Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Paul Tian

Le blog de Paul Tian

Depuis que j'écris des conneries sur les réseaux sociaux, certaines personnes m'évitent, j'aurai dû commencer plus tôt. (Sandrine Fillassier)


Covid-19 : distribution du courrier, La Poste revoie sa copie

Publié par Paul Tian sur 2 Avril 2020, 09:13am

Catégories : #La Poste, #coronavirus, #Covid-19, #journaux, #PQR, #facteur, #distribution, #courrier, #colis, #CGT, #Alliance, #santé, #crise sanitaire

Covid-19 : distribution du courrier, La Poste revoie sa copie

Quand le Groupe La Poste a pris la décision de ne distribuer le courrier que trois jours par semaine (mercredi, jeudi, vendredi) en raison de l'épidémie du coronavirus et pour suivre les recommandations de la médecine du travail, les patrons de la presse quotidienne régionale ont été vent debout., avec à leur tête le patron du groupe La Dépêche, Jean-Michel Baylet, également président de l'Alliance de la Presse d'Information Générale.

Un coup de gueule des détenteurs de la presse régionale qui semble avoir eu son effet (ah le 4ème Pouvoir!) puisque dans un communiqué en date du 1er avril, le Groupe La Poste "revoie sa copie" et annonce "un renfort des équipes courrier pour augmenter progressivement le nombre de jours de distribution de la presse, des colis et des courriers".

Un nouveau dispositif qui devrait être mis en place la semaine prochaine avec pour but à court terme la distribution du courrier cinq jours par semaine, du lundi au vendredi.

Dans un premier temps, La Poste devrait ajouter un jour de tournée les deux prochaines semaines, avant de porter à cinq jours le nombre des tournées des facteurs, du lundi au vendredi donc.

(Voir ci-après la réaction de la CGT FAPT)

Communiqué de presse de La Poste du 1er avril 2020

Depuis le début de la crise sanitaire, La Poste adapte en permanence ses organisations pour protéger la santé des postiers et des clients, assurer la continuité et l’accessibilité du service public sur tout le territoire et contribuer ainsi à l’effort de la Nation.

 

Après avoir mis en oeuvre depuis le début du confinement une organisation industrielle socle qui lui permet d’assurer ses missions dans la durée, La Poste annonce aujourd’hui un renfort de ses équipes pour augmenter progressivement le nombre de jours de distribution de la presse quotidienne, des colis et des courriers ainsi qu’un renforcement de l’accessibilité de son réseau dans les quartiers prioritaires de la ville et dans les zones rurales.

 

Un renfort des équipes courrier pour augmenter progressivement le nombre de jours de distribution de la presse, des colis et des courriers

 

Depuis ce lundi 30 mars, le temps de travail de chaque postier dans les établissements courrier/colis a été réduit et réparti sur trois jours consécutifs, suivi de quatre jours de confinement. Une organisation des équipes par roulement a été mise en place. Elle permet d’assurer quotidiennement les services de lien social (visites aux personnes âgées, portage de repas, de médicaments) et de distribuer colis, courrier et presse les mercredi/jeudi/vendredi.

 

Cette transformation industrielle lourde, mise en oeuvre en lien avec les autorités sanitaires, la médecine du travail et les organisations syndicales est maintenant stabilisée et intègre les prérequis de sécurité sanitaire indispensable pour les postiers et les clients. Sur la base de cette organisation socle, La Poste peut maintenant renforcer son dispositif.

 

A partir du lundi 6 avril 2020, La Poste fera appel à 3 000 personnes supplémentaires, avec une montée en puissance progressive sur les semaines suivantes. La Poste appliquera bien entendu les mêmes règles de protection et les mêmes prérequis de santé et de sécurité pour les effectifs venus en renfort que ceux des postiers. Les effectifs en renfort seront à la fois des volontaires des services supports, des salariés de la filiale MEDIAPOST, des intérimaires et CDD.

 

Cette nouvelle organisation permettra, sous réserve des impératifs sanitaires :

 

  • De distribuer aux abonnés de la presse quotidienne une journée supplémentaire, le lundi ou le mardi, dès le 6 avril 2020, et progressivement d’assurer cette distribution les lundis et les mardis
  • De progressivement distribuer 4 jours par semaine les Colis et le Courrier

 

Un renforcement de l’accessibilité aux distributeurs d’argent et aux bureaux de poste dans les Quartiers Prioritaires de la Ville (QPV) pendant le versement des prestations sociales.

 

Afin que les bénéficiaires de prestations sociales, clients de La Banque Postale, puissent effectuer leurs retraits dans les meilleures conditions possibles, notamment compte tenu de la nécessité de respecter les gestes barrières dans une période d’affluence dans les bureaux de poste, La Poste a annoncé ce lundi 30 mars la mise en place d’un dispositif adapté. Ils pourront effectuer leur retrait dès le 4 avril via les distributeurs automatiques de billets, et dès le 6 avril dans 1 850 bureaux de poste, sur tout le territoire. La Poste annonce ce jour que ce dispositif, qui va mobiliser 20 000 postiers sur la période, sera en outre renforcé dans les QPV.

 

390 bureaux de poste seront ouverts au sein des QPV ou à proximité immédiate. Par ailleurs, 90% des distributeurs de billets des bureaux de poste des QPV, y compris ceux qui sont fermés, seront alimentés et accessibles au public.

 

Un renforcement de l’accessibilité au réseau de La Poste dans les zones rurales

 

La Poste va densifier sa présence en zone rurale, avec pour objectif que, dans tous ces départements, plus de 60 % des habitants soient à moins de 5 km ou moins de 20 minutes en trajet automobile d’un point de présence postale (et au moins 50 % dans les quelques départements très ruraux). Pour cela, La Poste va rouvrir dès la semaine prochaine 400 bureaux habituellement tenus par un « facteur-guichetier » (un postier qui tient le bureau en complément de sa tournée), et dès la deuxième semaine d’avril 600 supplémentaires.

Concernant les points de contacts en partenariat, environ 1000 Agences Postales Communales sur 6 500 ont été maintenues ouvertes par les Maires. La Poste travaille d’ores et déjà avec l’Association des Maires de France et des présidents d’Intercommunalités pour augmenter autant que possible ce nombre.

 

Réaction du syndicat CGT FAPT (communiqué de presse du 1er avril 2020)

Le groupe La Poste profite de la crise pour accentuer le dumping social

 

Depuis le début de la crise sanitaire, la CGT n’a cessé de revendiquer la priorité à la santé et à la sécurité des agents. La CGT a toujours pris ses responsabilités sur les lieux de travail contrairement à l’entreprise.

 

Pour preuve encore aujourd’hui dans beaucoup de services, les agents ne sont pas équipés de masques, de gel, de gants, de lingettes désinfectantes et de plexiglas. Certains agents, par leurs activités, ne peuvent respecter la distance de 1 mètre.

 

La Poste doit garantir une protection maximale et sans concessions des postières et des postiers afin d’assurer en toute sécurité la continuité des missions essentielles de Services Public :

 

Le service universel de la distribution

La contribution à l’aménagement du territoire

L’accessibilité bancaire

Le transport et la distribution de la presse

 

La CGT a exigé dans le cadre de la distribution de la presse et du courrier, la mise en place d’organisations du travail qui permettent d’assurer ses missions 6 jours sur 7, tout en exposant le moins possible les personnels. Les organisations de travail, en alternance, un jour sur deux, proposées par la CGT permettaient de réduire le nombre de postiers sur les lieux de travail.

 

La CGT a aussi proposé de prioriser la seule distribution de la presse, des correspondances envoyées en prioritaire, des recommandés ainsi que les colis liés au médical et aux besoins sociétaux et sociaux des usagers. Moins d’objets à distribuer, moins de personnes présentes sur les sites au même moment pour moins de risques !

 

La Poste a fait le choix au bout de 2 semaines, unilatéralement d’imposer des organisations de travail 3 jours sur 6 (3 jours travaillés, 4 jours confinés) qui certes permettent aux agents de se reposer mais les oblige à être présents au même moment dans les services et bien souvent sans équipements de sécurité.

 

L’organisation de travail en 3 jours et la non priorisation des objets essentiels provoque une surcharge de travail avec notamment la distribution des colis et la mise à mal d’une des missions du service public à savoir la distribution de la presse.

 

Pour pallier, le groupe a fait appel à 3000 « volontaires » pour distribuer la presse le lundi et le mardi et renforcer les tournées des facteurs le mercredi dans certains territoires notamment sur la distribution des colis.

 

La Poste a fait appel à 1200 salariés de sa filiale Médiapost, qui avait été mis en chômage partiel, pour renforcer la distribution. Le groupe fait donc appel à des salariés qu’elle méprise à longueur d’année en leur imposant des conditions de travail déplorables (distribution avec leurs propres véhicules, multitude de temps partiels, convention collective de bas niveau).

 

Le Groupe est en dessous de tout depuis le début de la crise en matière de prévention et protection de la santé et de la sécurité de ses salariés. Par contre au travers de cette crise et sous-couverts de service public, il continue d’appliquer sa stratégie d’externalisation et d’abaissement des droits et garanties des salariés. C’est sournois, nos dirigeants essaient d’opposer les salariés du groupe entre eux avec pour intérêt de continuer le business entre patrons.

 

La CGT a des propositions, depuis toujours, sur le Service Public et sur les droits et garantie des salariés du groupe. Pour La CGT, tous les salariés du groupe doivent avoir les mêmes droit et garanties.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents