Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Paul Tian

Le blog de Paul Tian

"Le menteur évoque souvent l'amnésie pour ignorer la vérité"


Lettre ouverte au Préfet de la Région Occitanie par Odile Maurin, présidente de Handi-Social 31

Publié par Paul Tian sur 21 Mai 2019, 10:29am

Catégories : #GiletsJaunes, #handicap, #HandiSociel31, #OdileMaurin, #violence, #police, #violencepoliciere, #Occitanie, #EtienneGuyot, #Toulouse, #HauteGaronne, #lettreouverte, #justice, #societe, #politique

Lettre ouverte au Préfet de la Région Occitanie par Odile Maurin, présidente de Handi-Social 31

Odile Maurin, la présidente de l’association "Handi Social 31", qui est poursuivie en justice (lire ici) pour avoir "entravé volontairement l’arrivée des secours", en se positionnant devant le camion à eau qui devait "stopper un incendie"(une poubelle en feu) a adressé une lettre ouverte à Etienne Guyot, préfet de la région Occitanie, que je publie ci-après :

 

"Je viens par la présente vous prier de bien vouloir donner ou rappeler les instructions nécessaires afin que les forces de l’ordre qui interviennent sur la région toulousaine retrouvent très rapidement leur rôle de protection de la population. Et que puisse s’exercer notre liberté fondamentale de manifester sans nouvelles mises en danger. Parce que, selon mes infos, la force publique et son intervention dépendent aujourd’hui du commandement fonctionnel des préfets avec un commandement opérationnel de ceux-ci.

 

"Autrement dit c’est l’État derrière les préfets qui est le maître d’œuvre de la sécurité, et ce malgré la décentralisation et l’intervention du maire. Cette force donnée au Préfet peut avoir des résultats contradictoires puisqu’il peut toujours décider de ne pas faire intervenir la force publique s’il juge qu’un désordre plus important que le trouble originel qu’il devrait supprimer interviendrait pendant ou après son exécution.

 

"Je ne doute pas que vous soyez informé des inquiétudes exprimées par Mme Bachelet, La cheffe des droits de l’homme de l’ONU, quant aux violences policières qui se sont développées en France à l’occasion du mouvement des gilets jaunes. Ainsi que de sa demande que des enquêtes approfondies soient menées sur toutes les accusations de recours excessif à la force. Et de la dénonciation par des experts de l'ONU des restrictions graves aux droits des manifestants 'gilets jaunes'.

 

"Vous n’êtes pas non plus sans savoir que de très nombreuses personnes vulnérables, des personnes en situation de handicap et des personnes âgées, totalement pacifiques comme la grande majorité des manifestants, participent régulièrement aux manifestations appelées par les gilets jaunes sur la région toulousaine. Sachant par ailleurs que la majorité des situations de handicap sont invisibles, et qu’il n’est pas non plus utile que les forces de l’ordre participent à l’augmentation des situations de handicap dans ce pays, il semble donc nécessaire d’avoir une attitude préventive

 

"En dehors des violences (gazage, arrosage, hématomes, entorses, …) que j’ai pu personnellement (ainsi que d’autres en situation de handicap ou non) subir de manière répétée ces dernières semaines, et pour lesquelles une plainte est en cours de dépôt ainsi que des remontées à l’ONU, je tiens à attirer votre attention sur les conséquences gravissimes que peuvent avoir des ordres inappropriés et/ou des libertés prises par les forces de l’ordre dans l’exercice de leurs missions.

 

"C’est pourquoi j’ai tenu à vous apporter quelques précisions sur les précautions à prendre vis-à vis de ces populations et les dangers potentiels et désordres causés par une absence ou une mauvaise prise en compte des personnes en situation de handicap visible et invisible lors des manifestations, autorisées, interdites ou non, et d’éventuelles actions coup de poing menées par ces personnes, dans le cadre du mouvement des gilets jaunes, et/ou dans le cadre des actions menées par notre association face au recul des droits des personnes en situation de handicap.

 

"Je souhaiterai par ailleurs que les services du procureur et de police / gendarmerie cessent les manœuvres d’intimidations que nous subissons (GAV, auditions, amendes) afin de me détourner ainsi que mes camarades de la défense de nos droits. Sur notre intérêt à agir, je vous joins aussi copie du rapport sorti il y a un mois de la rapporteure spéciale de l’ONU concernant l’application de la convention internationale des droits des personnes handicapées. En résumé, elle parle de 'Ségrégation, violation des droits humains, privation de liberté'.

 

"Je tiens à préciser que notre association souhaite maintenir les excellentes relations qu’elle avait avec le précédent préfet de région et ses services, et nous souhaiterions donc éviter de devoir mettre en cause la responsabilité personnelle du nouveau préfet que vous êtes.

 

"Ne doutant pas que vous aurez à cœur de ne pas interférer dans les questions éminemment politiques, au sens noble du terme, qui opposent le mouvement des gilets jaunes, des associations réellement représentatives des personnes en situation de handicap, et l’actuel gouvernement et le Président de la République, et que vous veillerez à ce que les forces de l’ordre retrouvent leur rôle premier de protection de la population, et ne soit pas une arme instrumentalisée par le gouvernement au service d’une politique contestable et contestée."

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !