Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Paul Tian

Le blog de Paul Tian

"Qui n’a pas quitté son pays est plein de préjugés"


Sept scénarios pour les piscines de Luchon : compte-rendu, réflexions et éléments de débat par le Collectif citoyen

Publié le 4 Décembre 2019, 12:17pm

Sept scénarios pour les piscines de Luchon : compte-rendu, réflexions et éléments de débat par le Collectif citoyen

Je publie ci-après, le compte-rendu du Collectif citoyen "Pour une piscine pour Tous à Luchon" suite à la deuxième réunion du "Comité de Pilotage Piscine" qui s'est tenue le 21 Novembre dernier

Le jeudi 21 novembre 2019, le collectif citoyen "Pour une Piscine pour Tous à Luchon" a été convié à une deuxième réunion du Comité de Pilotage, à la Mairie de Luchon, en présence des élus.

 

Contrairement à la première réunion du 6 octobre, les enseignants et le Proviseur de la Cité scolaire n’avaient pas été conviés.

 

Le cabinet toulousain, ADOC, l’Assistant à Maîtrise d’Ouvrage choisi pour ce projet, a exposé les différentes possibilités d’aménagements pour que Luchon retrouve un équipement été/hiver qui réponde aux attentes du plus grand nombre.

 

Le cabinet ADOC a exposé au total sept scénarios possibles :

 

Scénario 1 :

 

Réhabilitation des 2 bassins Chambert et Alban Rougé avec les réfections et aménagements techniques qui s’imposent mais aussi une réorganisation totale des espaces.


Pour Chambert : déplacement des vestiaires aux rez-de-chaussée, dans les salles à l'arrière du bâtiment, aménagement des douches au fond du couloir (derrière le local technique), agencement d’un espace pour le personnel conforme aux règles du travail (salle de repos et vestiaires).


Pour Alban Rougé : réfection du bassin «fissuré» en ajoutant du béton qui en modifiera la forme (ovale, haricot...etc.), installation d’un pentagliss, réaménagement des douches, suppression des WC « à la turque », création de vestiaires extérieurs, déplacement du local technique (actuellement en zone inondable).

 

Scénario 2A :

 

Réfection du bassin Alban Rougé (idem scénario 1) ET construction d’un bâtiment abritant un bassin intérieur de 25 m et une pataugeoire, sur le terrain où se situait le bassin provisoire cet été.

 

Scénario 2B :

 

Réfection du bassin Alban Rougé (idem scénario 1) ET construction d’un bassin nordique de 25m (donc pas de bassin intérieur).

 

Scénario 2C :

 

Réfection du bassin Alban Rougé (idem scénario 1) ET construction d’un bâtiment abritant un bassin intérieur de 25m et une pataugeoire, sur le terrain où se situait le bassin provisoire cet été ET construction d’un bassin nordique de 25 m (soit 3 bassins)

 

Scénario 3A :

 

Construction neuve d’un complexe aquatique sur le terrain où se situait le bassin provisoire, comprenant un bassin couvert avec des couloirs de nage et une zone d’apprentissage ET un bassin extérieur avec pentagliss et jeux.

 

Scénario 3B :

 

Construction neuve d’un complexe aquatique sur le terrain où se situait le bassin provisoire, comprenant un bassin ET un bassin extérieur avec pentagliss et jeux (pas de bassin intérieur)

 

Scénario 3C :

 

Construction neuve d’un complexe aquatique sur le terrain où se situait le bassin provisoire, comprenant un bassin couvert avec des couloirs de nage et une zone d’apprentissage ET un bassin extérieur avec pentagliss et jeux ET construction d’un bassin nordique de 25 m (soit 3 bassins).

 

 

Sept scénarios pour les piscines de Luchon : compte-rendu, réflexions et éléments de débat par le Collectif citoyen

Réflexions et éléments de débats amenés par l’ensemble des membres du COPIL :

Le collectif avait préalablement demandé l’étude de l’aménagement d’un bassin nordique qui avait été d’emblée exclue du cahier des charges. Suite à cette demande le cabinet d’expert a été chargé de prendre en compte cette possibilité supplémentaire en chiffrant le coût d’un bassin inox, qui serait soit intégré à la rénovation d’Alban Rougé soit à la construction d’un nouvel espace aquatique.


Le retour d’ADOC concernant la transformation d’Alban Rougé en bassin nordique est négatif à cause de la friabilité du béton en trop mauvais état pour installer une cuve inox dans l’ancienne structure.


Fort de son expérience dans l’aménagement de piscines, le cabinet nous renvoie aussi qu’un bassin nordique ne convient pas pour les scolaires compte tenu de la difficulté à gérer les temps d’attente hors de l’eau pour donner les consignes par exemple. Cela semble éliminer d’emblée les solutions sans bassin couvert 2B et 3B.


De plus, certains élus présents au COPIL ont souligné que le cahier des charges destiné au repreneur des thermes prévoit la création de bassins extérieurs chauffés.

 

La Mairie ne souhaite pas créer la concurrence qui pourrait sembler déloyale en investissant à son tour dans un bassin extérieur de type nordique même s’il n’a pas vocation à du thermo ludisme mais plutôt à de la nage sportive.

 

Concernant les coûts annoncés il convient de prendre en considération que la rénovation d’Alban Rougé revient à peu près au même coût que la construction d’un centre aquatique neuf. En effet l’obligation de déplacer le local technique actuellement en zone inondable, l’aménagement de rampes d’accès pour les personnes à mobilité réduite, ainsi que la réfection du bassin, des vestiaires et des sanitaires, ont un coût total de 3 413 686 €.

 

Les élus soulignent qu’il faut en plus du coût de construction/rénovation mesurer le coût d’exploitation qui comprend les frais de gestion du personnel, les charges attenantes au fonctionnement de la structure et l’entretien des bâtiments.

 

Le cabinet d’expert a pu chiffrer trois scénarios en coût d’exploitation.

 

Par exemple, pour le scénario 2C qui comprend trois bassins dont un couvert et deux extérieurs il faut compter 350.000€/an.

 

Pour le scénario 3A offrant deux bassins en extérieur et un en intérieur dans une structure neuve, cela se chiffre à 380000€/an. Enfin pour le scénario 3C qui propose trois bassins neufs (un intérieur et deux extérieurs) cela se solderait à 440.000€/an.

 

Compte-tenu de ces coûts une solution jugée trop lourde à assumer financièrement pour la Ville est écartée, à savoir le scénario 3C. Par ailleurs ce dernier scénario est remis en cause par ADOC qui juge trop importante l’empreinte au sol comparativement à la superficie disponible.

 

Le premier scénario incluant la rénovation des deux sites Chambert et Alban Rougé est plus particulièrement plébiscité par ceux qui souhaitent défendre le patrimoine.

 

Cet affect est ressorti lors du COPIL auquel c’est ajouté une réflexion sur les investissements financiers de la reconversion d’Alban Rougé et Chambert s’ils ne sont pas ré-exploitées en tant que piscines.

 

En effet, si la construction d’un centre aquatique neuf est intéressante au niveau des coût comparativement à la rénovation des deux structures existantes, il faut aussi prendre en considération que les deux équipements devront être sécurisés et restructurés ce qui entraînera un coût supplémentaire à la création du centre aquatique.

 

A la fin de la réunion, nous avons été soumis à un vote pour retenir deux scénarios sur lesquels ADOC devra approfondir son étude en termes de faisabilité technique et de coûts. Suite à un tour de table, les 2 projets retenus sont les scénarios 1(rénovation de l’existant) et 3A (construction d’un centre neuf).

 

Suite à cette réunion le Collectif a repris contact avec la Mairie pour revenir sur plusieurs points :

 

Tout d'abord, il nous semble judicieux, dans un souci d'équité et de transparence, d'établir une liste des membres du Comité de Pilotage. En effet, lors de la première réunion, les enseignants et les représentants des parents d'élèves avaient été conviés, ce qui n’a pas été le cas pour la dernière réunion.

 

Concernant le déroulement de cette réunion, nous avons été pris au dépourvu par la contrainte d'un choix à faire, qui se voulait rapide et ne nous a donc pas permis d'avoir une réflexion pourtant indispensable.

 

Nous n'avons pas pu exprimer réellement nos souhaits.

 

En effet, si nous entendons l'argument de bassins extérieurs chauffés, prévus dans le cahier des charges du repreneur des thermes, nous aimerions revenir sur l'attractivité certaine d’un bassin nordique et préciser qu'il ne concurrencerait en rien l'offre thermale.

 

En effet, un bassin nordique n'a pas, à proprement parler, une vocation de bien-être et de détente, mais se destine plutôt à une utilisation sportive. Toutes nos recherches et échanges avec la population nous amènent à penser que cet équipement constituerait un attrait touristique et sportif incontestable, qu'il n'est pas possible d'éliminer si rapidement.

 

Nous entendons également la nécessité d'une offre extérieure ludique mais ne pouvons nous pas imaginer un bassin susceptible de proposer ces deux offres? Nous sommes certains que le repreneur des thermes aura sans doute une vision experte qui lui permettra de comprendre que les deux offres peuvent être complémentaires et non concurrentes.

 

Aussi, nous avons réitéré notre demande auprès d’ADOC pour une offre "mixte" en extérieur couplant ludique et nordique.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents