Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Paul Tian

Le blog de Paul Tian

"Le menteur évoque souvent l'amnésie pour ignorer la vérité"


Désert médical : après la réunion publique, entretien avec Marie-Cécile Naud, présidente de l'Association Luchon Santé

Publié par Paul Tian sur 7 Janvier 2020, 16:46pm

Catégories : #santé, #désert médical, #luchon, #pays de luchon, #médecin, #réunion publique, #marie-cécile naud, #Municipales 2020, #ARS, #Comminges, #Luchon Santé

Désert médical : après la réunion publique, entretien avec Marie-Cécile Naud, présidente de l'Association Luchon Santé

Le 13 décembre dernier, votre 1ère réunion publique a été un très beau succès avec une centaine de participants. Il est assez rare de réunir à Luchon autant de monde, alors que votre association n'a que 3 mois d'existence. Pouvez-vous m'indiquer comment s'est déroulé cette réunion, dans la mesure où je n'étais pas à Luchon ?

 

Merci de m'accorder cet entretien, cela va me permettre de mieux cibler les objectifs d'une telle réunion, ce que ne semblent pas avoir compris certains.

 

En effet, notre association encore jeune - 3 mois - n'a cessé de travailler en silence afin d'arriver à cette réunion-débat du 13 décembre.

 

Des questionnaires envoyés à nos adhérents et non adhérents nous ont permis de recevoir des témoignages poignants et inquiétants et des contacts importants avec le Val d'Aran voisin ont été pris.

 

La re-constitution de notre bureau désormais étoffée de professionnels de santé comme Didier Macip et Didier Déo, de nouveaux adhérents très engagés et un avocat très au fait de notre situation, spécialisé dans ce domaine, nous ont donné envie de donner la parole en cette fin d'année et en ce début de saison touristiques aux acteurs de notre région.

 

Pour cette réunion nous nous sommes démenés : courrier envoyé à tous les maires du Pays de Luchon, affichage dans tout Luchon y compris dans les communes environnantes, invitation lancée à des professionnels de santé pluridisciplinaires, invitation à la région. John Palacin, excusé face aux intempéries et Rosario Sanchez Albor, pour les mêmes raisons.

 

A noter que le Val d'Aran nous soutient et a affiché nos actions sur internet.

 

Par ailleurs, nos élus luchonnais qui avaient conseil municipal ce soir-là, ont toutefois été présents un peu plus d'une heure.

 

Quels sont les thèmes qui ont été abordés au cours de la réunion ?

 

Dès le début de la réunion le programme des discussions a été annoncé aux participants :

 

  • Etat des lieux et angoisse des Luchonnais et des touristes
  • Le court terme et l'urgence
  • Le long terme et comment nous allons procéder
  • La vallée de Luchon et ses attraits

 

Avec des questions ouvertes comme :

 

Pourquoi avez vous choisi de vivre à Luchon ?

  • Le Lycée, les associations sportives, le golf, l'aérodrome, la aature extraordinaire, le grand air, la sécurité, les commerces...

 

Les freins : le médical

  • Témoignages et prise de paroles des luchonnais, et des commerçants

 

 Le danger actuel

  • L'enclavement de la vallée de Luchon, pas de voie rapide, l'éloignement de l'hôpital, le cout et les dangers des déplacements
  • Le vieillissement des médecins présents et les non réponses concernant la nouvelle installée et son cabinet
  • La mauvaise communication extérieure sur notre belle vallée.

 

Des élus luchonnais sont-ils intervenus au cours du débat ?

 

L'adjoint au maire en charge de la santé, Jean-Louis Redonnet, a pris la parole et a été très applaudi par d'autres conseillers municipaux. Pour lui, il "n'y a pas de désert médical", "il y a des pourparlers en cours" et une "maison médicale sans médecins à quoi bon"...

 

Didier Déo, lui a répondu et fait des propositions à long terme sur les types de maisons de santé et comment y parvenir.

 

En effet, nous avons travaillé sur ce dossier avec l'ARS et les autres maisons de Santé existantes sur le territoire. Des établissements que j'ai pu visiter et avec qui je suis en contact.

 

De son côté, Didier Macip a fait des propositions sur le court terme et a aussi répondu aux élus présents.

 

Une gynécologue  a soutenu ardemment notre projet en prenant la parole.

 

Mais le conseil municipal ayant lieu le même soir, à 20h30, la presse présente a déserté et n'a pas suivi le reste des débats qui ont duré jusqu'à 21h30.

 

Je remercie les maires des autres vallées qui étaient présents, malgré les intempéries et les Luchonnais qui nous ont chaleureusement remerciés et adhérer en cotisant.

 

Comment envisagez-vous l'avenir de votre association citoyenne, alors que les élections municipales sont dans trois mois ?

 

Effectivement les élections municipales sont dans 3 mois et lors de cette réunion publique, j'ai invité les élus et les postulants à l'élection présents dans la salle à mettre en priorité sur leur feuille de route la santé sur le court terme et le long terme si nous ne voulons pas laisser mourir Luchon et sa vallée.

 

Comme certains correspondants de presse locaux n'ont pas suivi les débats finaux, nous allons écrire une lettre ouverte aux élus et futurs élus.

 

En conclusion, je peux dire que nous sommes particulièrement déterminés dans notre combat pour la santé en Pays de Luchon.

 

Un autre projet qui nous tient à coeur se déroulera en mai 2020, à l'occasion de la Journée mondiale de la Sclérose en plaques.  Ce sera une 1ère à Luchon qui compte aussi des Sépiens, comme moi.  Les préparatifs sont en cours avec des sportifs de haut niveau, mais je n'en dis pas plus, ce sera une surprise... et d'ici là les municipales seront passées par là.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !