Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Paul Tian

Le blog de Paul Tian

"L'éternité c'est la mer mêlée au soleil" (Arthur Rimbaud)


Yasaman Aryani, emprisonnée pour avoir dénoncé le port obligatoire du voile en Iran : j'ai signé la pétition pour sa libération et vous ?

Publié le 19 Avril 2020, 11:48am

Catégories : #Yasaman Aryani, #Iran, #prison, #pétition, #droits des femmes, #voile, #Amnesty, #Journée Internationale des Droits de la Femme, #Moyen-Orient

(Photo : capture écran Amnesty.fr) -

(Photo : capture écran Amnesty.fr) -

L'ONG Amnesty a lancé une pétition pour la libération de Yasaman Aryani, emprisonnée pour avoir dénoncé le port obligatoire du voile en Iran. 

Je l'ai signé et vous ?

Cliquez ici pour la pétition

Voici le texte de la pétition :

Le 8 mars 2019, à l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes, Yasaman Aryani a retiré son voile et distribué des fleurs aux femmes dans le métro, à Téhéran. Suite à la diffusion virale, en mars 2019, d’une vidéo montrant cet acte de défiance poétique, les autorités iraniennes l’ont arrêtée. Elle a été condamnée à seize ans de prison en août 2019. Le 5 octobre dernier, Yasaman était transférée dans une cellule de la prison d’Evin qui est contrôlée par les gardiens de la Révolution. Depuis, son avocat et sa famille n’ont plus de contact avec elle. Yasaman Aryani est détenue au secret et risque d’être soumise à des actes de torture et d’autres mauvais traitements.

La peine cruelle infligée à Yasaman fait partie d’une politique de répression plus large à l’encontre des femmes qui font campagne contre les lois discriminatoires en matière de port du voile obligatoire en Iran.

"Exigez des autorités iraniennes :

la libération immédiate de Yasaman et de sa mère et de tous les défenseurs des droits des femmes en Iran ;

dans l’attente de sa libération, qu'elles veillent à ce que Yasaman ne subisse aucune torture ou autres mauvais traitements ;

que son avocat et sa famille puissent avoir accès à Yasaman.

Mise à jour du 05/02/2020 : Nous avons appris que la Cour d'appel de Téhéran avait réduit les peines de Yasman et de sa mère à neuf ans et sept mois d'emprisonnement.

Mise à jour du 16/10/2019 : Grâce à la mobilisation de milliers de personnes à travers le monde, Yasaman a été de nouveau transférée dans la section des femmes de la prison d'Evin. Elle n'est plus à l'isolement et n'est plus sous contrôle des gardiens de la Révolution, tristement connus pour avoir recours à la torture lors des interrogatoires. Yasaman cependant est toujours emprisonnée !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !