Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Paul Tian

Le blog de Paul Tian

"Un politicien ne peut pas faire carrière sans mémoire, car il doit se souvenir de toutes les promesses qu'il lui faut oublier" (Frédéric Dard)


Abandon du Casino aux Thermes Chambert par la SFC : la réaction de Jean-Paul Ladrix, leader de l'opposition au conseil municipal

Publié par Paul Tian sur 24 Avril 2019, 12:38pm

Catégories : #casino, #Thermes Chambert, #Luchon, #SFC, #Jean-Paul Ladrix, #Louis Ferré, #economie, #comminges, #tourisme, #thermalisme, #societe

Abandon du Casino aux Thermes Chambert par la SFC : la réaction de Jean-Paul Ladrix, leader de l'opposition au conseil municipal

La semaine dernière, nous apprenions l'abandon par la Société Française de Casinos (SFC) du projet de Casino aux Thermes Chambert (lire ici), alors qu'elle avait signé avec la mairie de Luchon, une délégation de service public (DSP), en 2016. 

J'ai demandé à Jean-Paul Ladrix, leader de l'opposition au conseil municipal sa réaction. 

Nous venons d'apprendre le retrait de la SFC dans le projet de Casino aux Thermes Chambert. Quelle est votre réaction ?

 

C'est la conséquence logique des insuffisances de ce projet. Lorsque nous avions voté contre le projet du Casino aux Thermes de Luchon, nous ne faisions pas de fixation sur l'emplacement, mais le dossier ne nous semblait pas viable pour trois raisons :

 

- 1 : l'investissement d'un million d'euros que la ville de Luchon s'engageait à faire pour remettre en état la partie inutilisée des Thermes Chambert en vue de l'installation d'un casino, nous paraissait sous-évalué. Nous étions persuadé que, d'une façon ou d'une autre, ce montant serait largement dépassé.

 

- 2 :  "le business plan" présenté par la SFC et la Mairie de Luchon était exagérément optimiste.

 

Il prévoyait une progression ininterrompue du chiffre d'affaire pendant 18 ans, et donc un reversement de la SFC vers le budget municipal qui augmentait tous les ans de 19.199€ la première année pour atteindre 149.941€ 18 ans après.

 

Je note que la mairie de Luchon fait état dans son communiqué de 150.000€ de manque à gagner par an. Or si le casino avait ouvert début 2020, ce montant, même en se conformant au plan optimiste de la municipalité, n'aurait été atteint qu'en... 2037 !

 

- 3 : nous considérions la situation financière de la SFC comme précaire, puisqu'elle était en redressement judiciaire avec un plan de continuation sur 8 ans, dont les montants étaient croissants.

 

Rappelons que la SFC devait rembourser à ses créanciers :

 

  • 145.200€ en 2018
  • 1.816 000 en 2019
  • 1.089 000 en 2020

Sachant que le bilan financier de la SFC fait état de 1.200 000€ de pertes en 2018, nos motifs d'inquiétude se sont révélés exacts.

 

Qu'en concluez vous ?

 

Que les vrais motifs de désengagements de la SFC sont d'ordres financiers. L'état de la société rendant extrêmement hasardeux "la fuite en avant" constituée par l'ouverture d'un nouvel établissement.

 

La situation que nous connaissons actuellement est la conséquence de cette impasse financière, les recours administratifs portés à l'encontre du projet n'ayant eu, qu'un impact marginal.

 

Deux questions immédiates se posent :

 

Après le retrait de la SFC, les 925.949€ budgétés pour la rénovation des Thermes Chambert sur les exercices 2019 (320.403€) et 2020 (624.025€) vont-ils être maintenus ?

 

Si oui, quelle va être la nature des aménagements réalisés en l'absence de Casino.

 

 

Jean-Paul Ladrix, leader de l'opposition au conseil municipal (Photos © Paul Tian)

Jean-Paul Ladrix, leader de l'opposition au conseil municipal (Photos © Paul Tian)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents