Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Paul Tian

Le blog de Paul Tian

"Je veux l'Etat laïque, exclusivement laïque..., je veux ce que voulaient nos pères, l'Eglise chez elle et l'Etat chez lui." (Victor Hugo)


A Montréjeau, 500 manifestants contre la réforme de la SNCF

Publié par Paul Tian sur 19 Juin 2018, 12:27pm

Catégories : #SNCF, #réforme de la SNCF, #Macron, #manifestation, #service public, #CGT, #comminges, #Luchon, #Hautes-Pyrénées, #Montréjeau, #Occitanie

(Photo : @Facebook Thomas Portes)

(Photo : @Facebook Thomas Portes)

Après trente jours de grève et une réforme définitivement votée jeudi dernier à l'Assemblée nationale, les cheminots CGT des Hautes-Pyrénées et du Comminges avaient appelé lundi à un rassemblement sur le parking de la gare de Montréjeau/Gourdan-Polignan pour défendre "l’intérêt général et le service ferroviaire public", alors qu'on a appris ce mardi que l'UNSA-Ferroviaire, deuxième syndicat des agents SNCF, avait indiqué qu'il "ne continuera pas la grève en juillet", contrairement à la fédération CGT des cheminots qui a proposé à l'intersyndicale l'organisation de trois nouveaux jours de grève contre la réforme ferroviaire, les lundi 2, vendredi 6 et samedi 7 juillet, premier grand week-end de départ des vacances estivales.

 

Un rassemblement qui a connu un beau succès avec la présence de 500 manifestants.

 

"Le service public SNCF contribue au développement économique et social des citoyens et de la nation. Il est un moyen de transport, d’aménagement du territoire, de cohésion sociale et constitue un atout précieux pour l’environnement" rappelle l’union locale de la CGT Comminges, tout en ajoutant :

 

"En 2016, 2.634 communes sont desservies par un service ferroviaire dont 89% par un TER.
Pour autant le gouvernement ment en affirmant que sa réforme ne remet pas en cause l’avenir des petites lignes comme ici avec la ligne Montréjeau Luchon. En ne finançant pas les travaux nécessaires sur le réseau et en ouvrant à la concurrence, il met fin à la péréquation, se désengage et laisse la responsabilité aux régions de décider et de maintenir ou pas des lignes régionales".

 

Le syndicat n’oublie toutefois pas que la Région Occitanie "a fait le choix volontariste de maintenir et de développer l’offre ferroviaire régionale" avec cependant une crainte :

 

"Au regard des difficultés financières que rencontrent les régions, cela augure mal du devenir de ces lignes. En effet l’Etat en profite avec la réforme ferroviaire pour casser les contrats Etat/ région à compter du 1er janvier 2020…"

 

Le rassemblement s’est terminé par une marche symbolique sur la voie ferrée Montréjeau/Luchon "suspendue" depuis le mois de novembre 2014 et qui devrait redevenir opérationnelle fin 2020, début 2021 selon la Région Occitanie (lire ici).

(Photo : @Facebook Thomas Portes)

(Photo : @Facebook Thomas Portes)

(Photo : @Facebook Thomas Portes)

(Photo : @Facebook Thomas Portes)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents