Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Paul Tian

Le blog de Paul Tian

"Je veux l'Etat laïque, exclusivement laïque..., je veux ce que voulaient nos pères, l'Eglise chez elle et l'Etat chez lui." (Victor Hugo)


Covid-19 : 14.393 décès depuis le début de l'épidémie en France

Publié le 13 Avril 2020, 08:18am

Catégories : #Covid-19, #coronavirus, #confinement, #santé, #bilan, #france, #Jérôme Salomon, #épidémie, #crise sanitaire

Covid-19 : 14.393 décès depuis le début de l'épidémie en France

Voici le dernier bilan de l'épidémie de Coronavirus dressé, dimanche soir, par Jérôme Salomon, directeur général de la Santé, lors de son point presse quotidien :

 

  • 14.393 personnes sont mortes en France du Covid-19, dont au moins 5.140 dans les EHPAD et 9.253 en milieu hospitalier.
  • 561 personnes sont mortes au cours des dernières 24 heures, dont 310 à l'hôpital.
  • 31.320 patients sont hospitalisés, dont 6.883 en réanimation
  • 27.186 personnes guéries, de retour à leur domicile

 

Communiqué de presse Ministère de la Solidarité et de la Santé

La pandémie de COVID-19 touche 185 pays. Plus de 1 793 000 personnes ont été infectées, dont 412 500 sont désormais guéries mais plus de 110 000 sont décédées.
En France, depuis le début de l’épidémie, 95 403 cas de COVID-19 ont été confirmés selon Santé publique France.


La surveillance hospitalière issue de 1 191 établissements, privés et publics, permet de recenser 31 826 personnes hospitalisées pour infection à COVID-19, soit 1 688 personnes de plus qu’hier en tenant compte des sorties qui sont de plus en plus nombreuses, l’impact de la maladie est donc toujours majeur pour nos établissements de santé. 6 845 patients dans un état grave nécessitent des soins constants de réanimation.

 

Depuis hier, nous observons 220 entrées en réanimation et 255 sorties. Le solde, qui représente le nombre de patients à prendre en charge chaque jour est pour le quatrième jour consécutif négatif, mais de 35 patients seulement, c’est une donc une très légère baisse.


En ce qui concerne les autres indicateurs permettant de suivre l’évolution de l’épidémie :


- 34% des patients hospitalisés en réanimation ont moins de 60 ans.
- 94 personnes en réanimation sont âgées de moins de 30 ans.
- Plus de 27 186 personnes sont sorties guéries de l’hôpital depuis le début de l’épidémie auxquelles il faut ajouter les dizaines de milliers de personnes guéries en ville sans passage à l’hôpital.
- Depuis hier, 310 décès ont été enregistrés en milieu hospitalier. Depuis le 1er mars, nous déplorons 9 253 décès dans les établissements de santé.


Le secteur social et médico-social est aussi touché et surveillé de près :


- 5 218 établissements sociaux et médico-sociaux font état de 37 188 cas de COVID-19 confirmés ou possibles sur l’ensemble de la période épidémique depuis le 1er mars. 5 140 décès rattachés au COVID-19 sont à déplorer depuis cette date.


Au total, nous déplorons donc 14 393 décès dans notre pays depuis le début de l’épidémie selon ces deux sources. La mortalité totale qui regroupe décès en milieu hospitalier, en institutions et à domicile au niveau national, mais aussi par régions et départements, fait l’objet d’une surveillance renforcée par l’Insee et Santé publique France.


Ces données confirment que l’épidémie se poursuit dans notre pays de façon dynamique et continue à frapper durement. Les mesures de confinement, l’application des gestes barrières, la distanciation physique d’un mètre au minimum, la distanciation sociale et la réduction drastique des contacts produisent leurs premiers effets. Nous constatons l’amorce d’un très haut plateau mais nous devons rester vigilants car les services hospitaliers et de réanimation prennent en charge de très nombreux patients. Il ne faut pas relâcher nos efforts et continuer à réduire chaque jour le nombre de contacts pour freiner tous ensemble la transmission du virus.


Le Ministère des Solidarités et de la Santé souhaite rappeler que les patients atteints d’une maladie chronique ou de troubles psychiatriques, les personnes handicapées, les femmes enceintes et les jeunes enfants, les personnes en situation d’obésité, les personnes nécessitant une intervention chirurgicale urgente doivent impérativement maintenir leurs soins et examens, les prises en charge médicales qui ne peuvent être différées comme la cancérologie par exemple doivent être maintenues.

 

De plus, le 15 reste le numéro d’appel pour toutes les urgences vitales et répond très rapidement.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents