Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Paul Tian

Le blog de Paul Tian

"L'éternité c'est la mer mêlée au soleil" (Arthur Rimbaud)


Casino aux Thermes Chambert : le maire de Luchon parle d'obstruction, le président de l'ALVA lui répond

Publié par Paul Tian sur 4 Juillet 2018, 14:56pm

Catégories : #Casino, #Thermes, #Thermes Chambert, #Louis Ferré, #Eric Azémar, #obstruction, #permis de construire, #luchon, #comminges, #politique, #économie

(Photo © Paul Tian)

(Photo © Paul Tian)

Lors du conseil municipal du 1er juin dernier, il a été question du rapport de la Chambre Régionale des Comptes Occitanie (lire ici). Le maire de Luchon Louis Ferré a expliqué aux élus présents les observations formulées par la CRCO. Le compte rendu de ce conseil municipal est en accès libre sur le site de la mairie.

 

En ce qui concerne le transfert du Casino aux Thermes Chambert, le premier magistrat a indiqué qu’il trouvait "tout à fait dommage le travail d’obstruction actuel sur le casino car cet outil est un atout décisif pour attirer des curistes".

 

Louis Ferré précisant que "l’emprunt pour les travaux patrimoniaux sur les Thermes Chambert devait être financé par les revenus tirés du casino par la commune mais est en l’état actuel des choses, et du fait de cette obstruction, financé par le contribuable".

 

Et ajoutant :

 

"Pendant que nous nous atermoyons localement, d’autres avancent et dans un milieu concurrentiel, ça ne joue pas en notre faveur".

 

Samedi dernier, lors de la réunion publique qu’il a tenu Louis Ferré, a de nouveau parlé de ce travail d’obstruction sans toutefois citer l’association qui est à l’origine d’un recours contre le permis de construire accordé par la mairie pour les travaux aux Thermes Chambert en vue du transfert du Casino.

 

Il s’agit de l’Association Luchon Vallées Avenir (ALVA).

 

J’ai demandé à son président, Eric Azémar, de bien vouloir répondre aux accusations d’obstruction par le premier magistrat de la ville.

Voici sa réponse : 

"Pour justifier l'état de non-réalisation de ce projet d'installer de toutes forces un Casino dans les Thermes de Luchon, le maire n’hésite pas à "charger" notre association sans même oser la nommer ! Il l'a fait samedi matin en réunion "d'information", comme il l'a fait lors du conseil municipal du 2 juin 2018.

 

En effet, il prétend que le million d’euros qu’il a emprunté pour installer un Casino aux Thermes Chambert, est immobilisé du fait de notre opposition à son projet. Il nomme même notre position démocratique une obstruction !

 

(Remarquons que le maire ne dira pas un mot des 13 autres millions de dettes municipales, tels qu'ils sont pointés par la Chambre Régionale des Comptes…)

 

Nous lui répondons donc que :

 

Peut-être eut-il fallu réfléchir un peu avant d’emprunter ce fameux million car le premier opposant et "obstructeur" à ce projet est le Préfet lui-même, puisqu’il n’a toujours pas donné son accord pour ce casino !!!

 

Cela fait maintenant 9 mois que nous attendons cet accord !

 

Le maire a cependant emprunté cette somme depuis deux ans déjà et nous reproche ensuite l’inertie et le coût de ce projet (à charge des contribuables luchonnais, rappelons-le) !

 

Ce million a même été emprunté par la mairie plus d'un an avant qu'elle ne dépose elle-même un permis de construire pour ce casino !

 

Ne serait-pas ce qu'on appelle en langage commun ou de bon sens : "mettre la charrue avant les bœufs"  ou bien se moquer du monde avec aplomb ?

 

D'autant que ce million a déjà fondu comme neige au soleil : il a en effet fallu rémunérer les études.....trois cabinets d'architectes se sont en effet succédé pour essayer de trouver le moyen de fabriquer un Casino neuf dans nos vieux Thermes Chambert...

 

De toute façon, nous nous honorons d’être ainsi identifiés comme ceux qui aurons sauvé l'avenir des Thermes de Luchon. D’être ceux qui auront su ainsi préserver l’intégrité de notre établissement thermal pour pouvoir bientôt partir à la reconquête de la clientèle perdue sur les 9 dernières années…

 

Rappelons que le thermalisme médical s’inscrit dans un contexte national en forte croissance (+25% sur les huit dernières années) et que les organismes publics anticipent que cette croissance va durer au moins 15 ans…

 

Remarquons que monsieur le Maire dans ses commentaires n’explique pas la perte continue de curistes à Luchon : 2.000 curistes perdus à Luchon durant cette même période de croissance au niveau national ! Il ne dit pas ce qu’il a fait pour enrayer cette baisse. Nous connaissons la réponse de toute façon : rien !

 

Remarquons aussi que monsieur le Maire confirme à nouveau l'existence d'une étude en cours et nommée "Destination Luchon", conduite en partie par la Caisse des Dépôts et Consignations et censée définir une stratégie touristique globale pour Luchon, en incluant le Thermalisme.

 

Dans cette optique, comment vouloir imposer un Casino dans nos Thermes sans même attendre les conclusions et recommandations de cette étude ?

 

Nous nous souviendrons ici, que dès juillet 2017, le commissaire enquêteur en charge de l'enquête publique pour ce projet de Casino dans les thermes avait rendu un avis négatif, fait rare dans ce genre d'enquête !

 

Monsieur le Maire avait alors crié au complot politique.

 

Remarquons enfin que, pour bien appuyer sur notre responsabilité dans ce fiasco de Casino aux Thermes Chambert,  le premier magistrat n’hésite pas à annoncer que la société retenue pour exploiter un casino dans nos thermes (SFC), est en train d’en développer un à Lamalou-les-Bains… et que nous sommes donc dans le faux lorsque nous pointons la santé financière très fragile de cette société…

 

Nous informons donc monsieur le maire qu’un Conseil d’administration extraordinaire de cette société s’est tenu le 6 juin 2018 tout simplement pour décider de sa survie financière…

Un conseil d'administration qui n'a rien à voir avec l’incarcération récente du PDG de cette société.

 

Enfin, après deux ans d'opposition démocratique et républicaine (courriers en tous genres, publications, interviews, pétition, .... ) à ce projet qui n'a fait l'objet d’aucune concertation au niveau communal et qui ne figurait pas dans le programme électoral de Louis Ferré de 2014, nous avons été contraint de contester la validité du permis de construire que la Mairie s'accordait à elle-même tant ce dossier de permis de construire est incomplet et bafoue les règles élémentaires en matière d’urbanisme. 


Nous contestons ce permis de construire auprès du Tribunal Administratif de Toulouse au titre "d'abus de pouvoir".

 

Maintenant que le temps a passé depuis le début de notre action contre ce projet, nombreux sont ceux et celles qui se rendent compte que c'était la seule chose à faire pour garder toutes ses chances au renouveau tant attendu du thermalisme luchonnais."

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !