Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Paul Tian

Le blog de Paul Tian

Depuis que j'écris des conneries sur les réseaux sociaux, certaines personnes m'évitent, j'aurai dû commencer plus tôt. (Sandrine Fillassier)


Pyrénées : l'ours Goiat repéré dans le Luchonnais

Publié le 19 Mai 2018, 17:18pm

Catégories : #ours, #Pyrénées, #ours goiat, #goiat, #luchon, #val d'aran, #louron, #sode, #attaque, #ONCFS, #bausen, #Gouaux-de-luchon, #artigue, #vidéo, #Saint-Béat

L'ours Goiat est arrivé de Slovénie en juin 2016 (Photo Generalitad Catalunya)

L'ours Goiat est arrivé de Slovénie en juin 2016 (Photo Generalitad Catalunya)

L’ours Goiat est le dernier plantigrade à avoir été introduit dans le massif des Pyrénées. Agé de 11 ans, cet ours slovène a été lâché en juin 2016 en Catalogne, dans le cadre du programme Piroslife afin de remplacer Pyros, le vieux mâle de 29 ans.

 

Goiat semble être un ours voyageur avec une prédilection pour le Val d’Aran, le Luchonnais et la vallée du Louron.

 

Un ours transfrontalier qui commence à avoir une très mauvaise réputation auprès des éleveurs.

 

Cette année, dès la fin de son hibernation, il a fait rapidement parler de lui avec l’attaque d’un étalon à Gouaux-de-Luchon, le 12 avril dernier.

 

Les données de son collier GPS prouveraient qu’il était sur cette commune à plusieurs reprises entre le 11 et le 13 avril.

 

Peu de temps avant, il avait été repéré dans les Hautes-Pyrénées à Ferrère et Bareilles.

 

Deux jours après l’attaque de Gouaux-de-Luchon, Goiat est revenu dans le Val d’Aran. On lui attribue la mort d’une jument à Bausen.

 

Une semaine plus tard, entre le 20 et 23 avril, revoilà Goiat à Gouaux-de-Luchon. Puis il part vers la vallée du Louron où sa présence est confirmée à Bordères-Louron, Azet, Cazaux-Fréchet.

 

Début mai, Goiat revient dans le luchonnais avec des passages à Cirès et Artigue. Le 5 mai, une agnelle est tuée à Sode, et deux ruches sont détruites à Salles-et-Pratvel et Gouaux-de-Luchon.

 

La semaine dernière il aurait également été aperçu en train de traverser le RD125 à hauteur de Sode.

 

Des expertises sont actuellement en cours par les agents de l’Office nationale de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) pour déterminer si les différentes attaques et prédations sont bien le fait de l’ours.

 

Autant dire que les éleveurs sont particulièrement inquiets de la présence de l’ours Goiat au moment où la transhumance des troupeaux débute…

 

Rappel : en octobre 2016, des dizaines d'éleveurs pyrénéens s'étaient retrouvés à Saint-Béat et avaient mis en place un barrage filtrant pour protester contre la réintroduction de l'ours Goiat dans les Pyrénées centrales espagnoles.

 

Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique a indiqué en mars dernier qu'il était favorable à la réintroduction de deux ours femelles  dans les Pyrénées. Une décision qui a soulevé une forte opposition des éleveurs pyrénéens avec une grande manifestation le 30 avril dernier à Pau.

 

 

 

© Conselh Generau d'Aran

© Conselh Generau d'Aran

Manifestation des éleveurs à Saint-Béat (Photo © JPL)

Manifestation des éleveurs à Saint-Béat (Photo © JPL)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents