Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Paul Tian

Le blog de Paul Tian

"Il est injuste de juger un homme du 19e siècle selon les principes du 21e siècle" (Adaobi Tricia Nwaubani, Journaliste nigériane)


Municipales 2020. Santé, Thermes : Jean-François Subercaze de La Liste de Gauche, Ecologiste et Progressiste répond à mes questions

Publié par Paul Tian sur 11 Mars 2020, 10:35am

Municipales 2020. Santé, Thermes : Jean-François Subercaze de La Liste de Gauche, Ecologiste et Progressiste répond à mes questions

Le manque criant de médecins généralistes à Luchon est devenu un problème crucial pour les citoyens. Les médecins ne prennent plus de nouveaux patients et quand un praticien quitte Luchon, sa patientèle se trouve dans des situations délicates. Des patients qui tentent de trouver un nouveau médecin en Barousse ou vers Saint-Béat. Comment attirer sur notre territoire de jeunes médecins ?

 

L'installation de nouveaux médecins est la priorité comme le souligne notre profession de foi :

 

"Nous engagerons immédiatement une action résolue pour l'installation de médecins dans notre pays de Luchon et travaillerons à la réalisation nécessaire de la maison de santé. Mais cela s’avérera difficile sans une modification radicale de la politique nationale dans ce domaine"

 

Toutes les pistes doivent être explorées :

  • aide à l'installation de médecins libéraux (locaux, logements)
  • recrutement par la commune ou par le département de médecins salariés.

 

Les initiatives à prendre rapidement doivent être discutées avec les intéressés (médecins, autres professions de santé, associations,..) et les institutions (ARS, CPAM, Région, Département...)

 

Pensez-vous que la création d'une maison de santé à Luchon permettrait de palier à notre désert médical ?

 

La maison (ou le centre) de santé qui facilitera les prises en charge coordonnées des patients sera un outil supplémentaire d'attractivité pour les nouveaux médecins et les autres professionnels de santé.

 

Sa localisation, sa mise en place, son mode de fonctionnement doivent faire l'objet d'une réelle et étroite concertation.

 

Cette concertation se nourrira des résultats de l'étude en cours commandée par la ville à la FORMS : structurer l'offre de soins et mise en place d'une structure pluridisciplinaire de santé".

 

Le maire de Luchon a présenté aux élus, lors de son dernier conseil municipal de sa mandature, le projet pour la future concession de l'établissement thermal. Vous êtes toujours contre cette "privatisation" ? 


Ce soir là, le maire n'a pas été convaincant. Etait-il lui-même convaincu ? Son exposé nous inspire les commentaires suivants :

 

1. Le contrat de DSP des Thermes ne pourra être signé avant les ­­­élections et nous nous en réjouissons. Nos initiatives contre la privatisation "à la hussarde" envisagée (pétition, demande de ­­­référé au préfet,..) ont contribué à ce résultat. Nous regrettons que le diaporama présenté le soir du conseil n'ait pas été mis en ligne sur le site internet de la mairie.

 

2. Nous sommes opposés à la privatisation des Thermes et nous ­­­refusons de les livrer aux appétits du privé car­­­ :

 

  • les Thermes sont un bien commun des Luchonnais depuis la régie décidée en 1944 par ­­­les maires de la Libération (Gabriel Rouy et Adrien Bochet), régie qui n'a jamais été remise en ­­­question par les maires Alfred Coste-Floret et Jean Peyrafitte,
  • il n'est pas admissible que les cotisations de sécurité ­­­sociale servent à verser des ­­­dividendes aux actionnaires,
  •  ­­­même aujourd'hui avec moins de 11000 curistes, les Thermes ­­­sont encore bénéficiaires, ­­­
  •  ­­le privé va tirer vers le bas les conditions de travail ­­­(salaires, formation, Comité des œuvres sociales,..) des agents ­­­thermaux aux statuts divers,
  •  ­­­l'objectif de 15000 curistes en 2038 manque d'ambition et ­­­traduit un déséquilibre au détriment des cures thermales remboursées et ­­­en faveur du thermoludisme,

 

Par ­­­ailleurs, nous ­­­n'avons rien entendu sur l'avenir des agents thermaux ­­­ni sur le montant de la redevance que versera l'opérateur privé ­­­à la ville ni sur le contrôle qu'exercerait la ville sur cet ­­­opérateur, ni sur le niveau et le remboursement de la dette de l'établissement thermal.

 

3. Nous ­­­proposons que la rénovation soit réalisée sous maîtrise ­­­d'ouvrage publique, avec les concours du Département et de la ­­­Région.

 

L'exemple récent de Salies du Salat (1500 curistes) dont ­­­le projet de rénovation des Thermes sera financé à hauteur de ­­­4,2 M€ par ces deux collectivités, la ­­­réussite de Balaruc les Bains, la reprise de Superbagnères par le Département nous confortent dans cette voie.

 

Le ­­­travail fourni par les architectes est une base de départ ­­­intéressante à mettre en débat, à améliorer ­­en concertation avec les professionnels. A cet effet, nous demandons que le diaporama présenté le soir du conseil ainsi que les propositions détaillées du bureau d'étude soient rendus publics.

 

Aucun détail sur le montant des travaux (coût de l'extension?, coût de ­­­la rénovation de l'existant par secteur?), ni sur le choix de ne ­­­pas rénover l'aile Nord de Chambert.

 

Aucune précision sur le calendrier des travaux : nous ­­­préconisons une réalisation par tranche fonctionnelle sans ­­­fermeture de l'établissement thermal. ­­­

 

C'est aux Luchonnaises et Luchonnais de décider le 15 mars de l'avenir de nos Thermes.

 

Jean-François Subercaze, tête de La Liste de Gauche, Ecologiste et Progressiste

Jean-François Subercaze, tête de La Liste de Gauche, Ecologiste et Progressiste

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !