Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Paul Tian

Le blog de Paul Tian

"Qui n’a pas quitté son pays est plein de préjugés"


Grand entretien. Eric Azémar, maire de Luchon, répond à mes questions

Publié par Paul Tian sur 13 Juillet 2020, 14:51pm

Catégories : #Luchon, #Eric Azémar, #maire, #Thermes, #Communauté de Communes, #Pays de Luchon, #14 Juillet, #budget 2020, #Comminges, #Louis Ferré

Grand entretien. Eric Azémar, maire de Luchon, répond à mes questions

Vous avez été élu le 15 mars, dès le 1er tour, mais vous n’êtes maire que depuis le 23 mai, en raison de la crise du coronavirus. Comment se sont passés ces premiers mois très particuliers ?

Les mois de mars, avril et mai ont été des mois d’attente, nous en avons profité pour organiser au mieux l’équipe des élus. Mais nous aurions aimé, comme nous l’avions demandé au maire sortant, mettre à profit ces semaines de transition pour être mis au courant des dossiers en cours.

En fait, pendant cette période, nous n’avons rencontré le maire sortant et certains de ses élus que trois fois en deux mois. Chaque fois ces réunions ont été très générales :

  • Présentation du budget (ainsi que cela avait déjà été fait en conseil municipal de Février 2020),
  • Présentation de l’organigramme de la mairie,
  • Présentation des grandes lignes de la DSP en cours pour les thermes, sans que les aspects financiers de cette dernière soient abordés.

 

Pour l’intérêt général des Luchonnais, il est regrettable, vraiment, et je pèse mes mots, que la passation de pouvoirs ne se soit pas faite dans la transparence.

Les premières semaines à la mairie ont donc été plutôt harassantes : il a fallu en effet découvrir le fonctionnement, l’organisation du travail au sein de la mairie, faire face à la gestion de la crise sanitaire et à ses multiples conséquences, faire face aux imprévus et aux situations d’urgence qui ont été nombreuses, travailler sur tout un ensemble de dossiers, très lourds, tant financiers que techniques, faire de nombreux déplacements à Toulouse pour rencontrer nos administrations référentes, des avocats, des banques... sans oublier la préparation de la réouverture tant nécessaire de notre établissement thermal, et la gestion du quotidien de la ville...

Et sans oublier non plus le nettoyage et l’entretien des parcs, rues et jardins municipaux qui en avaient grand besoin.

Je tiens à remercier ici le beau travail ainsi réalisé en peu de temps par l’équipe municipale qui a su se mobiliser, et trouver en son sein les agents nécessaires, pour obtenir un résultat que les luchonnais ont remarqué et grandement apprécié.

Tout ceci ne nous a pas permis de communiquer comme nous l’aurions souhaité et je le regrette : mais je le répète, il a fallu travailler dans l’urgence quasiment tous les jours depuis le 23 mai.

Quelle a été votre première décision de maire ?

Cela va vous paraître anecdotique mais cela faisait longtemps que j’y pensais et que cela m’était apparu comme une évidence, et ce dès que j’ai été spectateur des précédents conseils municipaux.

Ma première décision a été de faire supprimer de la salle du conseil le fauteuil surélevé qui était réservé à M. le Maire pour qu’il utilise le même type de sièges que ceux réservés aux conseillers municipaux

Votre priorité ?

La priorité de l’ensemble du conseil municipal est la préparation du budget 2020 de la ville de Luchon tout autant que l’avenir des Thermes qui traversent une crise de fréquentation très importante comme tout le monde s’en doute.

La construction de ce budget est donc un exercice vital qui nous mobilise prioritairement.

Pour cela nous sommes en relation continue avec les autorités préfectorales et la Direction des Finances Publiques.

La situation est grave, nous trouvons une situation très dégradée, et ce bien avant que la crise sanitaire ne soit passée par là...

A ce sujet, nous avons rencontré la sous-préfète, le Préfet de région, les différents services préfectoraux concernés, la Présidente de Région, le Président du Conseil Départemental, et nous rencontrons très prochainement le Directeur Régional des Finances Publiques…

Chez tous ces interlocuteurs nous trouvons une oreille attentive et un véritable désir d’accompagner Luchon en cette période si compliquée.

Quels sont les premiers dossiers qui vont être étudiés par le conseil ?

Le dossier prioritaire, en plus de celui de l’établissement du budget communal est, bien-sûr, celui de la négociation pour la reprise de notre établissement thermal, mais les deux dossiers sont évidemment liés.

Parallèlement, nous traitons la problématique de la maison médicale ou plutôt celle de l’offre de soins médicaux à Luchon, la reprise de l’activité de l’ensemble formé par le théâtre et le casino, la réouverture de la piscine, l’étude qui débute pour le schéma directeur urbain, pour ne citer que les plus lourds sujets.

Le confort de vie les Luchonnais est le "dossier" sous-jacent à tous les autres.

Et à plus long terme, quelles seront les priorités ?

A plus long terme, les priorités sont notamment le développement de la ville et du pays tant au niveau économique que touristique, cela passe en particulier par la mise sur pied d’un schéma directeur urbain et d’un contrat Bourg Centre en collaboration avec le Département et la Région.

En toile de fond, Luchon doit redevenir une cité thermale dynamique, moderne, attractive et en même temps une ville qui met en valeur son environnement, la montagne en particulier, et toutes les activités touristiques, culturelles et économiques qui s’y rattachent.

Un mot sur la culture : Luchon a tous les atouts pour développer une vie culturelle pérenne et importante, nous y travaillons…

Luchon est la première commune de la communauté de communes Pyrénées haut-Garonnaises. On connait tous les problèmes relationnels qui ont existé au cours de la période précédente entre certains élus luchonnais et ceux des autres communes. Quel rôle doit jouer Luchon dans la communauté de communes ?

Luchon va jouer pleinement son rôle en se positionnant comme force de proposition et de réflexion mais ceci dans un cadre de travail collectif dans lequel les relations et les discussions seront aussi franches et ouvertes que possibles.

Il faut joindre nos forces et enfin être constructifs pour bâtir notre avenir désormais commun. Ce ne sont pas que de belles paroles et de bons sentiments que j’exprime ici mais bien la volonté réelle de la grande majorité des élus de notre Communauté de Communes.

La Communauté de Communes renouvelle ses organes dirigeants le 16 juillet, ce sera le point de départ d’une nouvelle attitude et d’une nouvelle politique de vie et de développement.

Les Thermes ont rouvert la semaine dernière. Quelle est la situation au niveau des réservations ? Où en est la DSP ?

Oui, les Thermes ont ouvert le 6 juillet après plusieurs longues semaines d’inactivité comme partout en France.

Pendant ce temps, nous avons fait un travail important de rénovation intérieure du bâtiment. Les équipes techniques de l’établissement thermal et les équipes techniques de la municipalité ont travaillé en commun dans cette tâche, je les en remercie comme je les remercie du travail ainsi accompli.

Il est en effet impératif d’être irréprochables sur la propreté, l’aspect de nos équipements et l’accueil de nos curistes au sens large du terme. Les jardins des thermes et des quinconces ont été aussi l’objet de soins intenses. C’est le début seulement de la remise à niveau progressive de notre établissement thermal.

Les réservations reprennent doucement, on sent bien qu’il y a encore une crainte de la part de nos curistes (une population plutôt fragile) à propos de cette crise sanitaire, c’est pourquoi nous avons mis en œuvre tous les moyens à notre disposition pour respecter toutes les recommandations de l’ARS. Les avis du Centre National des Etablissements Thermaux ont aussi été pris en compte ; ceci pour rassurer et protéger nos curistes mais aussi l’ensemble du personnel des thermes.

Au niveau des réservations, le mois de septembre s’annonce comme d’habitude très bon, le mois d’août monte en puissance.

A la fin de la saison, au mois de novembre, nous serons satisfaits si nous atteignons les 4.000 curistes.

En ce qui concerne la DSP en cours, tous les intervenants au dossier, y compris la mairie de Luchon, ont la volonté de travailler vite et bien pour que ce projet majeur pour Luchon aboutisse dans les meilleures conditions possibles… mais il nous faut d’abord résoudre le problème de la situation financière de la ville…

Un sens unique devrait être mis en place sur les allées d’Etigny, dans le courant du mois de juillet, à titre expérimental. Mes très nombreux lecteurs aimeraient en connaître les modalités.

Je mentionnais tout à l’heure la mise à l’étude d’un schéma directeur urbain, c’est à dire une réflexion générale et globale sur tous les équipements urbains de notre ville.

On peut ici regretter que la réfection de l’Allée des Bains ait été conduite dans la précipitation (ainsi, les réseaux électriques aériens de cette allée n’ont même pas été enterrés à l’occasion de ces très importants travaux ; tout comme les réseaux des eaux usées, très fatigués (!) qui auraient dû être entièrement revus)

Les allées d’Etigny font évidemment partie de cette réflexion globale. Cette mise en sens unique qui durera quelques semaines est un test. Il nous permettra de voir comment la population accueille et vit ce changement.

C’est surtout l’occasion, en ces temps où les activités et animations sont réduites, de voir comment on peut rendre les allées d’Etigny plus attractives pour tout le monde.

Un feu d’artifice aura bien lieu le 14 juillet. Il sera donc tiré sur le plateau de Superbagnères et ne sera donc pas une exclusivité de Luchon, mais en quelque sorte un partenariat avec plusieurs communes du Pays de Luchon. C’est une grande nouveauté…. Serait-ce le signe d’une future bonne entente entre la ville de Luchon et les communes avoisinantes ? est-ce que ce "partenariat" se poursuivra, notamment en ce qui concerne les animations tant sportives que culturelles qui, on se rend compte souvent, ont tendance à se chevaucher ?

Oui, en effet ce feu d’artifice est un signal que le Pays de Luchon a voulu donner en saisissant cette occasion d’organiser un évènement en commun.

Vous l’avez compris, un changement d’état d’esprit est nécessaire dans notre pays comme dans notre Communauté de Communes, et je suis persuadé qu’il va s’installer grâce à la volonté que nous avons de travailler ensemble.

Je rappelle cependant que ce feu d’artifice, un des rares qui soit organisé en Haute-Garonne, ne doit pas être l’occasion d’un relâchement des règles sanitaires en vigueur.

C’est en partie par ce qu’il pourra être vu d’une multitude de points différents, et qu’il évite ainsi les regroupements de foule, que nous avons maintenu ce feu d’artifice.

Pour ceux qui seront présents dans un même endroit, je demande à ce que la distance d’un mètre entre chaque personne soit respectée. Le port du masque est fortement recommandé pour ceux et celles qui seront dans l’espace public pour admirer ce feu d’artifice.

Si les conditions climatiques ne le permettent pas, le feu d’artifice sera annulé et reporté au soir du 22 aout prochain.

Depuis sa défaite, Louis Ferré, l'ancien maire de la cité thermale, est très actif sur les réseaux sociaux et ne vous épargne guère. C’est de bonne guerre, non ?

Il est regrettable que les énergies des uns et des autres soient consacrées au conflit surtout dans cette période si difficile que vivent tous nos concitoyens !

Mais oui, peut-être est-il dans cet état d’esprit...

Cela le regarde mais je crois qu’il aurait mieux fait d’être davantage performant lorsqu’il était maire…

Je pense surtout qu’il essaie d’exister et de se justifier, voire de se délester de ce qu’il laisse comme héritage. Mais de cela nous aurons l’occasion d’en reparler, chiffres et faits à l’appui.

Qu’il ne s’impatiente donc pas, on reparlera de sa gestion passée.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents