Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Paul Tian

Le blog de Paul Tian

"Le menteur évoque souvent l'amnésie pour ignorer la vérité"


Municipales 2020 : le prochain maire de Luchon sera... apolitique

Publié par Paul Tian sur 10 Octobre 2019, 11:18am

Catégories : #Municipales 2020, #Luchon, #Castaner, #Politique, #polémique, #PS, #préfecture, #France, #Manoeuvre électorale

Municipales 2020 : le prochain maire de Luchon sera... apolitique

Non, non, je ne me suis pas transformé en voyant.

 

Mais en mars prochain, lors des élections municipales, le futur maire de Luchon sera apolitique… du moins officiellement puisque mercredi, le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner, a indiqué que l’attribution d’une couleur politique par l’administration préfectorale pour les candidats des petites communes prendra fin lors des prochaines élections municipales…

 

"Nous savons que pour les plus petites communes, ce système n’est pas forcément adapté… Nous pourrions parfaitement envisager de fixer un seuil, à 3 500 à 9 000 habitants, en deçà duquel l’appartenance politique aux grands courants politiques que nous connaissons n’est pas indispensable" a-t-il précisé lors des questions au gouvernement au Sénat. 

 

Le Parti Socialiste a indiqué, dans un communiqué (lire ci-après) que cette annonce portait "atteinte à la démocratie" et a déploré un "tour de passe-passe électoral grossier".

Réaction du Parti socialiste (PS)

"Le ministre de l’Intérieur a annoncé ce jour la fin de l’attribution d’une couleur politique pour les candidats dans les communes de moins de 9000 habitants.

 

Outre le fait qu’une telle mesure est annoncée à six mois du scrutin, elle porte une atteinte lourde à la démocratie.

 

Pourquoi ? Tout simplement parce que les électrices et électeurs ont le droit de savoir pour qui ils votent! Le parti au pouvoir veut faire croire que les listes dans les communes de moins de 9000 habitants sont apolitiques! Billevesées!

 

En 2014, pour les 8770 villes de France qui comptent entre 1000 et 9000 habitants, les villes ou des candidates et candidats avaient déclaré une étiquette politique étaient plus de 8300, 95% d’entre elles en fait!

 

La moitié des Françaises et Français vit dans une commune de cette taille. L’élection municipale est l’élection qui, après l’élection présidentielle, mobilise le plus. Le gouvernement considère donc que près de 50% des électrices et électeurs ne pourraient pas voter pour des candidats à l’identité politique clairement affichée.

 

Le pouvoir espère faire un coup double :

 

Faute de trouver des candidats en nombre satisfaisant, la République en Marche supprime les étiquettes politiques pour dissimuler son incapacité à se faire correctement représenter lors de la prochaine échéance électorale.

 

Et là où il en présentera, il espère, par la dissimulation, pouvoir échapper à la sanction que les électrices et électeurs s’apprêtent à lui infliger.

 

En vérité, c’est assez pathétique.

 

Le Parti socialiste déplore ce tour de passe-passe électoral grossier.

 

Le ministre de l’intérieur aurait mieux à faire que de s’occuper d’organiser une tambouille électorale en faveur du parti qu’il dirigeait il y a peu encore. Les sujets ne manquent pas, nous lui conseillons les suivants : lutte contre le terrorisme, évolution des lois et règlements sur les sites classés SEVESO, colère justifiée des personnels…. »

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
A Luchon, je pense que cela sera plutôt APOSTOLIQUE
Vu les apôtres qui rêvent de récupérer le Saint-Siège...
Répondre

Archives

Nous sommes sociaux !