Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Paul Tian

Le blog de Paul Tian

"Il est injuste de juger un homme du 19e siècle selon les principes du 21e siècle" (Adaobi Tricia Nwaubani, Journaliste nigériane)


Municipales 2020 : lettre ouverte de Michel Montsarrat

Publié par Paul Tian sur 18 Septembre 2019, 07:31am

Catégories : #municipales, #Municipales 2020, #Michel Montsarrat, #Vivre Ensemble, #Gérard Subercaze, #Louis Ferré, #Eric Azémar, #lettre ouverte, #politique, #luchon, #comminges, #Haute-Garonne

A tout juste six mois du premier tour des élections municipales, la vie politique luchonnaise s'enflamme. En juin dernier, Gérard Subercaze, ancien colistier de Louis Ferré lors de son premier mandat, avait annoncé dans le quotidien régional, sa candidature à la mairie de Luchon à la tête de la liste "Unis Pour Luchon".

Depuis juin cette "liste d'union" semble avoir pris du plomb dans l'aile...

Je publie ci-après la lettre ouverte adressée par Michel Montsarrat aux luchonnaises et luchonnais. 

Michel Montsarrat était, avec d'autres citoyens luchonnais, à l'origine de cette "liste d'union" avant d'en être écarté, nous précise-t-il, par un parti politique avec l'accord tacite de Gérard Subercaze.

Dans sa lettre ouverte, Michel Montsarrat appelle à la constitution d'une véritable liste d'union "non partisane".

Municipales 2020 : lettre ouverte de Michel Montsarrat

Chères luchonnaises, chers luchonnais.

 

Dans six mois vous serez toutes et tous appelés aux urnes pour renouveler votre conseil municipal et lui confier un mandat de six ans d’avenir.

 

C’est à ce titre que je vous adresse cette lettre ouverte et vous dire ce que je souhaite avec plusieurs personnes engagées pour l’avenir de notre ville et sa vallée.

 

Luchon aujourd’hui n’est plus au rendez-vous de son histoire et "La Reine des Pyrénées" mérite beaucoup mieux car elle dispose d’atouts multiples qu’il convient de mettre en valeur.

 

Par les temps actuels et les mutations que nous connaissons il faut aller de l’avant, l’immobilisme et l’absence d’audace conduisent à des retards, des promesses non tenues et des espoirs évanouis.

 

Nos deux vallées voisines – la française et l’espagnole – connaissent un essor et un développement insolents.

 

Pourquoi pas nous ?

 

Certes des efforts importants sont consentis par nombre d’acteurs locaux tant dans les domaines économiques, culturels, sportifs, sociaux, qu’environnementaux, mais se trouvent réduits à des actions sporadiques en l’absence cruelle d’un véritable projet de territoire.

 

L’élaboration d’un tel projet demande un travail de fond important dans lequel tout le monde doit non seulement se retrouver mais aussi et avant tout participer.

 

Or pour mener à bien une telle ambition un tel chantier il convient d’adopter une méthode partagée de travail, d’assurer une bonne gouvernance des actions à mener, et d’oublier les basses querelles politiciennes qui jalonnent l’histoire de la ville et ont conduit à la situation actuelle que tout le monde déplore.

 

L’absence d’audace et l’immobilisme ne conduisent qu’à des retards, des promesses non tenues et des espoirs déçus.

 

Pour ce faire et prendre la réelle mesure des enjeux je pense qu’une seule et même une liste d’union est la solution qui doit prévaloir, car ouverte à celles et ceux qui veulent s’engager durablement est la solution qui doit non seulement prévaloir mais s’imposer.

 

La richesse et l’ambition d’un projet ne sont que la résultante d’une mise en commun d’idées diverses et variées de tout bord.

 

Dans cette optique, j’ai proposé, dès la fin de 2018, l’ouverture d’une liste de rassemblement et d’union dont l’animation a été, avec mon assentiment, confiée à Gérard Subercaze.

 

Bien que le principe de l’indépendance de toute influence partisane soit revendiqué dès le départ, j’ai été écarté de cette liste par la volonté non négociable d’un parti politique.

 

C’est un manquement grave aux fondements initiaux pour lesquels nous nous étions tous engagés.

 

Gérard Subercaze n’a pas respecté ce principe de base en ne s’opposant pas à cette mise à l’écart.

 

Nous ne réussirons cette union que si nous nous imposons une éthique reposant sur les trois points suivants :

 

  • Notre liste ne doit relever d’aucune obédience politique
  • Nous ne devons accepter aucun dictat ou sollicitation politique que ce soit d’un parti, d’un élu national ou territorial
  • Nos candidats doivent s’engager en signant une charte de déontologie précise, qui doit illustrer un esprit d’ouverture et non de revanche, qui refuse tout type de favoritisme et encore moins d’avantages matériels ou financiers.

 

Réunissons-nous, définissons un projet commun, associons toutes les compétences, toutes les dynamiques, et notre belle ville retrouvera la place qu’elle mérite et qu’elle doit à nouveau ambitionner.

 

Face à ce constat je suis convaincu que bon nombre de luchonnais et de luchonnaises auront à cœur de faire le choix d’une liste non partisane et dont l’unique objet sera d’offrir à notre ville la place qu’elle mérite.

 

Je vous ferai part dans les semaines à venir  des projets envisageables, de là, une méthode plus précise retenue pour atteindre cette belle ambition.

 

C’est ce que je veux, et je sais que cette belle ambition est grandement partagée par la population dans le respect du débat démocratique qui préside au bon fonctionnement de nos institutions.

 

Michel Montsarrat pour le Vivre Ensemble

 

mm.vivreensemble@gmail.com

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !