’impact de l’homme. Après le déjeuner offert par la municipalité de Juzet-de-Luchon, direction le point noir, une décharge sauvage située à mi-parcours. Le moment fort de la journée : encadrés par leurs moniteurs, les jeunes ont travaillé dans la vase, en baskets, ils ont  mouillé le jean jusqu'à mi-cuisse. Ils nous ont bluffés. Il parait qu’ils rechignent quand on leur propose de randonner mais dès qu’il s’agit de tailler une haie ou de découper une épave de voiture, ils sont enthousiastes. Nous avons pu le vérifier. Cette décharge avait 35 ans. J’ai constaté que les jeunes était outrés de découvrir une telle accumulation d’immondices :

"C’est scandaleux, c’est dégoutant, pourquoi çà ?"

Des  réactions de bon augure...

 

Une journée difficile ?

 

Non, au contraire. Nous reviendrons sur les lieux le 18 août prochain pour accompagner 15 nouveaux  adolescents et achever le travail d’enlèvement. Nous leur avons déjà facilité la tâche en éradiquant dans cette forêt vierge, ronces et Renouée du Japon. Nous avons tracé  un passage sur toute la longueur dans le ruisseau et 2 échappatoires ont été aménagées sur les berges en rive droite. Il y a beaucoup de plastique, un four à  micro-ondes, une chaise métallique, 2 sommiers que nous avons dû dégager des barbelés. De quoi occuper les ados…

 

A NOTER :

Nous préparons une opération d’envergure d’enlèvements de déchets sur l’Ône et la Pique, programmée le 10 octobre, dans la lignée des opérations écocitoyennes menées en 2018 et 2019.

La MJC de Luchon a décidé de s’impliquer dans l’opération.

En outre, nous participerons à l’élagage des plantes invasives sur la Pique à Luchon les 6 et 7 août prochains, en partenariat avec la Mairie de Luchon.

Ecologie ? Vous avez dit écologie ? L’AAPPMA de Luchon est sur tous les fronts...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents