Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Paul Tian

Le blog de Paul Tian

"Il est injuste de juger un homme du 19e siècle selon les principes du 21e siècle" (Adaobi Tricia Nwaubani, Journaliste nigériane)


Municipales 2020 : Marignac, bientôt inscrite sur la liste mondiale de l'endettement ?

Publié par Bernard Brando sur 1 Mars 2020, 17:27pm

Catégories : #Municipales 2020, #Marignac, #projet, #programme, #Marignac Réussir Demain, #jeunesse, #politique

Municipales 2020 : Marignac, bientôt inscrite sur la liste mondiale de l'endettement ?

Les listes des élections municipales sont closes. Place aux divers programmes des candidats.

 

Certains sont modestes dans les villages alentours, d’autres pour attirer le "chaland" ambitionnent des projets extravagants et irréalistes.

 

C’est le cas de la liste "Marignac réussir demain" qui envisage (sic) : 

 

"Parce que nous considérons que la jeunesse est une priorité pour notre village, parce que nous la considérons comme une chance et un atout pour l’avenir de Marignac, nous envisageons de créer une maison de la jeunesse et pour ce faire, trouver un espace dédié, remplissant tous les critères de convivialité et de sécurité ; dans ce contexte l’achat ou la location de la colonie Air et Lumière devra faire l’objet d’une étude approfondie pour utiliser cette structure à vocation sociale, culturelle, intergénérationnelle."

 

Si l’intention est louable, la réalité en est autrement.

 

André Pallas et son conseil se sont intéressés il y a 5 ou 6 ans à ce bâtiment, propriété du diocèse de Montréjeau qui était vendeur pour 200.000 euros et qui est toujours en vente (avec une baisse de prix).

 

Mais les choses ne s’arrêtent pas là, le bâtiment est ancien, pas aux normes et la toiture imposante est à désamianter. Au final le devis estimatif des travaux se montait à 1.500.000 euros (pour le minimum) voire plus sans compter les sempiternels avenants de tout bord.

 

Trop cher pour une commune aussi petite que Marignac. Même avec 40% de subvention au total (état, région, département) le compte n’y est pas. La commune aurait dû financer au bas mot 600.000 euros.

 

Aujourd’hui la liste "Marignac réussir demain "envisage un achat ou une location. Une utopie électoraliste pour engranger des voix sur un projet pharaonique qui ne verra pas le jour.

 

De plus le projet date de 5/6 ans en arrière, depuis, les coûts de construction ne sont plus les mêmes, il faut les revoir à la hausse d’environ 20%. Où chercher la différence, sans doute dans la poche des habitants qui verront leurs impôts grimper en flèche pour un projet qui n’apportera rien à la commune hormis l’égo surdimensionné de ses initiateurs.

 

Bien que la tête de liste a été maire dans une commune dont le budget avoisinait les 8 millions d’euros, ici ce n’est pas la même chose, on reste modeste avec un budget qui n’a rien de comparable.

 

Comme le dit le dicton : les conseilleurs ne sont pas les payeurs. 

(Texte et photo © Bernard Brando)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !