Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Paul Tian

Le blog de Paul Tian

"Qui n’a pas quitté son pays est plein de préjugés"


"Luchon, enfin la Culture!" Entretien avec Ahmide Radi, adjoint au maire

Publié par Paul Tian sur 14 Octobre 2020, 16:50pm

Catégories : #Luchon, #culture, #théâtre, #école d'art, #orgue, #art lyrique, #franc-maçonnerie, #Léo Ferré, #Ramel, #Eric Azémar, #Ahmide Radi, #exclusivité, #Covid-19, #Pyrénées, #Comminges

"Luchon, enfin la Culture!" Entretien avec Ahmide Radi, adjoint au maire

Alors que s'ouvre ce week-end la saison théâtrale 2020-2021 dans le splendide théâtre italien de la cité thermale, Ahmide Radi, 5ème adjoint au maire en charge notamment de la culture, de l'architecture et du patrimoine répond à mes questions. 

En lisant cet entretien, chères lectrices et lecteurs de mon  blog, vous allez découvrir en exclusivité quelques évènements qui marqueront dans les prochains mois la vie culturelle de notre ville... qui en avait bien besoin !

D'où mon titre (que j'assume 😆) :

"Luchon, enfin la Culture !"

Quel regard portez-vous sur ce début de mandature ?

Alors qu'avec Eric Azémar nous sommes à la tâche depuis quelques mois seulement, il est gratifiant de constater que les Luchonnais-es apprécient déjà le travail réalisé, je pense notamment à la magnifique mise en valeur des parcs et jardins et à la propreté de la ville retrouvée, à la piétonisation des abords du marché, à la mise en sens unique de l'allée d’Etigny...

Et en ce qui concerne la politique culturelle, dont vous assumez, notamment, la charge au sein de l'équipe municipale ?

La promesse de campagne portant sur le développement d’une réelle politique culturelle se concrétise.

Les concerts organisés autour de l’Orgue de Luchon, opération menée par l’association AVOCaCoL l’été dernier et soutenue par la mairie, en a été le premier temps fort. Devenu Festival depuis, le rayonnement de cet évènement en est la preuve. Aventure locale d’abord, avec le succès rencontré et couronné par la nomination d’Erwan Letertre en qualité d’organiste titulaire du grand orgue de Notre-Dame-de-l'Assomption de Luchon par le Père Arnaud Richard, mais aussi nationale avec l’accueil en résidence d’artiste de Monsieur Pierre Queval  -titulaire du grand orgue de l’église Saint-Ignace à Paris depuis novembre 2014, et qui a été le septième "young artist in residence" à la Cathédrale Saint-Louis de New Orleans (USA) entre novembre 2015 et avril 2016- qui sera à l’initiative de plusieurs évènements autour de notre remarquable orgue Artistide Cavaillé-Coll, et même internationale par la création de deux  master classes, ouvertes à tous les professionnels à la recherche de perfection, et dont l’effectif est déjà complet.

Ce week-end, débute la saison théâtrale 2020-2021, tant attendue par le public...

Oui, le lancement de la saison théâtrale fait déjà grand bruit dans notre cité et j’en suis très heureux !

La réouverture de notre magnifique théâtre à l’italienne, trop longtemps laissé à l’abandon dans son sublime écrin qu’est le bâtiment du Casino, a nécessité, sous les responsabilités conjointes de Gilles Toniolo, Gilbert Torres et moi-même, la mobilisation de toutes les équipes techniques de la mairie. D’importants travaux de réhabilitation et même de restauration ont mis en lumière les compétences et les réels talents de nos agents municipaux que je remercie très sincèrement pour leur implication et leur mobilisation sans faille tout au long de ce projet. Plus qu’une représentation théâtrale, nous avons voulu proposer un moment convivial entre amis.

C’est ainsi que le salon de la verrière du Casino a été réaménagé dans un esprit "café-théâtre" et permettra de prolonger la soirée autour de spécialités locales salées et sucrées que nos restaurateurs luchonnais proposeront en fonction de leur carte du moment et de leur créativité quand les contraintes sanitaires imposées par la préfecture en raison de l'épidémie de la Covid-19 nous le permettront.

La cité thermale aura dans les prochains temps une école d'Art. Vous pouvez m'en dire un peu plus ?

Je reste attentif à ce que le vecteur culturel s’adresse à tous et ce en collaboration étroite avec ma consœur Catherine Derache, adjointe à la jeunesse, à l’éducation et à la santé, mais aussi ma complice culturelle. Dans ce cadre, et comme l’a annoncé le maire Eric Azémar, lors du dernier Conseil Municipal, le projet de création d’une école d’Art dans les locaux de l’ancienne école Sainte-Marie, de la rue Soulerat, prend vie.

Celle-ci, avec l’appui de tous les professionnels locaux volontaires, aura vocation à enseigner la musique, le chant, le théâtre, la danse mais aussi les arts plastiques... Ces enseignements seront destinés aux petits comme aux grands, à la recherche d’un loisir ou d’une professionnalisation avec la volonté de construire un partenariat avec les établissements d’enseignement de notre ville et la Maison des Jeunes et de la Culture.

Et en ce qui concerne le musée du Pays de Luchon ?

Outre le développement du spectacle vivant, nous avons le devoir de préserver et d’étoffer les collections de notre musée, qu’elles soient ethnologiques ou archéologiques. Il est à relever que Geneviève Calatayud, Docteure en archéologie et Myriam Dutoit, Professeure d’espagnol ont accepté de façon bénévole de nous aider à réorganiser et à développer les collections. Elles apporteront tout leur savoir et leur expérience à l’ambitieuse mais nécessaire réhabilitation de notre musée qui permettra aux visiteurs de ressentir l’Art.

Luchon : "Ville et Pays d'Art et d'Histoire" ?

L’ambition pour Luchon de se voir attribuer le label "Ville et Pays d’art et d’histoire", galvanise notre engagement dans une politique de sensibilisation des habitants, des visiteurs et du jeune public à la qualité de notre patrimoine, de notre architecture et de notre cadre de vie. C’est ainsi que ce projet transfrontalier à construire autour du territoire de l’ancien Evêché de Saint-Bertrand-de-Comminges s’étendra du Comminges au Vald’Aran. Nous lancerons donc ce projet dès cet automne en construisant un partenariat avec la Communauté de Communes et le Val d’Aran.

Pouvez-vous me parler du programme culturel pour les prochains mois ?

Un autre moment fort sera aussi proposé aux Luchonnais-es le 11 novembre porochain, de 11 h à 12 h, place Joffre, dans le cadre de la cérémonie de dépôt de gerbe par le Premier magistrat.

M. Elrik Fabre-Maigne, accompagné d’un violoniste du Philarmonique de Toulouse contera le poème "Le tombeau des poètes" de Roland Dorgelés, auteur de l’anthologie des poètes morts à la Grande Guerre.

Si la crise sanitaire nous le permet, l’année 2021 sera riche d’évènements culturels novateurs.

Dès le 2 janvier, avec la participation de l’Association AVOCaCoL, la mairie aura le plaisir de vous proposer deux concerts viennois, l’un à l’église, l’autre au théâtre.

Puis viendront :

Au printemps 2021, le temps d’un week-end en période de vacances scolaires, un hommage au Maréchal Soult, l’homme qui a fait campagne pour défendre les Pyrénées occidentales sur ordre de Napoléon Ier.

Courant avril se déroulera, sous la présidence d’honneur de Madame Marie-Christine Diaz-Ferré, la Fête du vin de "Léo Ferré".

Le domaine Léo Ferré en Toscane est situé non loin du village de Castellina in Chianti. C’est une magnifique maison de pierre donnant sur les champs de vignes et d’oliviers où le poète de la chanson française Léo Ferré a vécu de 1971 à 1993 avec son épouse Maria Cristina Diaz-Ferré.

Fin mai, la culture Gasconne sera à l’honneur. Un long "Week-end Gascon", placé sous l’égide du Professeur Serge Brunet, professeur des universités et secrétaire perpétuel de l'Académie Julien Sacaze, sera un évènement marquant, qui se voudra pluridisciplinaire. Il présentera les richesses patrimoniales, pastorales, artistiques et culinaires de cette belle culture.

De juin à septembre, nous aurons la joie de retrouver le Festival de l’Orgue de Luchon pour une programmation riche de talents grâce à des artistes de renoms.

Les 17 et 18 juillet 2021, "Les Estivales Maçonniques du pays de Luchon" auront pour ambition de démocratiser la culture et l’histoire de la Franc-Maçonnerie autours de tables rondes et de conférences abordant des thèmes symboliques et sociétaux ainsi qu’une exposition d’objets maçonniques. Cet évènement, que nous souhaitons œcuménique, c’est-à-dire avec l’ensemble des obédiences de la Franc-maçonnerie française, pourrait accueillir également les obédiences d’Andorre et d’Espagne.

Lors de la première semaine d’août, vous pourrez retrouver le très fameux Festival des Rencontres Lyriques de Luchon. Ce sera une ouverture sur le monde, une lutte contre les discriminations, une acceptation et une découverte de "l'autre" et de "l'ailleurs".

Dès le début de l’été 2021, eu égard au succès de l’exposition temporaire des trois sculptures en marbres de l’artiste Serge Sallan encore visibles devant la mairie et au parc des Quinconces, de nouvelles et nombreuses œuvres seront exposées au fil de notre belle citée. Organisés, dans le cadre du Festival du marbre de Saint Béat, en partenariat avec l’Association Marbre et Arts, cette année seront aussi proposés sur le site des anciens abattoirs, des stages de sculpture sur marbre et sur pierre et de moulage de métal liquide.

Un "Festival d’Architectures Vives" s’organisera au mois de septembre 2021. Ce sera un parcours architectural à destination du grand public, qui permettra de découvrir ou redécouvrir des sites emblématiques de notre ville. Cette manifestation invitera les visiteurs à aller au contact du riche patrimoine bâti luchonnais en lui proposant des installations dispersées dans la ville. Chaque installation sera créée par des équipes d’architectes et mettra en avant le travail d’une jeune génération qui proposera, inventera, expérimentera et explorera de nouveaux champs de conception de notre environnement.

Ainsi, le festival leur offrira la possibilité de présenter une réalisation au travers d’une installation au cœur d’édifices existants ou d’espaces publics. Chacune d’entre elle ouvrira un dialogue entre une architecture patrimoniale et des installations contemporaines.

L’accomplissement de ces ambitions culturelles devra tenir compte de l’évolution de la crise sanitaire et des disponibilités budgétaires que nous saurons dégager.

Le détail de la programmation de ces évènements, ici non exhaustif, sera bien entendu précisé dans le bulletin trimestriel municipal qui, pour sa deuxième édition, sortira prochainement.

Un mot sur le futur projet "Ramel" ?

Puisqu’en préambule de notre entretien, j’évoquais les promesses de campagne dans le domaine de la Culture, je n’oublie pas le "Micro-Folies" qui devrait également bientôt émerger. L’achat très prochain par la mairie du terrain du "Ramel", permettra de programmer, outre l’acquisition et la sauvegarde de ce bel édifice, la construction du musée numérique ; mais je vous en dirai plus en temps utiles...

Votre mot de conclusion ?

Il faut, me semble-t-il, garder à l’esprit que le décret fondateur du 24 juillet 1959, rédigé par Malraux lui-même, donne au ministère de la culture la "mission de rendre accessibles les œuvres capitales de l’humanité, et d’abord de la France, au plus grand nombre possible de Français, d'assurer la plus vaste audience à notre patrimoine culturel et de favoriser la création des œuvres de l'art et de l'esprit qui l'enrichissent".

Ahmide Radi, Adjoint au Maire en charge des finances, des ressources humaines, des affaires générales, de la culture, de l’architecture et du patrimoine (Photo © Domy)

Ahmide Radi, Adjoint au Maire en charge des finances, des ressources humaines, des affaires générales, de la culture, de l’architecture et du patrimoine (Photo © Domy)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents