Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Paul Tian

Le blog de Paul Tian

"Un politicien ne peut pas faire carrière sans mémoire, car il doit se souvenir de toutes les promesses qu'il lui faut oublier" (Frédéric Dard)


100 véhicules tout-terrain dans les Pyrénées : les écologistes menacent le préfet d'une plainte

Publié par Paul Tian sur 1 Mai 2019, 16:39pm

Catégories : #4x4, #Pyrénées, #FNE, #environnement, #nature, #polemique, #nidification, #justice, #plainte, #societe, #Bize, #HautesPyrénées

100 véhicules tout-terrain dans les Pyrénées : les écologistes menacent le préfet d'une plainte

Ce week-end des dizaines de 4x4 vont participer à une sortie dans les Hautes-Pyrénées au départ de Montoussé. Une escapade qui doit conduire ces passionnés de tout-terrain sur les communes de Bize, Bizous, Bazus-Neste, Izaux ou encore Gazave.

 

Une sortie qui n’est absolument pas du goût de "France Nature Environnement"

 

L’association, qui a déjà porté plainte l’an dernier contre ce périple hors-piste de véhicules dans un milieu naturel, a averti le préfet des Hautes-Pyrénées que si la sortie n’était pas interdite, elle retournerait devant les tribunaux.

 

 

Voici le communiqué de Nature France Environnement

Une randonnée motorisée d’une centaine de véhicules est prévue ce week-end (4 et 5 mai 2019) au départ de Montoussé (65). Déjà en 2018, nos trois associations avaient dû porter plainte auprès du procureur de la République de Tarbes pour dénoncer la circulation hors-piste de véhicules dans les espaces naturels. Ouvertes à la discussion, nos associations avaient rencontré les services de l’Etat en juin 2018 pour éviter toute nouvelle atteinte aux milieux naturels en 2019. Pourtant, malgré plusieurs tentatives, les services de l’Etat refusent la concertation sur le tracé 2019 de cette randonnée. Explications de FNE Midi-Pyrénées, FNE Hautes-Pyrénées et Nature en Occitanie.

 

Une randonnée portant atteinte aux espaces naturels et aux espèces protégées…

 

Depuis près de 10 ans, l’association « TTM 4X4 » organise le premier week-end de mai, soit en pleine période de reproduction et de nidification d’espèces d’oiseaux sensibles, une randonnée de 4X4 (environ 100 véhicules) sur les communes de Montoussé, Bize, Bizous, Bazus-Neste, Izaux, Gazave, etc...

 

Comme le montre les vidéos publiées sur Youtube en 2018, de nombreux véhicules font du hors-piste en pleine période printanière qui est la période la plus sensible en termes de biologie des espèces protégées.

 

Nous avions alors été contraints de porter à la connaissance du procureur de la République ces infractions pour éviter la réitération de ces atteintes environnementales dommageables à la biodiversité.

 

… malgré l’engagement oral des services préfectoraux

 

Le 20 juin 2018, FNE Hautes-Pyrénées et Nature En Occitanie avaient proposés aux services de l’Etat de mettre à disposition la base de données naturalistes régionale BaZnat pour consultation avant toute autorisation de cette randonnée, pour ainsi éviter les passages répétés de 4X4 dans les secteurs environnementaux les plus sensibles. En effet, une concertation amont était souhaitée par la préfecture et nos associations pour éviter les écarts à la loi et les impacts sur la biodiversité.

 

Malgré cela, et après plusieurs relances, à ce jour (29/04/2019), nous n’avons toujours pas été informés du tracé finalement retenu pour la randonnée 2019 (4 et 5 mai 2019). Par conséquent, nous sommes dans l’impossibilité de transmettre les données naturalistes et notamment de milans royaux, qui nichent à plusieurs endroits dans le secteur.

 

Pour Thierry de NOBLENS, Président de FNE Midi-Pyrénées :

 

"Cette situation est d’autant plus inacceptable que nos associations avaient fait le choix d’une concertation avec les acteurs concernés pour réduire autant que possible les impacts de cette activité sur l’environnement. Nous appelons le préfet à prendre les mesures qui s’imposent. Si l’évènement devait avoir lieu au détriment de la réglementation et de la biodiversité, nous serions alors contraints de déposer une nouvelle plainte auprès du procureur de la République et de solliciter le refus de toute autorisation de randonnée par le préfet des Hautes-Pyrénées."

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents