Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Paul Tian

Le blog de Paul Tian

La liberté de la presse est entière ; il suffit d'avoir les milliards nécessaires (Alfred Sauvy)


Influenceuse sur Instagram, l'ex-Luchonnaise Sarah Coulomb publie son premier roman érotique

Publié par Paul Tian sur 27 Mars 2019, 11:54am

Catégories : #Coulomb, #Sarah Coulomb, #instagram, #littérature, #roman, #erotisme, #pervers narcissique, #sexe, #luchon, #Pyrénées, #influenceuse, #réseaux sociaux

Influenceuse sur Instagram, l'ex-Luchonnaise Sarah Coulomb publie son premier roman érotique

Sarah Coulomb, qui dirigeait avec sa sœur Rachel, l’hôtel "Le Bon Accueil" à Luchon, est ce que l’on nomme une "influenceuse" sur les réseaux sociaux. Son compte "Instagram" avoisine les 30.000 abonnés.

 

L’été dernier, le site "Purepeople" avait consacré un article sur son "impressionnante communauté" sur Instagram (lire ici).

 

Pour rappel, Sarah et sa sœur Rachel avaient participé à l’émission "Bienvenue à l’Hôtel" sur TF1, en 2016. (Lire ici).

 

Malgré sa très grande maîtrise de la communication et son désir de s'ouvrir aux autres sans contraintes, Sarah a, comme tout un chacun, son jardin secret : l’écriture.

 

De cette écriture est né son premier roman : "Un mois d’août érotique". Dans quelques semaines il sera disponible à la vente…

 

Voici la préface que lui a consacré l'artiste Joseph Meusal :

 

"Sarah Coulomb, jeune auteure née le 23 janvier 1996 à Bayonne dans le pays basque, développe très jeune un intérêt pour les arts ; dessin, écriture et sculpture. La troisième d’une fratrie de cinq, très proche de sa mère et de ses frères et sœurs, elle organise sa vie en fonction de ses proches. Devenue 'influenceuse' sur les réseaux sociaux après un passage remarqué en compagnie de Rachel sa sœur aînée dans l’émission 'bienvenue à l’hôtel' sur TF1, elle capte l’attention par sa plastique parfaite qu’elle sait éminemment mettre en valeur. Elle ose s’exhiber librement sur ses pages internet, Sarah n’ayant pas la pudeur du corps. Elle doit sa facilité d’écriture à son grand-père et sa mère qui l’ont initié très tôt à ce caractère d’expression. Son registre de prédilection se porte aux poèmes ou chansons, mais elle s’est essayée cette année à un travail plus conséquent, le roman. Elle a fait le choix de relater l’histoire d’une femme victime d’un pervers narcissique, ce sujet lui tenant particulièrement à cœur. A travers ce roman qui se veut érotique, elle a souhaité mettre à jour cette pathologie reconnue aujourd’hui par la psychanalyse et au travers de ses écrits, apporter son aide aux victimes à prendre conscience de ce problème sociétal. Cette histoire sortie de son imagination est une fiction un tantinet glauque, mais nous pouvons aussi le percevoir comme un témoignage bien actuel. Sarah pour son premier roman à fait preuve de beaucoup de maturité d’écriture pour son jeune âge. La lecture est fluide, facile, des messages sous-jacents reliés à la spiritualité et l’analyse de vie dans une morale évidente. Je vous conseille ardemment sa lecture, l’encourageant à reprendre sa jolie plume rapidement. Sa sortie est prévue au cours de ce printemps."

 

Et voici, le texte de Sarah, que l’on découvre, en dernière de couverture de son roman érotique :

 

"Un mois d’août érotique, (ou rencontre avec un pervers narcissique) Anna, ravissante quadragénaire, mère d’une famille nombreuse, rencontre lors d’une remise de prix dans un petit golf rustique, Alan un jeune "quinqua" riche et séparé. Le coup de foudre est immédiat. Elle va au fil de ce mois d’août découvrir la personnalité de cet être, tantôt ange, tantôt démon .. Anna se montrera rapidement 'addict' de cet homme sombre et pervers, l’amenant à flirter avec la dépravation évidente. Le sexe sera prédominant dans leurs deux ans de vies communes, frisant le sadomasochisme. Elle vivra des moments intenses en compagnie de son amant, mais pourra-t-elle échapper à temps à ce vampire qui ne souhaite que la dominer... Ce roman érotique met en avant la personnalité d’un pervers narcissique, la dangerosité pour l’héroïne à vivre cette expérience douloureuse ainsi que la difficulté à croiser un être maléfique."

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents