Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Paul Tian

Le blog de Paul Tian

"Le menteur évoque souvent l'amnésie pour ignorer la vérité"


Pyrénées : des vaches mortes de froid à 1.700 m, plainte d'une association de défense des animaux

Publié le 13 Décembre 2019, 10:47am

Catégories : #Pyrénées, #vaches, #animaux, #abandon, #mort de froid, #plainte, #anima cross, #éleveur, #souffrance animale, #accous, #Pyrénées-Atlantiques

(Photo © Anima Cross) -

(Photo © Anima Cross) -

Fin novembre, onze vaches avaient été retrouvées mortes de froid dans la neige à la cabane d’Escurrets, dans le secteur du Col d’Iseye, à Accous, dans les Pyrénées-Atlantiques.

 

"Animal Cross" a porté plainte pour abandon, rapporte le site du quotidien "La République des Pyrénées".

 

Voici les informations concernant ces faits, du point de vue de Animal Cross :

 

"Un témoin nous a informé qu’à Accous (Pyrénées-Atlantiques), fin novembre, des éleveurs ont laissé, par pure négligence, leurs vaches se faire prendre par la neige en haute montagne.

 

"Ces éleveurs seraient extérieurs à la commune et loueraient des pâturages pour l’été.

 

"Pourtant, ces chutes de neige ont été annoncées bien à l’avance. Aucun autre éleveur n’a laissé son bétail se faire surprendre dans la commune.

 

"11 vaches ont été trouvées mortes à la cabane d’Escurrets (cf. photo ci-dessous), dans le secteur du Col d’Iseye, à environ 1700 m d’altitude.

 

"Une tentative de sauvetage par hélicoptère, par la commune d’Accous (qui a fait le maximum quand elle a appris le faits) a eu lieu le mardi 26 novembre pour apporter du foin et tenter de descendre les bovins. Mais cette tentative est arrivée trop tard.

 

"Onze vaches sont mortes sur place, de froid, dans d’atroces souffrances. De plus, une vache est décédée pendant le sauvetage en héliportage et une autre a été héliportée mais est morte le lendemain.

 

"On ne sait pas ce que seraient devenues une trentaine de vaches : sont-elles mortes ou vivantes ?

 

"Cette semaine l’une de ces vaches a été aperçue vivante par des témoins dans le secteur limitrophe de Cujalatte, versant vallée d’Ossau. (Cf. photo ci-dessous).

 

"Et maintenant ?

 

"Comment stopper la souffrance des vaches encore en montagne ? Que va devenir cette vache que vous voyez sur la photo ? Que font les éleveurs pour la récupérer avant qu’il ne soit trop tard ?

 

"Qui va payer l’héliportage de secours organisé par la commune ? Les propriétaires des vaches ? Vont-ils retirer à leurs frais les cadavres des vaches mortes entassées autour de la cabane ?

 

"Les autorités administratives locales sont-elles au courant de ces faits d’abandon de bétail d’une extrême gravité ? Vont-elles engager des poursuites ?

 

"Ces éleveurs ne touchent-ils pas pourtant les primes de la PAC ?

 

"Dans tous les cas Animal Cross va porter plainte pour abandon.

 

"Chaque année, Animal Cross est contactée pour des faits similaires. Chevaux, moutons, bovins sont abandonnés en montagne dans la neige, sans que certains éleveurs peu scrupuleux ne daignent les descendre.

"Animal Cross demande aux autorités d’agir de toute urgence."

"La République des Pyrénées" indique que le préfet des Pyrénées-Atlantiques a réuni, mercredi matin, les maires des communes de pâturages.

 

De son côté, toujours dans le quotidien de Pau, Olivier Maurin, président de la Fédération des éleveurs transhumants, confie que "la profession n’a pas attendu cette plainte pour réagir" et que "cette histoire nous a énormément affectés" et qu’on "ne connaît pas les raisons exactes qui font que ces vaches sont restées en montagne. Ils n’ont pas réussi à rentrer leurs bêtes, pour quelles raisons, je ne sais pas…"

 

Un président qui se dit agacé de constater que "quand 250 brebis sont victimes d'un décrochement à Cauterets (lire ici), mortes dans d'atroces souffrances après avoir été poursuivies par l'ours", l'association ne s'en émeut pas...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !