Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Paul Tian

Le blog de Paul Tian

"L'éternité c'est la mer mêlée au soleil" (Arthur Rimbaud)


Belle histoire du jour : quand l'employé de l'hôpital partage sa prime COVID

Publié par Paul Tian sur 8 Février 2021, 14:44pm

Catégories : #BelleHistoire, #optimisme, #Covid-19, #prime covid, #partage, #hôpital, #EHPAD, #solidarité, #Saint-Etienne-de-Baigorry

Belle histoire du jour : quand l'employé de l'hôpital partage sa prime COVID

Et il y aussi de belles histoires au quotidien que l’on peut découvrir, non pas en UNE des médias, mais très souvent en pages locales de la presse régionale, tant quotidienne que régionale…

Alors, face au déferlement en continu des nouvelles anxiogènes (mais notre existe ne l’est-elle pas ?), j’ai eu, hier, un déclic, en savourant le "Flint Dimanche" de mon ami Benoît Raphaël, "éleveur de robots" comme il aime bien se qualifier dans certains entretiens dans les médias et qui m’a toujours étonné par son optimisme... réaliste.

Déclic ?

Oui, un déclic pour trouver chaque semaine de belles histoires qui pourraient nous faire du bien, ne serait-ce que le temps de leur lecture… et les partager avec vous.

Une invitation à l’optimisme avec des histoires que vivent de "vrais gens", pas celles et ceux qui monopolisent l’espace d’un instant l’actualité médiatique, mais celles et ceux qui agissent en dehors des projecteurs, parce qu’ils sont des êtres humains, tout simplement.

Ma première belle histoire, j’ai été la chercher dans l’édition "Pays Basque intérieur et Soule" du quotidien "Sud-Ouest".

Un article signé Patrice Crusson et intitulé :

"Il partage sa prime avec des résidents"

C’est donc l’histoire d’un employé travaillant à l’hôpital de Bayonne qui a touché les 500 euros de la prime Covid mais qui a souhaité, non pas la garder, mais la partager…

Un trentenaire qui a estimé qu’il n’avait pas travaillé durant toute cette période directement dans les services touchés directement par le Covid.

Ce trentenaire explique dans « Sud-Ouest » qu’au cours de cette période difficile de crise sanitaire, il n’a simplement fait… que son travail ! D’où son idée d’offrir 250 euros de sa prime à l’EHPAD Larzkena de Baigorri pour l’achat de matériel de sonorisation des vidéoprojections.

Pour les 250 euros restants, le bon samaritain recherche actuellement une deuxième association dans le milieu de l’enfance…

Une belle invitation à l’optimisme, non ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !