Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Paul Tian

Le blog de Paul Tian

"L'éternité c'est la mer mêlée au soleil" (Arthur Rimbaud)


Privatisation des Thermes : "ne pas cautionner une opération de communication électoraliste" (Jean-Paul Ladrix et John Palacin)

Publié le 3 Mars 2020, 14:35pm

Catégories : #Luchon, #Thermes, #Luchon Forme et Bien Etre, #DSP, #privatisation, #Louis Ferré, #Jean-Paul Ladrix, #John Palacin, #Unis pour Luchon, #Municipales 2020, #économie, #Politique

Privatisation des Thermes : "ne pas cautionner une opération de communication électoraliste" (Jean-Paul Ladrix et John Palacin)

Vendredi soir, c'était le dernier conseil municipal de la mandature de Louis Ferré. Le maire sortant de Luchon, également candidat à sa succession à la tête de "Passionnément Luchon" a profité de cette séance pour faire le point sur la prochaine concession des Thermes à un opérateur privé.

Les conseillers municipaux Jean-Paul Ladrix et John Palacin, co-listiers de la liste "Unis pour Luchon" conduite par Gérard Subercaze, étaient absents de ce dernier conseil municipal.

Dans la tribune publiée ci-après, ils expliquent, notamment, la raison de cette absence et dénoncent une opération de communication électoraliste du maire-candidat.

A l'occasion de son dernier conseil municipal, le maire de Luchon a présenté l'état d'avancement du projet de délégation de service public aux Thermes. 

 

À l'automne, le maire indiquait qu'il allait signer avant Noel, puis en janvier... et il n'aura rien signé du tout car les partenaires dans ce dossier savent, comme nous l'avions indiqué en conseil municipal, qu'il ne faut pas céder à une précipitation électoraliste mais discuter de ce dossier majeur, qui engagera la ville sur des décennies, avec sérieux. 

 

Action de communication stérile, lendemains qui chantent, images de synthèses et paroles ne peuvent nous émouvoir outre mesure à la veille d'une élection municipale décisive pour la ville. 

 

Les vraies questions restent sans réponses car elles font certainement l’objet de discussions confidentielles. 

 

C’est pourquoi le maire n'était pas en situation de répondre ou de divulguer des informations de valeur : la présentation donnée avant le conseil, renouvelée dans la presse, était inutile et avait vocation à créer de l'agitation à la veille du premier tour des élections municipales.

 

Par notre absence, nous avons refusé de cautionner une opération de communication électorale sur un sujet aussi important.

 

Des questions cruciales restent en effet sans réponse même si à plusieurs reprises lors de cette séance, le maire fourni au public un certain nombre d’informations qui auraient dû rester confidentielles jusqu’à la fin de la procédure (lui-même avait pourtant menacé de poursuites, à grand renfort d’effets de manche, quiconque divulguerait des éléments du dossier). 

 

Toutefois, nous avons déjà échangé avec de nombreux acteurs du monde du thermalisme et nous nous doutons que,  derrière le ripolinage effectué par Louis Ferré, de grosses interrogations pèsent sur un dossier que nous estimons par ailleurs intéressant :

 

  • que va-t-il advenir de la dette de l'établissement thermal ? Si elle devait  être reprise par la ville, le poids de cette dette empêcherait tout investissement pour plusieurs années.
  • quel sera le montant des loyers ? de la redevance versée à la ville ? 
  • que va-t-il advenir des personnels des Thermes ? Et du comité des œuvres sociales essentiel pour les personnels ?
  • le fichier commercial de plus de 11000 curistes va-t-il été valorisé ? Il s'agit d’un bien commun de la ville.
  • quel sera la place de la ville dans le futur dispositif ? Aura-t-elle voix au chapitre dans la société d'exploitation ?
  • enfin, la ville va-t-elle conserver la maitrise de la commercialisation de l'eau thermale ?

Si le maire ne peut aller plus loin dans les détails du projet et faire une présentation sincère de l’avancée des discussions pour des raisons juridiques, alors qu’il s’abstienne de communiquer sur ce dossier complexe qui devra être repris après l’élection. 

 

Comme quelqu’un l’a dit récemment : il reste tant à faire…

 

Le dossier de la DSP des Thermes est un dossier majeur pour l'avenir de Bagnères-de-Luchon et la Région le suit de très près. Je serai toujours élu régional au lendemain des élections municipales et, une fois ce temps passé, je serai attentif à ce que les intérêts de la ville de Luchon soient pris en compte

John Palacin

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !