Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Paul Tian

Le blog de Paul Tian

"Le menteur évoque souvent l'amnésie pour ignorer la vérité"


Centre de secours de Saint-Béat / Marignac : c'est l'impasse !

Publié par Paul Tian sur 7 Août 2019, 11:08am

Catégories : #pompiers, #centre de secours, #Saint-Béat, #Marignac, #Luchon, #crise, #impasse, #Patrice Rival, #Baudry, #Auriac, #SDIS31, #société, #polémique, #comminges, #Haute-Garonne

Centre de secours de Saint-Béat / Marignac : c'est l'impasse !

Depuis le 29 juillet, le centre de secours de Saint-Béat / Marignac vit une grave crise (lire ici). Une crise dont on ne voit pas encore la sortie...

Rappel de la situation de crise avec le communiqué envoyé aux élus par le collectif des pompiers de Saint-Béat/Marignac :

"Les 20 pompiers du centre de secours Saint-Béat / Marignac, dont le chef de centre et l’encadrement, ont demandé une suspension d’engagement. Laissant à contre-cœur un effectif de 5 pompiers pour répondre aux besoins de secours du canton. Cet acte désespéré de désengagement est motivé par l’attitude d’un agent dont les agissements dénoncés à plusieurs reprises, perdurent, laissant les pompiers concernés dans un sentiment d’amertume, d’incompréhension et d’injustice. Cette situation reste pour les volontaires insupportables aux regards de leurs convictions et ce malgré les tentatives d’intimidations quotidiennes dont ils sont victimes. Ils sont persuadés que les hauts responsables toulousains n’ont pas été avisés des réalités. Le collectif persiste à croire à une issue du conflit qui permettrait à la population locale de retrouver le secours dont elle a droit ainsi qu’une sérénité au sein de la caserne. Durant la semaine les choses ont évolué, à savoir que le service à fait modifier les codes des portes d'entrées du centre évoquant le faux sujet de sécurité lié à “Vigipirate”. Les 20 sapeurs-pompiers volontaires n'ont plus accès au centre de secours."

Pour tenter de sortir de la crise, une réunion, à l'initiative du conseiller départemental du canton de Bagnères-de-Luchon, Patrice Rival, a eu lieu lundi dernier à la mairie de Marignac, en présence des maires de l'ancien canton de Saint-Béat, du lieutenant-colonel Auriac, chef du groupement pour le volontariat et de citoyenneté et du lieutenant-colonel Baudry, chef du Groupement Sud.

Le conseiller départemental n'a pas souhaité que le chef du centre de secours de Marignac assiste à cette réunion, précise l'hebdomadaire "La Gazette du Comminges".

Aux termes de cette réunion, la situation de crise perdure. Face aux propositions de réorganisation du service ou à une nouvelle organisation avec deux officiers des pompiers volontaires épaulant le chef de centre, les pompiers "désengagés" les ont refusées car ils estiment que l'enquête aurait été orientée (La Gazette).

Les maires présents à cette réunion ont montré leur inquiétude face à cette situation bloquée et ont souhaité qu'un médiateur extérieur intervienne pour qu'une solution soit trouvée le plus rapidement possible.

A suivre donc !

 

 

(Photo illustration : archives © Paul Tian)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
N
il suffit d'évincer le pertubateur ! Une seule personne ne doit pas s'imposer , les décisions doivent être prises en équipe !
Répondre
A
TOUT A FAIT C EST LAMENTABLE DE VOIR CA A LA CASERNE DE MARIGNAC ALORS QU IL Y AVAIT TRES BONNE AMBIANCE JUSQUE LA, TOUS CES VOLONTAIRES SONT SOUDES QU 'ON LEUR FICHE LA PAIX !!!
S
Il faut revenir aux fondamentaux.
Et arrêter tous les parachutages de gens incompétents!
Côté Comminges, dans tous les domaines, il y a du travail!
Seule solution . Aller vivre ailleurs. Ici, région de plus en plus pourrie
Répondre

Archives

Nous sommes sociaux !