Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Paul Tian

Le blog de Paul Tian

"Il est injuste de juger un homme du 19e siècle selon les principes du 21e siècle" (Adaobi Tricia Nwaubani, Journaliste nigériane)


Casino à Luchon. "Pas n'importe où, pas n'importe comment, pas à n'importe quel prix" : entretien avec Eric Azémar, président de l'ALVA

Publié par Paul Tian sur 1 Août 2019, 11:24am

Catégories : #Luchon, #Casino, #Eric Azemar, #ALVA, #Louis Ferré, #DSP, #économie, #société, #Comminges, #Thermes Chambert, #Municipales 2020, #SFC

Casino à Luchon. "Pas n'importe où, pas n'importe comment, pas à n'importe quel prix" : entretien avec Eric Azémar, président de l'ALVA

Lors du dernier conseil municipal, les élus de Luchon ont voté, à l'unanimité, le recours à une délégation de service public (une de plus!) pour la réimplantation d'un Casino dans la cité thermale. Plus question des Thermes Chambert, après le fiasco de la DSP signée avec la Société Française des Casinos (SFC), mais retour au site historique pour l'éventuel futur établissement de jeux. Le quotidien régional "La Dépêche" a consacré un article à ce conseil municipal spécial "Casino" en donnant la parole au maire de Luchon Louis Ferré et à Jean-Paul Ladrix, leader de l'opposition municipale. L'implantation d'un Casino aux Thermes Chambert avait soulevé à Luchon une vive polémique, pétition à la clé, de trés nombreux luchonnais étant opposés à un tel projet. En tête de cette contestation citoyenne, l'Association LuchonVallées Avenir (ALVA). J'ai donc naturellement posé deux questions à Eric Azémar, président de l'ALVA pour ce nouvel épisode du feuilleton Casino à Luchon.

(Photo © Dominique Fournier, Meilleur Ouvrier de France)

(Photo © Dominique Fournier, Meilleur Ouvrier de France)

Jeudi dernier, les élus (majorité et opposition) ont voté à l'unanimité la délibération pour la réimplantation d'un Casino à Luchon. Dans "La Dépêche", le maire de Luchon précise que la localisation de l'établissement de jeux "restera à l'identique", à savoir "dans les locaux originaux du Casino, pas dans les Thermes". J'imagine que pour l'ALVA c'est une satisfaction de constater que la mairie abandonne définitivement l'implantation d'un Casino hors lieu historique ? 

 

Avant de répondre à votre question, un petit rappel "historique", si vous voulez bien. Le maire actuel de Luchon, Louis Ferré -je n'ai pas peur de le nommer- a eu l'honneur de fermer lui-même deux fois le Casino de notre ville pendant sa première mandature. C'est un fait assez rare pour être signalé ! Il nous a ensuite entrainé pendant trois ans dans la pantalonnade du Casino dans les Thermes Chambert avec cette société, la SFC, qui vient de publier son bilan 2018 dont voici quelques éléments :

 

La SFC vend cette année le Casino de Capvern-les-Bains qu'elle venait d'acheter il y a deux ans !!!

 

Un casino (rappelons-le, implanté loin d'un centre-ville...) qui affiche 500.000 euros de bénéfices pour 2018... la SFC est en effet dans l'obligation d'honorer son plan de redressement et elle continue à vendre les bijoux de famille pour y arriver... On comprend mieux ainsi l'abandon du projet du Casino Chambert par la nouvelle direction de la SFC : elle n'avait tout simplement pas les moyens d'honorer ce projet ! 

 

En outre, leur souhait de reprendre le Casino de Lamalou-les-Bains (que Mr le maire de Luchon avançait il y a peu dans les colonnes de la Dépêche du Midi comme une preuve de dynamisme de la SFC !!! ) vient de recevoir un avis défavorable de la Commission des Jeux...

 

Clairement, la SFC est à bout de souffle. C'est donc une bonne chose pour Luchon que ce projet dans nos thermes n'ait pas abouti !

 

Où en serions-nous aujourd'hui avec ce fameux million d'euros que la ville de Luchon s'était engagée à investir pour ce Casino ? 

 

De toute façon, notre opposition était fondée sur le fait qu'il ne fallait pas amputer les Thermes Chambert pour en faire un Casino, surtout à l'heure où il s'agit de développer le thermalisme et le Bien-être à Luchon !!! 

 

D'ailleurs, les statistiques thermales de mi-saison 2019 commencent à tomber : elles sont mauvaises pour les Thermes de Luchon alors que le reste du marché national semble progresser légèrement !

 

Cela fait plus de 15 ans que c'est ainsi... Est-ce vraiment la faute à un manque de Casino à Luchon ? 

 

Nous voulons tous retrouver un Casino à Luchon, mais pas n'importe où, pas n'importe comment et pas à n'importe quel prix !

 

Rappelons aussi que si nous nous sommes opposés à ce projet d'un casino dans les Thermes Chambert, nous n'étions pas les seuls !  Il y a eu 750 signatures sur notre pétition contre ce projet et le Commissaire enquêteur a rendu un avis négatif... Le maire s'est malgré tout obstiné sur ce projet (un non-sens économique) avec cette société. Nous l'avions pourtant averti en détail sur les faiblesses de cette dernière ! Mais, on le sait, il n' y a pire sourd que celui qui ne veut pas entendre...

 

Toujours dans cet article de "La Dépêche" on apprend que le maire de Luchon "tacle" l'ALVA, sans toutefois la nommer. Je reprends la phrase : "J'ai cru comprendre que des gens à Luchon connaissaient un candidat susceptible de se présenter... je les invite donc à pousser cet éventuel repreneur à se présenter pour le bien de la ville". Il fait allusion à la vidéo que vous aviez posté sur la page Facebook de l'ALVA. Quelle est votre réaction ?


Je suis content de constater qu’après avoir tant stigmatisé l'ALVA (en nous traitant systématiquement "d'obstructeurs" -sic-) Monsieur le maire nous appelle aujourd'hui à la rescousse !

 

Je lui ferai simplement remarquer, qu'en tant que Maire c'est à lui d'aller à la recherche active d'un casinotier pour Luchon. Tous les casinotiers professionnels sont désormais au courant que Luchon lance une nouvelle DSP pour retrouver un Casino. S'ils sont intéressés, c'est à eux de s'adresser librement au maire de Luchon, je n'ai pas d'ordre à leur donner ! Ils savent ce qu'ils ont à faire !

 

On peut aussi replacer cette nouvelle recherche de casinotier dans son contexte pré-électoral : les investisseurs, quels qu'ils soient, n'aiment pas l'incertitude… je pense donc qu'il faudra attendre au moins jusqu'en mars 2020 pour que les lignes bougent. Et elles bougeront...

 

Je constate par ailleurs que le maire de Luchon tient simultanément deux langages car s'il appelle désormais de ses vœux un casinotier dans les locaux originaux du Casino, il insiste toujours pour installer un Casino dans les Thermes de Luchon puisqu'il maintient sa demande de permis de construire d'un casino dans le Hall Chambert devant le tribunal administratif de Toulouse !!!

 

Que comprendre à toute cette agitation, à ce désordre ?

 

Plus que d'un croupier, nous sommes en manque d'un pilote à Luchon... leader enthousiaste, travailleur et dynamique.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !