Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Paul Tian

Le blog de Paul Tian

"L'éternité c'est la mer mêlée au soleil" (Arthur Rimbaud)


Quand Rachid Taha dévoilait qu'il souffrait de la maladie d'Arnold Chiari

Publié par Paul Tian sur 13 Septembre 2018, 11:16am

Catégories : #RachidTaha, #Taha, #RIPTaha, #Musique, #disparition, #DouceFrance, #vidéo, #algérie, #raï, #rock

Le chanteur avait choisi le quotidien Algérien "El Watan", en octobre 2017, pour dévoiler le mal qui le rongeait, le syndrome d'Arnold Chiari, une maladie rare.

Quand Rachid Taha dévoilait qu'il souffrait de la maladie d'Arnold Chiari

Mercredi, on apprenait avec stupéfaction, bouleversement et tristesse la disparition du chanteur Algérien Rachid Taha. Mort, dans son sommeil, d'un crise cardiaque à l'âge de 59 ans, à son domicile parisien.

Chanteur engagé, Rachid Taha, né à Sig dans l'Oranie, s'était fait connaître avec le groupe lyonnais "Carte de Séjour" en reprenant "Douce France" de Charles Trénet (1986). Un succès colossal à l'époque avant que Rachid Taha tombe dans les oubliettes...

Rachid Taha retrouva le succès après avoir eu l'idée de reprendre "Ya Rayah" du grand chanteur algérien Dahmane El Harrachi.

Sa carrière internationale était lancée. Il partagea par la suite avec les plus grands : David Bowie, Alain Bashung, Khaled...

Il avait une passion pour l'immense chanteuse égyptienne Oum Keltoum et pour le chanteur américain Elvis Presley.

Depuis mercredi, la musique du monde est en deuil. 

En octobre 2017, Rachid Taha s'était confié à un journaliste du quotidien El Watan. Il avait souhaité aborder la maladie dont il souffrait, le syndrome d'Arnold Chiari, une malformation congénitale du cervelet.

Rachid Taha, qui avait découvert sa maladie en 1987, à l'âge de 27 ans, l'avait cachée pendant des années, mais devant l'ampleur qu'elle prenait dans sa vie, il avait décidé de la relever à "El Watan" "pour alerter, sensibiliser les gens... et surtout prévenir et se prémunir des mariages consanguins".

 

Extrait de l'interview :

J'en ai marre que les gens me prennent pour quelqu'un de bourré sur scène. Alors que ce sont les symptômes de la maladie d'Arnold Chiari. Je titube, car je perds l'équilibre? Je vacille. Cela génère un dérèglement dans le corps. Je ne voulais pas qu'on ait pitié de moi. Je ne veux pas tomber dans le sentimental. Si j'en parle maintenant, c'est pour alerter les gens...

(Photo : Instagram @Ahmed Abd El Hakem

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !