Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Paul Tian

Le blog de Paul Tian

"Le menteur évoque souvent l'amnésie pour ignorer la vérité"


Comminges : forêt cinéraire d'Arbas, l'Etat suspend le projet

Publié par Paul Tian sur 3 Novembre 2019, 13:54pm

Catégories : #forêt cinéraire, #arbre, #comminges, #arbas, #Haute-Garonne, #Etat, #funéraire, #sepulture, #Cime’Tree, #Actualité, #société, #repos éternel

Comminges : forêt cinéraire d'Arbas, l'Etat suspend le projet

L’annonce de la création d’une forêt funéraire à Arbas, en Comminges, avait fait le tour des médias nationaux. D’une superficie d’1,25 hectare cette forêt à 1.000 mètres d’altitude devait accueillir 216 défunts dans des urnes funéraires biodégradables en tissu ou en bois. Le coût de la concession à perpétuité s’élevant à 250 euros.

 

Mais passer l’éternité au pied d’un arbre n’est peut-être pas pour tout de suite… car le ministère de l’Intérieur vient de s’opposer à ce projet… sans donner aucune explication, alors que les 3/4 des concessions ont été vendues et que plusieurs cérémonies étaient programmées, précise "France 3 Occitanie".

 

Une forêt funéraire d’Arbas est un projet unique en France.

 

Pour rappel, la commune d’Eloie, dans le territoire de Belfort, dispose d’un « cimetière paysager où les monuments funéraires sont dispersés dans une petite forêt paisible".

 

Description du projet forêt cinéraire

"Démarche unique en France, Cime’Tree propose l’inhumation d’urnes funéraires biodégradables en forêt. La démarche allie le développement d’obsèques éthiques et durables à la conservation d’une forêt riche en biodiversité. Les urnes sont inhumées aux pieds d’arbres sur des emplacements commercialisés en fonction des coûts engagés par la commune et des services rendus par les écosystèmes forestiers.

 

"Le site est soustrait à l’exploitation forestière et les activités humaines y sont encadrées.

 

"Le projet porté par Cime’Tree est co-construit avec les acteurs locaux, en premier lieu les élus, citoyens et usagers de l’espace (élaboration d’une charte de gestion de forêts cinéraires). Les premiers sites cinéraires seront commercialisés à partir du printemps 2019 à la suite du lancement officiel programmé le 17 mai 2019 sur la commune pilote d’Arbas."

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
V
Merci pour vos articles toujours intéressants et utiles. Toutefois j'aurais une petite requête : pourriez-vous, si c'est possible bien sûr, utiliser une autre couleur que le jaune pour l'intitulé de vos paragraphes car je n'arrive pas à les lires. Avec tous mes remerciements.
Répondre
D
Le jour où il auront calculer comment tirer profit de ce concept par le biais de quelques taxes. Vous verrez, qu'ils inciteront a faire cette démarche...
Répondre

Archives

Nous sommes sociaux !