Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Paul Tian

Le blog de Paul Tian

"L'éternité c'est la mer mêlée au soleil" (Arthur Rimbaud)


Virale "Une" du "Time" : en larmes face à Trump... la fillette n'a pas été séparée de sa famille

Publié par Paul Tian sur 23 Juin 2018, 09:35am

Catégories : #Trump, #migrant, #mexique, #Etats-Unis, #enfant, #mineur, #Time, #Fake News, #photo, #politique, #polémique, #Honduras, #Yanela Varela

Virale "Une" du "Time" : en larmes face à Trump... la fillette n'a pas été séparée de sa famille

Cette "Une" du magazine américain "Time" a fait le tour des réseaux sociaux. Elle résumait très bien la situation aux Etats-Unis de ces 2.342 enfants, séparés de leurs parents depuis le mois d'avril, et placés dans des centres de rétention fermés, alors que leurs parents sont emprisonnés pour avoir franchi illégalement la frontière à partir du Mexique.

 

Cette situation qui a ému le monde entier est la conséquence de la "tolérance zéro" souhaitée par l’administration Trump (lire ici).

 

Pour revenir à cette "Une" du "Time", on y voit une fillette hondurienne, Yanela Varela, en larmes, face à un immense Donald Trump, avec juste ce message :

 

"Bienvenue en Amérique"

 

Mais voilà… cette "Une" qui est devenue sur les réseaux sociaux, le symbole de la douleur des enfants séparés par la politique de Trump, a un problème… avec la réalité !

 

"La fillette, (que l’on voit sur la photo) va avoir deux ans… et n'a pas été séparée" de ses parents, précise Lisa Medrano, responsable de la Direction de protection des migrants au ministère des Affaires étrangères du Honduras.

 

De son côté, Denis Varela, le père de la fillette, a confirmé au Washington Post que sa femme Sandra Sanchez, 32 ans, n'avait pas été séparée de Yanela et que les deux sont actuellement retenues dans un centre pour migrants dans la ville de McAllen, au Texas.

 

La photo de la fillette a été prise par le photographe américain John Moore. Ce dernier a indiqué à "France Info" qu’il savait "qu’à la prochaine étape de leur voyage, dans le centre de rétention" la mère et la fillette "allaient être séparées".

 

Le photographe imaginait que la petite fille allait subir le même sort que les autres enfants séparés de leurs parents…

 

Ce qui n’a pas été le cas et pose quand même un problème au magazine "Time" à un moment où les médias tentent de se battre contre les "Fake News" souvent attribués… à Internet et aux réseaux sociaux !

Virale "Une" du "Time" : en larmes face à Trump... la fillette n'a pas été séparée de sa famille
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !