Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Paul Tian

Le blog de Paul Tian

"Qui n’a pas quitté son pays est plein de préjugés"


Luchon : perte de près de 300 habitants en 5 ans, 19 conseillers municipaux au lieu de 23 en 2020 ?

Publié par Paul Tian sur 30 Décembre 2019, 17:38pm

Catégories : #démographie, #économie, #attractivité, #INSEE, #Luchon, #Occitanie, #Toulouse, #Municipales 2020, #politique, #Actualité

Luchon : perte de près de 300 habitants en 5 ans, 19 conseillers municipaux au lieu de 23 en 2020 ?

Ce lundi 30 décembre, l’INSEE a publié les chiffres de la population légale au 1er janvier 2017 en Occitanie. La région compte désormais 5 845 102 habitants et se trouve être la 4ème des 13 régions métropolitaines par sa population, derrière l’Île de France, l’Auvergne-Rhône-Alpes, les hauts-de-France et la Nouvelle Aquitaine.

 

Entre 2012 et 2017, l’Occitanie a gagné en moyenne 43.600 habitants par an (+0,8%).

 

Au cours de cette même période Toulouse a vu sa population passer de 453.000 habitants à 479.000 habitants.


Avec 5.200 habitants de plus par an, la ville rose est celle qui gagne le plus d’habitants en France devant Lyon (+ 3.950) et Nantes (+ 3.500).

 

Et du côté de Luchon ?

 

Là, les chiffres ne sont pas bons…

 

La population municipale passe de 2.574 en 2012 à 2.312 en 2017, soit une perte de 262 habitants. Pour rappel, la population municipale en 2007 était de 2.602 habitants.

 

Si on regarde les chiffres de la population totale publiés ce lundi par l’INSEE on passe de 2.753 en 2012 à 2.455 en 2017, soit une perte de 298 habitants. La population totale selon l’INSEE en 2007 était de 2.725.

 

Conséquence directe pour les municipales 2020 ?

 

Une nouvelle perte de la population qui devrait avoir une conséquence concrète pour le prochain scrutin municipal de mars 2020, Luchon passant au-dessous du seuil de 2.500 habitants.

 

Le conseil municipal de Luchon ne devrait plus compter que 19 conseillers municipaux au lieu de 23 actuellement.

 

Si on veut rester optimiste, on peut imaginer que des candidats aux prochaines municipales qui auraient des difficultés à boucler leurs listes auront plus de facilités pour trouver 19 personnes (moitié femmes, moitié hommes) !

 

Mais trêve de plaisanterie, cette chute de la population luchonnaise n’est pas une bonne nouvelle pour l’attractivité de notre territoire...

Population municipale selon l'INSEE 

Le concept de population municipale est défini par le décret n°2003-485 publié au Journal officiel du 8 juin 2003, relatif au recensement de la population.

 

La population municipale comprend les personnes ayant leur résidence habituelle (au sens du décret) sur le territoire de la commune, dans un logement ou une communauté, les personnes détenues dans les établissements pénitentiaires de la commune, les personnes sans-abri recensées sur le territoire de la commune et les personnes résidant habituellement dans une habitation mobile recensée sur le territoire de la commune.

 

La population municipale d'un ensemble de communes est égale à la somme des populations municipales des communes qui le composent.

 

Le concept de population municipale correspond désormais à la notion de population utilisée usuellement en statistique. En effet, elle ne comporte pas de doubles comptes : chaque personne vivant en France est comptée une fois et une seule. En 1999, c'était le concept de population sans doubles comptes qui correspondait à la notion de population statistique.

 

Population totale, selon l'INSEE

Le concept de population totale est défini par le décret n°2003-485 publié au Journal officiel du 8 juin 2003, relatif au recensement de la population.

 

La population totale d'une commune est égale à la somme de la population municipale et de la population comptée à part de la commune.

 

La population totale d'un ensemble de communes est égale à la somme des populations totales des communes qui le composent.

 

La population totale est une population légale à laquelle de très nombreux textes législatifs ou réglementaires font référence. A la différence de la population municipale, elle n'a pas d'utilisation statistique car elle comprend des doubles comptes dès lors que l'on s'intéresse à un ensemble de plusieurs communes.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents