Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Paul Tian

Le blog de Paul Tian

"Le menteur évoque souvent l'amnésie pour ignorer la vérité"


Avenir des Thermes de Luchon : Jean-Louis Redonnet, maire-adjoint, répond à mes questions

Publié par Paul Tian sur 7 Mars 2020, 15:01pm

Catégories : #Thermes, #Luchon, #DSP, #Thermes Adour, #santé, #cure, #Louis Ferré, #Jean-Louis Redonnet, #Municipales 2020, #économie, #thermalisme, #bien-être

Avenir des Thermes de Luchon : Jean-Louis Redonnet, maire-adjoint, répond à mes questions

La semaine dernière, lors du dernier conseil municipal de sa mandature, le maire Louis Ferré a communiqué sur l'avenir de l'établissement thermal, en présentant le projet, objet de la DSP, et en dévoilant le nom de l'opérateur pressenti. Or, à plusieurs reprises, notamment dans la presse, Louis Ferré avait précisé qu'on ne pouvait pas communiquer de la sorte. Pourquoi ce changement de communication ?


Nous ne pouvions communiquer avant, sans l’accord formel des opérateurs pressentis. L’offre intermédiaire qu’ils ont faite et leur aval pour faire part de ses grandes lignes dans le respect de la confidentialité afférente aux  points encore en discussion, nous sont arrivés le 17 janvier.

Il est bien évident que les luchonnais sont très attachés à en savoir un peu plus sur ce sujet aussi important pour l’avenir et nous avons été en mesure de leur fournir ces premiers éléments sur lesquels un accord est envisageable dans ces premières dispositions exposées.

Cela permet de tordre le cou aux rumeurs et fausses informations complaisamment répandus dans la ville

Mais il faut souligner que la négociation se poursuit.

On ne peut nous reprocher de communiquer le plus largement possible avec l’autorisation requise alors que l’on nous accuse systématiquement de toujours travailler et décider dans l’ombre sans concertation.

Ceux qui nous font ces mauvais procès ne se soucient guère des intérêts de la ville, obnubilés qu’ils sont par leur propre souci électoraliste.

Je ferai d’ailleurs observer que c’est un membre de la commission d’appel d’offres qui a le premier communiqué dans la presse locale le matin, avant même la présentation en conseil.


Pouvez-vous présenter à mes lecteurs, qui n'ont pas assisté au conseil municipal, le projet de ce "futur" établissement thermal ?

Pour vos lecteurs et pour ceux des élus qui n’ont pas été présents à ce conseil municipal lourd de décisions importantes pour notre ville et son avenir, il est bon de savoir avant tout que c’est un projet cohérent, bien intégré, bien pensé et qu’il a respecté les avis de l’architecte de bâtiments de France. Il s’inscrit résolument dans une dynamique de développement du territoire, conformément au cahier des charges de la Délégation de Service Public.

Il reposerait sur une rationalisation des espaces de soins, de cure, de  sport et de bien-être et sur une localisation clairement dédiée à chaque activité. Le seul espace partagé resterait la galerie du Vaporarium qui se verrait tout de même dotée d’une seconde entrée côté soins thermaux et d’une troisième piscine de mobilisation.

Les vestiaires seraient relocalisés en rez-de-chaussée ce qui semble plus logique ; une piscine couverte et une piscine superposée  ouverte, doublée d’un solarium, viendrait s’insérer dans la montagne en prolongation de la rotonde du Vapo. Un coin restauration-snacking est aussi prévu dans la zone bien-être.

Le secteur Sport s’articulerait autour de la salle actuelle augmentée d’espaces ludiques et de locaux complémentaires avec des installations de cryothérapie entre autres.

Les applications de boue, les bains, les douches, les BBL, les vapeurs seraient relocalisées dans le bâtiment actuel, tout comme les soins ORL sur Chambert, avec la transformation complète du Hors classe.

Côté Chambert,  la nouveauté porte la proposition d’une offre d’un espace SPA Haut de gamme assez unique avec création de cabines de soins, d’un hammam et d’un sauna par réouverture de la galerie sèche.

La recherche de deux nouvelles orientations, la Phlébologie et les troubles digestifs en sus de la Rhumatologie et l’ORL, constitue un objectif important pour l’attractivité.


Quel serait le montage financier pour ce projet ?

Le montant des investissements prévus est de 35 M€ pour une concession de 30 ans. L’objectif visé est de retrouver 15.500 curistes à l’horizon 2038 et 100.000 entrées au centre aquatique.


La candidature s’appuie sur un groupement constitué  du groupe "Thermes Adour" qui  apporte une expérience et une logistique commerciale très efficace et de  l’ARAC qui est une Société d’Economie Mixte où la Région Occitanie est l’actionnaire majoritaire avec  la Banque des Territoires.

Des cabinets d’architecte, des bureaux d’études, des cabinets juridiques sont aussi à pied d’œuvre autour de ce projet pour assister le groupement.

 

Si la DSP est signée par la future équipe municipale, quels seront les délais pour que ces nouveaux thermes soient opérationnels ?


Si nous, nous signons la DSP d’ici l’été, le début des travaux serait envisageable dès la fin de la saison thermale 2020 et ils pourraient s’échelonner sur deux années pour avoir leur totale opérationnalité pour la saison 2023.


La saison 2020 aux Thermes débute lundi prochain. Comment s'annonce-t-elle ?

Nous avons  poursuivi nos efforts de rafraîchissement de zones carrelées, repris les peintures de certaines salles, couloirs, bureaux et cabines médicales, acquis des matériels stratégiques (pompes de secours, bâches souples),  renouvelé entièrement le matériel de la salle des irrigations nasales et repris sa décoration, repensé et réorganisé entièrement le process de fabrication de la boue thermale.

Les chiffres du mois de mars sont en légère augmentation.

Nous espérons que la suite sera de la même veine et qu’aucun impondérable ne viendra contrarier ce bon début de fonctionnement.
 

Jean-Louis Redonnet, 5° adjoint de Louis Ferré, Vice-président commission Santé et Thermalisme

Jean-Louis Redonnet, 5° adjoint de Louis Ferré, Vice-président commission Santé et Thermalisme

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !