Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Paul Tian

Le blog de Paul Tian

"Qui n’a pas quitté son pays est plein de préjugés"


Bars, restaurants : "Putain, deux mois !"

Publié par Paul Tian sur 25 Novembre 2020, 11:33am

Catégories : #Pyrénées, #Luchon, #Superbagnères, #Covid-19, #confinement, #bar, #restaurant, #économie, #ski, #Val d'Aran, #polémique, #EmmanuelMacron

Bars, restaurants : "Putain, deux mois !"

Mardi soir, lors de son intervention télévisuel, le président de la République Emmanuel Macron n'a pas donné de date de réouverture pour les bars et restaurants fermés depuis le 30 octobre dernier.

Pour les restaurants (et salles de sport), la réouverture pourrait intervenir autour du 20 janvier :

Si le nombre de contaminations demeure en-dessous de 5000 cas par jour, les salles de sport et les restaurants pourront rouvrir

Emmanuel Macron, président de la République

Mais aucune annonce pour les cafés ! 

La profession est sur le point de craquer

Stéphane Manigold, porte-parole du collectif "Restons ouverts"

Cataclysme

Avec ce nouveau coup d'arrêt, les cafetiers et restaurateurs seront restés fermés près de cinq mois au niveau national en 2020 ! 

Des professionnels qui ne pourront pas profiter de la période des fêtes de fin d'année.

Si les fermetures perdurent, 30% des cafés, restaurants et hôtels pourraient être en faillite selon le Groupement national des indépendants (GNI).

Les cafés, restaurants, hôtels et discothèques sont la variable d'ajustement des normes sanitaires et payent le plus lurd tribut de cette crise sanitaire

UMILH

Le Luchonnais, doublement pénalisé !

Sur notre territoire, lors des vacances de fin d'année, on ne pourra pas profiter des cafés et restaurants de la cité thermale, par contre il sera vraisemblablement possible de se rendre chez nos voisins aranais pour le faire !

Sans perdre de vue que les stations de Luchon-Superbagnères, du Mourtis, de Peyragudes... seront (probablement) fermées (lire ici) et à quelques kilomètres de là, en Val d'Aran, on pourra s'adonner aux plaisirs de la glisse !

Un comble, non ?

Autant dire que l'économie du Haut-Comminges qui souffre depuis des mois de la crise sanitaire va être doublement pénalisée si ces prévisions se confirment dans les prochains jours.

Bars, restaurants : "Putain, deux mois !"
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents