Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Paul Tian

Le blog de Paul Tian

"Le menteur évoque souvent l'amnésie pour ignorer la vérité"


Privatisation des Thermes de Luchon : pas de candidat après l'appel à DSP, et hop... la négociation directe !

Publié par Paul Tian sur 7 Octobre 2019, 11:11am

Catégories : #Thermes de Luchon, #Luchon, #Thermes, #DSP, #Louis Ferré, #Municipales 2020, #politique, #économie, #Actualité, #thermalisme, #Pyrénées

Privatisation des Thermes de Luchon : pas de candidat après l'appel à DSP, et hop... la négociation directe !

Le temps presse ! On peut même parler de course contre la montre... alors que dans cinq mois le verdict des urnes désignera le nouveau maire de Luchon. Et du côté de la majorité municipale on découvre une certaine précipitation à vouloir (coûte que coûte ?) privatiser les Thermes, le poumon économique du territoire bien mal en point.

Jeudi, le maire de Luchon Louis Ferré convoque le conseil municipal pour obtenir son aval afin de "négocier directement" la reprise de l'établissement thermal par un groupe privé alors que l'appel d'offres pour une délégation de service public s'est révélé infructueux (lire ici).

Mais comment est-ce possible de négocier de gré à gré ?

C'est en quelque sorte la question que je ne suis pas le seul à me poser... Car à quoi bon alors avoir fait un appel d'offres pour une DSP en juillet ?

La réponse en ma possession est tout simplement juridique :

En cas d'infructuosité d'un marché lancé selon les formes voulues par le code des marche publics, il est possible de passer dans le cadre d un marché négocié

Comme quoi, parfois, le fait qu'un éventuel repreneur n'arrive pas à envoyer son offre par voie numérique, n'est pas si désastreuse pour lui... puisqu'il pourra toujours négocier par la suite directement avec la mairie...

En dehors de la fameuse DSP ?

Pour rappel, Louis Ferré a indiqué dans "La Dépêche" :

"Suite à l'appel d'offres lancé, un dossier de candidature a été déposé par un opérateur national. La loi nous interdit pour l'instant d'en divulguer le nom. L'opérateur nous avait informés auparavant qu'il y avait eu un problème technique lors du dépôt du dossier sur la plateforme numérique. La commission d'appel d'offres a donc été contrainte de prononcer l'irrecevabilité de l'offre sur 'la forme' et de conclure qu'il n'y avait pas de candidat..."

Et le maire de Luchon d'ajouter :

"Cet incident n'aura aucun impact sur le calendrier fixé pour mener à bien la reprise des Thermes..."

Effectivement, puisque jeudi le conseil municipal va donc autoriser le premier magistrat à négocier directement... cette reprise de l'établissement thermal.

Une reprise, je le répète, qui va donc intervenir, si elle se confirme, en début d'année... à quelques semaines des élections municipales.

Quand je vous dis qu'il y a une certaine forme de précipitation, je ne pense pas me tromper !

Il sera intéressant d'entendre les différents candidats putatifs à la mairie de Luchon se prononcer publiquement sur cette procédure de "négociation directe" en période électorale.

À suivre, donc...

Privatisation des Thermes de Luchon : pas de candidat après l'appel à DSP, et hop... la négociation directe !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
F
Cet appel d offre est une pantalonnade C est un marché de 400 millions € sur 30 ans.
la légèreté le manque de professionnalisme avec lequel il a été traité par les opérateurs du thermalisme prête
effectivement à interrogation.
D autant que le marché du thermalisme est en croissance.Comme la silver economie
La CDC soutient les investissements dans le thermalisme ainsi que la région occitanie 40 millions €
De nouveaux intervenants rentrent sur ce marché l Oreal la Compagnie Lebon qui a 2 thermes en savoie et en veut 5 dans 5 ans par exemple.
On comprend pas que les thermes de Luchon ne les motivent pas d avantage.
La mariée serait elle trop belle ?
Répondre
F
Les opérateurs du thermalisme en France se comptent sur le doigt d une main. Ils constituent un oligopole face à un grand nombre de stations thermales.
La tentation est grande dans cet oligopole de céder à la cartelisation et de se partager par des accords secrets le marché des stations thermales.( la je postule, la c est toi...)
C est du ressort de l autorité de la concurrence
Répondre
F
Le fait qu il n y ait qu un candidat semble indiquer que l appel d offre était mal calibre
Le principe des appels d offre est d avoir une concurrence entre les candidats ce qui favorise la négociation.
Dans le cas présent l unique candidat est en position de force, au détriment de la ville de Bagnères de Luchon.
Cette décision du maire de favoriser "à l insu de son plein gré" un candidat incite à rechercher si derrière tout ça ne se cache pas un conflit d intérêt (prise illegale d intérêt si avéré)
Répondre
F
En cas d infructuosite on peut relancer un appel d offre modifié ou faire de gré à gré.
la réalité de l infructuosite prit faire l objet d un recours en réfère devant le tribunal administratif
Il serait intéressant de savoir pourquoi les 3 autres prétendants n ont pas voulu convoler
Répondre
P
Cela sent la magouille à 100m. De plus faire cela moins d'un an avant les élections municipales, c'est un manque de sens politique. Il aurait été plus sage de relancer un autre appel d'offre en fonction des contacts que la municipalité a forcément eu avec des prestataires qui les ont questionné sur le dossier, voire qui sont venus visiter les lieux. Car on ne répond pas à un tel appel d'offre sans se renseigner et visiter les lieux, prendre contact avec la direction....
Une association ne peut-elle déposer plainte pour détournement de procédure?
Il serait intéressant que la Cour des comptes régionales puisse mettre son nez dans ce dossier.
Répondre
J
Notre démarche n'est pas de faire capoter tout projet structurant pour nos Thermes ! Elle vise juste a être informés, la transparence doit être la règle en démocratie... Oui à la privatisation mais pas dans l'urgence...
Répondre
E
Après autant de temps perdu, après avoir voulu transférer le casino dans le bâtiment ancien des Thermes, cette précipitation dans la recherche d'un repreneur de ces Thermes montre à quel point le maire de notre Commune ne respecte pas les Luchonnaises et les Luchonnais. Si au moins, M. Ferré entrait en négociation avec les 4 entités ayant répondu à l'appel à manifestation d'intérêt et pas seulement avec celle ayant présenté l'offre irrecevable et laissait le soin au vainqueur de la prochaine municipale de choisir l'attributaire à la procédure négociée, nous pourrions penser que l'avis des électeurs a été pris en compte. C'est cela la démocratie !
Répondre
E
@LaRose
S’affoler ? Pourquoi donc... c’est surtout vous qui dans quelques mois devra transformer votre pseudo « rose » en... rossée
Répondre
L
@Epines
Quand on commence à être méchant. C'est qu'on est déstabilisé. Pour l'heure, c'est l'apéro. Je repasserai vous voir. A bientôt
L
@Epines
*** Pour le bel éclairage, soyez un peu modeste. Car c’est l’argent du contribuable de Haute-Garonne qui le finance à 80% et le contribuable luchonnais pour 20% ***

Dans le cas improbable d'une conquête de la Mairie. Avec les prétendants ce serai ... 80% pour les Luchonnais
Leur choix est déjà fait. Inutile de vous affoler
Répondre
M
Les subventions régionales et départementales concernant l'éclairage à leds sont versées a chaque commune qui remplit les conditions et pose son dossier dans les temps. Ce sont ces raisonnements du passé que les citoyens rejettent, ils ne veulent plus d'appareils, de trafic d'influence. Ils aspirent à sortir de cette spirale qui nous a mené où nous sommes... Les électeurs luchonnais décideront sans aucune intervention venant de Toulouse. Etes vous au courant des nouvelles lois électorales initiés par notre président ? Les listes électorales vont changer tellement avec beaucoup de nouveaux votants qui ne pouvait s’exprimer précédemment. Cela va changer la donne du tout au tout… Celui qui est capable de prévoir le résultat est un devin.
E
@LaRose
Pour le porte à porte c’est sur que ce n’est pas Loulou qui le fera... il est plutôt du genre Casper à Luchon
Pour le bel éclairage, soyez un peu modeste. Car c’est l’argent du contribuable de Haute-Garonne qui le finance à 80% et le contribuable luchonnais pour 20%
Il est toujours bon de dire la vérité et de ne pas se contenter de patauger dans le fumier au pied des rosiers.
Répondre

Archives

Nous sommes sociaux !