Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Paul Tian

Le blog de Paul Tian

"L'éternité c'est la mer mêlée au soleil" (Arthur Rimbaud)


Disparition de la randonneuse et blogueuse Esther Dingley dans le Luchonnais : le témoignage d'un jeune skieur olympique espagnol

Publié par Paul Tian sur 10 Décembre 2020, 12:01pm

Catégories : #Pyrénées, #disparition, #Esther Dingley, #Dan Colegate, #randonneur, #blogueur, #Sauvegarde, #Luchon, #Marti Vigo del Arc, #PGHM, #ours, #skieur olympique, #espagne

(Photo : instagram @EstherDingley)

(Photo : instagram @EstherDingley)

22 novembre 2020 : la BBC diffuse un reportage consacré à un couple britannique de globe-trotters, Esther Dingley (37 ans) et Dan Colegate (38 ans).

Depuis 2014, alors que Dan venait de survivre à une infection après une intervention chirurgicale, le couple avait pris la route à travers l'Europe dans leur camping-car surnommé "Homer" avec leurs cinq chiens, tout en relayant sur le blog "Esther et Dan" et dans les médias, leurs aventures (lire ici).

22 novembre 2020 : c'est le dernier signe de vie donné par Esther à Dan, alors que la trentenaire effectuait du trekking en solo depuis quelques jours dans les Pyrénées, à la frontière, entre l'Espagne et la France, son compagnon étant resté avec leurs chiens, dans une ferme dans le Gers. 

Ce dimanche là, à 16h, Esther a envoyé un selfie depuis le sommet du Pic de Sauvegarde.

Trois jours plus tard, alors qu'Esther devait rejoindre le Gers, Dan a alerté les secours, inquiet du silence de sa compagne. Le PGHM de Luchon a alors lancé sur Facebook un avis de recherche et un appel à témoins (lire ici).

Le 22 novembre, une heure avant l'envoi du selfie, Esther a rencontré Marti Vigo del Arc, un skieur olympique espagnol qui évoluait dans le secteur du Pic de La Sauvegarde, avec sa compagne.

"ll était environ 15 heures et nous descendions déjà, elle montait, lourdement chargée, avec un très grand sac à dos. Nous nous sommes arrêtés et elle nous a demandé si nous avions un fruit ou quelque chose de frais, mais il ne nous restait plus rien. Elle a continué à monter, la température était bonne et il faisait beau. Il y avait très peu de neige au sommet" a confié le jeune skieur, au quotidien espagnol "La Vanguardia".

Qui explique sur "Sky News" :

"Les conditions étaient bonnes, il faisait beau, il n'y avait ni nuages ni neige, c'était bon. Elle était seule, rien ne sortait de l'ordinaire et elle n'était pas blessée ou n'avait pas l'air fatiguée... Elle semblait préparée pour la randonnée, elle avait un très gros sac à dos. Elle nous a dit qu'elle avait informé la garde civile qu'elle passerait deux ou trois jours à marcher dans les montagnes, je pense que c'était le premier jour du voyage."

Le skieur Olympique Martí Vigo del Arco (Photo Facebook)

Le skieur Olympique Martí Vigo del Arco (Photo Facebook)

Le jeune couple espagnol est probablement le dernier à avoir vu la jeune randonneuse, il y a déjà près de 20 jours...

Des médias britanniques ont émis plusieurs pistes concernant cette disparition : celle de la rencontre fatale avec un ours ou encore celle d'une mauvaise rencontre humaine.

Des journalistes anglais du "Daily Mail", du "Sun" ou encore du "Guardian" sont venus mener leur enquête dans le luchonnais.

"On comprend l'engouement des médias anglais, c'est un couple se mettait en scène sur les réseaux sociaux, mais on se tient éloigné de cette agitation médiatique..." précise dans "La Gazette du Comminges", Jean-Marc Bordinaro, le capitaine de la gendarmerie de Saint-Gaudens.

La piste accidentelle pourrait être, hélas, la plus réaliste...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !