Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Paul Tian

Le blog de Paul Tian

"L'éternité c'est la mer mêlée au soleil" (Arthur Rimbaud)


Scandale à l'Elysée : et un, et deux...

Publié le 19 Juillet 2018, 11:48am

Catégories : #AlexandreBenalla, #VincentCrase, #Macron, #Elysée, #Violence, #police, #CRS, #Bleus, #polémique, #politique, #scandale, #vidéo, #BrunoRogerPetit

(Capture écran BFM-TV) Alexandre Benalla à l'entrée du car des Bleus, juste avant la descende des Champ-Élysées, lundi 16 juillet

(Capture écran BFM-TV) Alexandre Benalla à l'entrée du car des Bleus, juste avant la descende des Champ-Élysées, lundi 16 juillet

 Bruno Roger-Petit, le porte-parole de l’Elysée a annoncé, ce jeudi, qu’Alexandre Benalla, à l’origine de violences sur un manifestant (lire ici) n’était pas le seul membre de l’entourage d’Emmanuel Macron, présent avec les policiers lors de la manifestation du 1er mai, à Paris.

 

Selon le porte-parole, Vincent Crase, un réserviste de la Gendarmerie, employé de La République En Marche (LREM) était "très ponctuellement mobilisé comme d'autres réservistes par le commandement militaire de l'Elysée" pour des missions proches de la sécurité.

 

Bruno Roger-Petit, ajoutant qu’ayant "outrepassé son autorisation, il a reçu une sanction de 15 jours avec suspension de salaire et il a été mis fin à toute collaboration entre lui et la présidence de la République".

 

Le "HuffingtonPost" rappelle que Vincent Crase est un proche d’Alexandre Benalla. Les deux collaborateurs de Macron avaient créé en avril 2016, une Fédération française de la sécurité privée…

 

Alexandre Benalla était présent avec les Bleus sur les Champs-Elysées...

VIDEO. Les explications du porte-parole de l'Elysée, Bruno Roger-Petit

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !