Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Paul Tian

Le blog de Paul Tian

"Il est injuste de juger un homme du 19e siècle selon les principes du 21e siècle" (Adaobi Tricia Nwaubani, Journaliste nigériane)


Covid-19 : à Luchon, 500 visières réalisées en impression 3D par le "Camping des Thermes" déjà distribuées

Publié par Paul Tian sur 2 Mai 2020, 16:45pm

Catégories : #Luchon, #Camping des Thermes, #Covid-19, #coronavirus, #confinement, #imprimante 3D, #visières, #soignant, #Comminges, #solidarité, #épidémie, #makers, #Facebook

Covid-19 : à Luchon, 500 visières réalisées en impression 3D par le "Camping des Thermes" déjà distribuées

Au Camping des Thermes de Luchon, la solidarité n'est pas un vain mot, en pleine pandémie de coronavirus. Emilie, la gérante, et son mari Anthony, fabriquent avec leur imprimante 3D des visières de protection pour les personnes qui sont en première ligne pendant cette période de confinement.

Le couple me dit avoir "une vision du camping basée sur la convivialité et l'ambiance familiale" avec une clientèle en majorité de curistes et d'amoureux des montagnes luchonnaises.

J'ajouterai simplement qu'Emilie et Anthony font partie de tous ces "anonymes" de notre territoire qui font chaud au coeur et qui, sans "tapage", sont l'exemple même d'une solidarité citoyenne d'exception.

Ils répondent à mes questions.

Comment avez-vous eu l'idée de fabriquer des visières de protection ?

L'idée ne vient pas spécialement de nous mais de tout un collectif. Le personnel médical s'est retrouvé démuni de protection très rapidement. Dans la région de Lille, une personne a eu l'idée de créer des visières pour l'hôpital situé près de son domicile. Rapidement elle a été débordée et a lancé un appel à l'aide sur les réseaux sociaux. Un groupe a alors été créé, du nom de ''makers''.

Etant nous-mêmes équipés et habitués à manipuler des imprimantes 3D, nous les avons rejoints sans hésiter. 

A quand date la réalisation des premières visières ?

Pour nous, à Luchon, cela fait 1 mois que les imprimantes tournent 24h sur 24.

A qui sont-elles destinées ?

En priorité, à tous les métiers en première ligne :  personnel médical, pompiers, policiers, gendarmes... Par la suite nous avons élargi aux personnes à risque, comme par exemple les commerçants.

Comment sont fabriquées techniquement les visières ?

En impression 3D. Nous utilisons des bobines de plastique PLA, c'est un plastique composé à 80% d'amidon de mais et 20% de PVC. Une fois la visière modélisée, l'imprimante empile les couches pour créer l'objet. Il faut compter environ 1h30 par visière.

Par la suite nous assemblons la visière avec des feuilles plastiques transparentes de 200 microns (plat de couverture), puis nous installons un élastique pour rendre la visière réglable.

Les visières répondent-elles à des normes spécifiques ?

Oui et non... Devant l'urgence, des membres de l'ordre des médecins en collaboration avec des "makers" et l'ARS ont mis leurs connaissances en commun afin de développer plusieurs prototypes : 25 versions différentes pour 3 retenues.

Une version pour les blocs opératoires et les services de réanimation, une version medical/para-medical et une autre destinée au grand public.

Un protocole strict de désinfection a également était mis en place et est délivré avec chaque visière.

Ces visières ne sont pas réellement agréées dans le sens où elles n'ont pas de brevet et n'en n'auront jamais car aucun profit  n'est et ne sera généré par celles-ci.

L'idée n'est pas de créer un matériel médical mais bien d'offrir une protection supplémentaire et de palier au manque de masques.

Avez-vous besoin de "matières premières" ?

Oui, toujours... La demande était déjà extrêmement haute avec les hôpitaux, maintenant que la date du '' déconfinement '' est connue, la demande a vraiment explosée.

En France c'est plus de 426.000 visières qui ont été crées. Sur Luchon, nous dépassons les 500... Même les fournisseurs de bobine plastique (PLA) sont en rupture de stock, et le plastique et les élastiques deviennent très rares.

Nous avons commandé les dernières bobines aux Pays-Bas, mais malheureusement les délais de livraison sont très long (plusieurs semaines).

Par chance et gentillesse, quelques organismes nous ont donné ce qu'elles pouvaient mais c'est loin d être suffisant. Nous arrivons nous-même à la fin de notre stock et les seules bobines que nous arrivons à trouver sont très onéreuses et n'arriveront que dans quelques jours.

Le mot de la fin 

Emilie et Anthony tiennent  expressément à remercier toutes les personnes qui les ont aidé en distribuant les visières, en leur faisant des dons ou en leur fournissant des matières premières...

Car, c'est en étant solidaire que nous avancerons

Emilie et Anthony

Covid-19 : à Luchon, 500 visières réalisées en impression 3D par le "Camping des Thermes" déjà distribuées
Covid-19 : à Luchon, 500 visières réalisées en impression 3D par le "Camping des Thermes" déjà distribuées
Covid-19 : à Luchon, 500 visières réalisées en impression 3D par le "Camping des Thermes" déjà distribuées
Covid-19 : à Luchon, 500 visières réalisées en impression 3D par le "Camping des Thermes" déjà distribuées
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !