Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Paul Tian

Le blog de Paul Tian

"L'éternité c'est la mer mêlée au soleil" (Arthur Rimbaud)


Il y a 40 ans, en mai, j'ai pleuré deux fois, en 48 heures...

Publié par Paul Tian sur 11 Mai 2021, 16:58pm

Catégories : #souvenirs, #mai81, #élection présidentielle, #Mitterrand, #FrançoisMitterrand, #BobMarley, #Marley, #musique, #reggae, #politique, #provence, #carcassonne, #vidéo, #jamaïque, #cannabis, #peace and love

(Photo : capture écran Marianne)

(Photo : capture écran Marianne)

10 mai 1981 : victoire de François Mitterrand à l'élection présidentielle... et le lendemain, le choc, avec l'annonce de la mort  de l'icône de la musique reggae, première star issue du tiers monde, Bob Marley.

En quarante-huit heures, à deux reprises, j'ai donc pleuré : une fois de joie, au soir de la victoire de la gauche et le lendemain de tristesse, en apprenant la mort de celui qui rythmait très souvent mes soirées provençales avec les amies/amis. Longues nuits de discussion à faire et défaire le Monde, où le vin et le reggae restaient nos fervents soutiens...

Si j'ai pleuré de joie au soir du 10 mai ce n'est pas forcément pour la "force tranquille" du nouveau président de la République mais d'entendre le bonheur de ma mère pour cette victoire de la gauche unie, à l'autre bout du téléphone, depuis une cabine téléphonique, en bord de route, à Sète.

Je vivais en Provence et je votais du côté de Carcassonne, dans un village du Minervois. J'avais fait l'aller-retour par la route (l'autoroute n'existait pas encore), le trajet était bien long et à 20h, je me trouvais dans ma Coccinelle, quand j'ai appris la victoire de François Mitterrand. Je me suis donc arrêté à cette cabine téléphonique pour joindre mes parents, j'avais hâte d'entendre leur bonheur...

(Pour la petite histoire, j'étais arrivé au bureau de vote 3/4 minutes avant la fermeture et, dans ma précipitation, j'ai pris un seul bulletin, celui de François Mitterrand, et j'ai zappé la case isoloir...)

Sur le chemin du retour, l'ambiance dans les villages et villes traversées était tellement folle ! 

Impensable de nos jours d'imaginer une telle liesse populaire... 

De retour, en pleine nuit dans mon village provençal, on fit la fête jusqu'au petit matin... avant de reprendre le chemin du boulot et, pour beaucoup, d'imaginer des lendemains nouveaux... qui ne dureront que le temps de la pensée.

Il en va souvent ainsi des moments de joie...

Le 11 mai 1981, de retour du travail, nous passâmes une grande partie de la nuit à écouter en boucle certaines chansons de Bob Marley, les larmes aux yeux. 

Il n'avait que 36 ans... et nous, nous étions des trentenaires un peu perdus en ce mois de mai 1981.

PS : sur la photo ci-dessus du photographe de l'AFP  Jean-Marie Delmas, prise le soir du 10 mai 1981 à Château-Chinon, dans la Nièvre, à la sortie de l'hôtel "Au Vieux Morvan", il y a mon ami "luchonnais" Patrick, juste derrière François Mitterrand qui vient d'être élu président de la République française !

Il y a 40 ans, en mai, j'ai pleuré deux fois, en 48 heures...
Il y a 40 ans, en mai, j'ai pleuré deux fois, en 48 heures...
Il y a 40 ans, en mai, j'ai pleuré deux fois, en 48 heures...
Il y a 40 ans, en mai, j'ai pleuré deux fois, en 48 heures...
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !