Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Paul Tian

Le blog de Paul Tian

"L'ennui, c'est que nous négligeons le football au profit de l'éducation" (Groucho Marx)


Ehpad privé : une aide-soignante témoigne dans "Envoyé Spécial", elle est licenciée

Publié le 3 Octobre 2018, 15:23pm

Catégories : #EHPAD, #Santé, #EnvoyéSpécial, #France2, #HellaKherief, #aide-soignante, #licenciement, #média, #JuliePichot, #CAC40, #économie, #polémique, #retraite, #souffrance au travail

Ehpad privé : une aide-soignante témoigne dans "Envoyé Spécial", elle est licenciée

Hella Kherief, aide-soignante à Marseille, a témoigné à visage découvert lors du reportage de "Envoyé Spécial" diffusé le 20 septembre sur France 2.

 

Elle avait notamment raconté les conditions dans lesquelles étaient traités les résidents des EHPAD privés à but lucratifs.

 

Au lendemain de la diffusion du reportage, elle a été licenciée de l’hôpital privé où elle exerçait.

 

Voici le texte publié sur sa page Facebook par Julie Pichot, la journaliste réalisatrice du reportage :

 

"Elle a osé parler. Non pas pour dénigrer les Ehpad privés lucratifs mais pour dénoncer l'insoutenable. Elle a mis des mots sur l'indicible. Elle nous a montré en images l'indigne pour éveiller les consciences. Elle a 29 ans, elle s'appelle Hella Kherief, elle est aide-soignante. Son visage, vous l'avez vu dans l'émission Envoyé Spécial diffusée le 20 septembre. Ses mots nous ont touchés. Son courage force l'admiration. 


"En accord avec Hella et son avocate, je voudrais vous donner de ses nouvelles : vous dire la joie qui était la mienne lorsque Hella m'a appris qu'elle avait signé un CDI, 7 jours avant la diffusion du reportage. Un CDI dans un hôpital privé à Marseille au sein duquel elle faisait des vacations depuis deux ans. Un hôpital au sein duquel elle se sentait bien, avec une équipe solide et des moyens. Un hôpital privé qui n'appartient ni au groupe Korian, ni au groupe Orpea. Elle était heureuse. 


"Mais, le lendemain de la diffusion du reportage, Hella m'a téléphoné. Triste, révoltée. On venait de lui annoncer la fin de sa période d'essai. Comme ça, sur le champ, un matin après une nuit de boulot, sans explication. Combative et courageuse, elle n'a jamais regretté son témoignage. S'empressant de me dire que s'il fallait le refaire, elle le referait. Avec les mêmes mots, les mêmes images, pour Envoyé Spécial. 


"Ce CDI, elle était heureuse de le signer pour ses deux enfants parce que comme tout le monde, Hella a des rêves de vie un peu meilleure.


"Voilà ce qu'il se passe aujourd'hui quand on ose lancer l'alerte. Il faut soutenir les lanceurs d'alerte et soutenir Hella Kherief qui demande simplement à continuer son travail d'aide-soignante. 


"Merci de partager cette info."

 

"France Inter" rappelle que dans le reportage, Hella Kherief racontait qu'elle avait été licenciée d'un établissement du groupe Korian pour insubordination, après avoir réclamé des couches supplémentaires pour ses patients. Elle a poursuivi son employeur aux prud’hommes. La procédure n’est toujours pas terminée.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !