Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Paul Tian

Le blog de Paul Tian

"L'éternité c'est la mer mêlée au soleil" (Arthur Rimbaud)


Haute-Garonne : le département épinglé par l’Agence française anticorruption pour ses... trop nombreux collaborateurs

Publié par Paul Tian sur 20 Septembre 2021, 11:07am

Catégories : #HauteGaronne, #CD31, #conseil départemental, #Georges Méric, #AFA, #anticorruption, #cabinet du président, #politique

Haute-Garonne : le département épinglé par l’Agence française anticorruption pour ses... trop nombreux collaborateurs

Un rapport confidentiel de l’Agence française anticorruption (AFA), rendu en juin dernier et que le quotidien du soir "Le Monde" a pu consulter, émet des "observations" et "recommandations" à la collectivité territoriale, notamment sur sa gestion des collaborateurs de cabinet.

Des recommandations et observations que le département devra corriger ou suivre afin la fin de cette année.

Selon "Le Monde", le département de la Haute-Garonne n’est pas épinglée "sur le fond", mais elle va devoir "réaliser une cartographie des risques d’atteinte à la probité" qui couvre les commandes publiques, le circuit des subventions, jusqu’à la gestion et le contrôle des agences satellites ou des régies...

Un rapport qui observe que la collectivité a employé 66 personnes réalisant des missions de collaborateurs de cabinet. Un nombre dépassant très largement le plafond légal fixé à… 10 collaborateurs.

Extrait de l'article du "Monde" 

{Alors que la loi autorise seulement dix collaborateurs dans ce cabinet –  rapporté à la population du département –, la Haute-Garonne en comprendrait en réalité 60, répartis auprès du président et surtout de la vingtaine de vice-présidents ou commissions diverses. Ce sont donc 43 fonctionnaires, et sept contractuels, que leur fiche de poste assimile à des "collaborateurs de cabinet, dont la mission est avant tout politique", qui sont concernés. "Ce qui revient à les fondre dans les effectifs de l’administration départementale alors qu’ils travaillent de fait auprès des élus, entraînant un dépassement des plafonds numéraires légaux", souligne l’AFA.}

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !