Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Paul Tian

Le blog de Paul Tian

"L'éternité c'est la mer mêlée au soleil" (Arthur Rimbaud)


Mort du chanteur Rachid Taha à l'âge de 59 ans

Publié par Paul Tian sur 12 Septembre 2018, 11:56am

Catégories : #RachidTaha, #Taha, #mort, #disparition, #carte de séjour, #algérie, #rock, #raï, #musique, #vidéo, #casbah, #diwan, #opéra, #lyon

Mort du chanteur Rachid Taha à l'âge de 59 ans

Le chanteur algérien Rachid Taha est mort cette nuit d'une crise cardiaque à son domicile parisien. Il avait 59 ans. 

En 1981, il avait formé le groupe de rock lyonnais "Carte de séjour", avec qui il avait repris la chanson de Charles Trénet "Douce France". Une reprise qui avait connu un énorme succès. Après s'être séparé du groupe, Rachid Taha avait sorti une dizaine d'albums en solo. 

Sa musique aux influences algériennes mêlées aux sons rocks m'accompagne toujours... J'ai eu le bonheur de le voir deux fois sur scène et de l'interviewer...

Rachid Taha devait fêter sur la scène de l'Opéra de Lyon, dans quelques jours, les 20 ans ans de son album de reprises de classiques de la musique arabe Diwân.

Il était le pionnier, rappelle le magazine "Les Inrocks" de "quelques fameux rapprochements entre rock, raï, musiques électroniques et chants traditionnels".

Ma culture a toujours été une culture d'opposition. Quand mes parents écoutaient de la musique arabe, j'écoutais du rock'n'roll. J'aimais les Who, les Beatles, Led Zep, exactement comme tous les types de mon âge à cette époque. J'aime l'idée qu'aujourd'hui, le rock soit devenu un terme générique qui englobe aussi bien le blues que la techno ou le reggae. En rigolant, je dis toujours que le rock, pour moi, c'est la babouche qui devient santiag, mais je crois vraiment que la musique traditionnelle, et notamment la musique arabe, a eu une importance déterminante sur le rock. Si les Beatles restent le groupe le plus fantastique de l'histoire de la musique, c'est parce qu'ils ont eu cette intelligence d'aller chercher des sons chez leurs voisins.

Interview aux "Inrocks" en 2000

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !