Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Paul Tian

Le blog de Paul Tian

"L'éternité c'est la mer mêlée au soleil" (Arthur Rimbaud)


Polémique sur la bénédiction des eaux thermales : pour Eric Azémar, maire de Luchon, "Louis Ferré a une mémoire sélective"

Publié par Paul Tian sur 7 Septembre 2021, 10:17am

Catégories : #Luchon, #bénédiction, #thermes, #eaux thermales, #polémique, #politique, #Eric Azémar, #Louis Ferré, #animation, #abbé Richard, #laïcité, #religion, #Haute-Garonne

Polémique sur la bénédiction des eaux thermales : pour Eric Azémar, maire de Luchon, "Louis Ferré a une mémoire sélective"

C'est l'ancien maire de Luchon, aujourd'hui simple conseiller municipal d'opposition, qui a lancé la polémique, lors du dernier conseil municipal, avant de la mettre en ligne sur les réseaux sociaux.

Une polémique sur fond de laïcité...

Le 19 septembre prochain, et pour la première fois à Luchon, va se dérouler une bénédiction des eaux thermales, avec procession. 

Les bénédictions à Luchon ne sont pas rares. On peut citer la bénédiction des Guides, le 15 août, celles des troupeaux partant en estives, en juin, ou encore, la plus récente, celles des motards à l'occasion, le week-end dernier, de Luchon Motors Days...

Alors pourquoi cette polémique ?

Explication des conseillers municipaux d'opposition Louis Ferré et Michèle Cau sur leur nouvelle page Facebook "Pass Montagne" qui a pour but de "tenir au courant des contenus des conseils municipaux" :

L’eau thermale reconvertie ?

"Les espaces d’affichages municipaux jusque-là réservés aux manifestations nous ont permis de découvrir que la mairie organisait une bénédiction catholique des eaux thermales en septembre.

"Nous avons interrogé le maire et ses adjoints lors du conseil municipal du 30 août à ce sujet et nous avons été plus qu’étonnés des réponses fournies.

"Avec le plus grand sérieux, il nous a pelle-mêle été dit qu’elle aurait été organisée pour satisfaire la clientèle des curistes (composée pourtant de croyants de toutes religions mais aussi des non-croyants), qu’une bénédiction n’est pas un manifestation cultuelle ou qu’il s’agit d’une tradition dans le milieu thermal et même laissé entendre que cela participait aux vertus des eaux thermales !!!

"Une telle vacuité dans les réponses ne peut qu’interroger car le sujet est sérieux et bien sérieux. La loi sur la laïcité de 1905 a été votée pour protéger le droit de croire ou de ne pas croire mais aussi a défini des règles précises pour éviter les interférences entre le religieux et les institutions.

"Or l’établissement thermal dont l’eau est la principale ressource, est un établissement public géré en régie municipale et dont le président est le maire de la ville. De plus, il bénéficie de financement de l’Etat (principalement de la Sécurité Sociale et de subventions) mais aussi de la Région et du Département (lequel est d’ailleurs très attentif aux questions de laïcité). L’organisation d’un telle manifestation à caractère religieux contrevient au principe intangible de neutralité en matière religieuse qui s’impose aux institutions et à ses représentants.

"Elle ne peut être comparée à la messe du 15 août, car l’accompagnement d’une telle cérémonie religieuse (pour laquelle la mairie met certes à disposition l’espace public et des infrastructures) est prévue par la loi. Nous avons d’ailleurs largement soutenu cette messe tout au long de nos mandats. Et si le brandon est bien bénit, il s’agit juste d’un acte traditionnel. La bénédiction des thermes est de toute autre nature, et entre bien en contradiction avec les principes de laïcité.

"Un sujet aussi sensible eût mérité un débat en conseil municipal et pourquoi pas une consultation citoyenne avant sa mise en œuvre.

"Face à la fragilité de cette organisation, nous en appelons à la sagesse du maire de Luchon et lui demandons de sursoir à l’organisation de cette manifestation."

Réaction du maire de Luchon, Eric Azémar

C'est dans un communiqué de presse que le premier magistrat de la cité thermale a répondu à la polémique lancée par son prédécesseur :

"M. Louis Ferré, conseiller municipal se plaint sans arrêt du manque d'animations et conteste l'organisation d'une nouvelle manifestation : une procession. 

En effet, à l'initiative du père Arnaud de Luchon, une bénédiction symbolique des eaux thermales se tiendra à sa demande le 19 septembre prochain. Cette manifestation se tiendra évidemment en dehors des bâtiments thermaux. La gendarmerie confirme la possibilité d'organiser cet évènement ainsi que sa légalité, la mairie a donc autorisé, après accord de la Préfecture, cette bénédiction.

La mairie reste dans son rôle républicain et laïque et facilitera les initiatives cultuelles pour quelque religion que ce soit dans le respect de la loi de 1905.

On comprend mal l'émoi de M. Le conseiller municipal Ferré à l'égard de cette manifestation, lors du dernier conseil municipal.

En effet, il a lui-même participé pendant 12 ans à la messe en plein air du 15 août au kiosque à musique.

A chacune de ces occasions, il a mis à disposition de M. le curé tout le matériel municipal nécessaire : sonorisation, barrières, chaises... Les employés municipaux participent chaque année à la bonne tenue de cette manifestation pendant laquelle les Guides à cheval de Luchon, les guides de montagne et le PGHM de Luchon reçoivent une bénédiction. 

Je n'ai jamais entendu M. Louis Ferré s'émouvoir de cela !

De plus, il a lui-même participé pendant 12 ans à la bénédiction du brandon de la St.Jean devant le parvis des thermes et avec la participation active de M. le Curé. Pendant ses mandatures, les moyens municipaux ont toujours été sollicités pour assurer le bon déroulement de cette manifestation... Souhaite-t-il aussi faire annuler la bénédiction des motards ce week-end à l'occasion du Luchon Motors Days ?

Ainsi donc M. Ferré confirme qu'il a une mémoire sélective. Cette pratique, commune chez lui, affaiblit chaque fois un peu plus chacune de ses interventions.

Notons d'ailleurs que ce conseiller municipal expérimenté (12 ans de fonction de maire) a préféré s'abstenir et non prendre une position franche quand aux deux motions proposées par l'Association des Maires Ruraux visant à s'opposer à ce que les dotations de l'Etat en faveur des communes soient redistribuées par les intercommunalités, la seconde tout aussi importante pour nos territoires, visant à imposer que la population soit consultée à chaque fois que le Préfet souhaiterait fusionner des communes en commune nouvelle.

Les choix de buzz de Monsieur Ferré en disent long sur son intérêt pour Luchon !"

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !