Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Paul Tian

Le blog de Paul Tian

"L'éternité c'est la mer mêlée au soleil" (Arthur Rimbaud)


Héliportage de neige à Luchon-Superbagnères : Nature Comminges écrit à Georges Méric, président du CD 31

Publié le 19 Février 2020, 16:46pm

Catégories : #Pyrénées, #héliportage, #hélicoptère, #neige, #Luchon, #Superbagnères, #Nature Comminges, #Joël Duvernay, #Guillaume Castaing, #CD31, #Georges Méric, #buzz, #polémique, #climat, #environnement

Héliportage de neige à Luchon-Superbagnères : Nature Comminges écrit à Georges Méric, président du CD 31

Je publie ci-après la lettre adressée par l'association "Nature Comminges" à Georges Méric, président du Conseil départemental de la Haute-Garonne, suite au transport de neige par hélicoptère, ce week-end, à Luchon-Superbagnères et qui a provoqué une polémique national et un buzz médiatique :

Durant la deuxième moitié du XXe siècle, les amateurs de ski se sont rendus dans les stations tant que l’enneigement était au rendez-vous. Aujourd’hui, depuis les années 80, parce qu’un certain commerce l’exige il faudrait qu’il y ait de la neige à n’importe quel prix sur les pistes, y compris lorsque les conditions naturelles ne le permettent plus.

L’association Nature Comminges tient à vous exprimer son inquiétude et son incompréhension face à la décision du Conseil Départemental de la Haute-Garonne de déplacer 50 tonnes de neige provenant du massif du Céciré vers les pistes de Superbagnères, par de coûteuses et polluantes rotations d’hélicoptères, sans aucune étude d’incidence.

Étant donné que cette pratique tend à se développer dans tous les massifs confrontés au déficit d’enneigement, il conviendrait d’en mesurer les impacts. La neige naturelle est un milieu biologique qui préserve le tapis végétal ; sa fonte printanière alimente les bassins versants et participe à l’équilibre des milieux forestiers environnants ; il ne s’agit en aucun cas d’une marchandise que l’on pourrait déplacer et transformer. Le transport par hélicoptère occasionne des dérangements importants sur les oiseaux et les animaux, surtout en période hivernale ; il remet en cause la quiétude du site, de ses fragiles équilibres écologiques et de la lutte contre le changement climatique.

Cette décision tranche sur la gestion prudente qui a été menée jusqu’alors dans le cadre du Schéma d’Aménagement du site classé de Superbagnères, qui a montré jusque-là son efficacité en matière de préservation des habitats de la faune sauvage (notamment du Grand-tétras).

Nous souhaitons que le Conseil Départemental et le Syndicat Mixte Haute-Garonne Montagne donne des garanties pour que ces mesures conservatoires se poursuivent (préservation des zones de quiétude, installation de dispositifs contre le ski (et le VTT) hors-piste, amélioration de l’habitat).

Si le changement climatique est un facteur de risque et d’instabilité, c’est aussi une opportunité car il oblige à une réflexion et à une dynamique nouvelle pour les territoires montagnards.

Alors que les collectivités locales veulent afficher des actions vertueuses en matière de préservation de la ressource en eau et ont élaboré un "Plan climat", les mesures pour faire face au réchauffement climatique ne peuvent pas rester simplement techniques et à court terme, comme le déplacement de quantités de neige ou la recherche de systèmes d’enneigement artificiel, fonctionnant y compris par des températures positives.

C’est tout un modèle de développement qu’il convient de repenser, en anticipant ce genre de situation de crise, en diversifiant les activités touristiques dans le respect des sites et des milieux naturels, en améliorant la connaissance scientifique. Les associations de protection de la nature ont des propositions à apporter dans ce débat.

(Photo © Jean Sansuc)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !