Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Paul Tian

Le blog de Paul Tian

"L'éternité c'est la mer mêlée au soleil" (Arthur Rimbaud)


Municipales 2020 : attention à la nausée

Publié par Paul Tian sur 13 Février 2020, 19:23pm

Catégories : #Municipales 2020, #lettre anonyme, #luchon, #média, #déontologie, #Louis Ferré, #la nausée, #Jean-Paul Sartre

Municipales 2020 : attention à la nausée

L'auteur de la lettre anonyme au préfet de la Haute-Garonne, publiée ce jeudi, par le site en ligne "La Petite République", la termine par cette citation du philosophe Jean-Paul Sartre : 

"Dans la vie on ne fait pas ce que l'on veut mais on est responsable de ce que l'on est".

Sur sa page Facebook, le maire Louis Ferré, candidat à sa succession a réagi rapidement en ces termes :

"Des trois campagnes électorales que j ai eu à mener, celle-ci est de loin la plus violemment sournoise et la plus nauséabonde. Tous les coups sont permis, il n y a pas de limite. Dernier fait d arme en date d aujourd'hui : un prétendu journal publie ce jour une lettre de dénonciation anonyme et envoyée à Monsieur le Préfet.

Une lettre anonyme adressée au Préfet ? Dieu que cela évoque une bien triste époque pleine de ces bien méprisables méthodes.

Sans doute que le "journaliste" peu scrupuleux qui a publié cette lettre (pas si anonyme que cela tant l'identité de son auteur transpire du texte) vise le prix "pue liseur".

 

Je pense qu'en période électorale, il faut raison garder et éviter de publier des lettres anonymes... même si elles ne sont pas diffamatoires. D'autant plus, une lettre adressée au Préfet ! 

Autant dire qu'il est quand même facile de trouver l'adresse du Préfet de la Haute-Garonne et de lui envoyer directement la lettre, non ?

En espérant que le mois qui nous sépare de l'échéance électorale des municipales ne nous provoque pas... la nausée !

 

Je tiens à préciser que si j'avais reçu cette lettre anonyme, j'aurai demandé à l'auteur (car bien entendu on sait toujours qui nous envoie des mails...) de signer son texte et de l'envoyer d'abord au Préfet avant de la publier, car en tant que journaliste, nous avons encore... une certaine déontologie !

 

Enfin, c'est ce que tous mes rédacteurs en chef m'ont seriné, au cours de ma carrière... il y a cette année 30 ans, où j'étais presque jeune journaliste, et tellement fier d'avoir MA CARTE, la vraie, celle délivrée par la CCIJP (Commission de la Carte d'Identité des Journalistes)... 

Une toute autre époque...

Municipales 2020 : attention à la nausée
Municipales 2020 : attention à la nausée
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !