Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Paul Tian

Le blog de Paul Tian

"Le menteur évoque souvent l'amnésie pour ignorer la vérité"


Crise aux urgences : les grévistes de Saint-Gaudens remettent à la ministre de la Santé la pétition forte de 7.325 signatures

Publié par Paul Tian sur 12 Septembre 2019, 10:36am

Catégories : #urgences, #santé, #hôpital, #SaintGaudens, #soignants, #grève, #AgnesBuzyn, #politique, #Actualité, #Comminges, #Haute-Garonne

(Photo : Facebook @ Les T-shirts noirs Urgences St-Gaudens).

(Photo : Facebook @ Les T-shirts noirs Urgences St-Gaudens).

Les annonces de la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, n'auront eu aucun effet sur la colère des services d'urgence en grève en France depuis plus de six mois.

Bien au contraire !

Mercredi, lors de l'assemblée générale du collectif Inter-Urgences à la Bourse du Travail de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), les participants, dont trois venus de Saint-Gaudens (lire ici), ont décidé la poursuite de la grève pour la simple et bonne raison qu'ils n'ont trouvé dans le "plan de refondation" de 750 millions d'euros de la ministre de la Santé, ni réouvertures de lits, ni embauches de soignants, ni revalorisations des salaires.

Trois revendications incontournables pour le personnel en colère et en souffrance des services d'urgence français.

C'est Julie, infirmière aux urgences de Toulouse, qui, dans "Le Monde" résume parfaitement la situation :

"Ce plan, c'est du vent"

Toujours dans le quotidien national du soir, c'est Christophe Prudhomme, membre de la CGT et porte-parole de l'Association des médecins urgentistes de France (AMUF) qui enfonce le clou :

"Ils n'ont rien compris aux attentes des soignants, ils essaient de nous empapaouter avec cet argent qui n'existe pas".

A la fin de l'assemblée générale, les participants ont appelé l'ensemble des personnels hospitaliers à rejoindre la grève et à participer, le 26 septembre prochain, aux "rassemblements locaux", avant l'organisation d'une mobilisation nationale dont la date n'a pas encore été fixée.

Lors de leur venue à cette assemblée générale, les paramédicaux en grève de l'hôpital de Saint-Gaudens, ont profité de leur séjour dans la capitale pour remettre au ministère de la Santé, la pétition, forte des 7325 signatures récoltées depuis le début de leur grève, le 14 juillet dernier (lire ici).

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !