Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Paul Tian

Le blog de Paul Tian

"Le menteur évoque souvent l'amnésie pour ignorer la vérité"


Il y a 40 ans, l'assassinat du juge Michel à Marseille

Publié par Paul Tian sur 21 Octobre 2021, 10:01am

Catégories : #juge michel, #assassinat, #juge, #marseille, #French, #mafia, #sicile, #moto, #vidéo, #drogue, #SAC, #bar du téléphone, #French Connection

Il y a 40 ans, l'assassinat du juge Michel à Marseille

Il y a 40 ans, le 21 octobre 1981, à 12h40, Pierre Michel, 38 ans, premier juge d'instruction de Marseille, circule à moto, boulevard Michelet, quand il est dépassé par deux hommes sur une Honda 900 Bol d'or rouge. Le passager arrière ouvre alors le feu et tire trois balles de 9 mm, alors que le magistrat se trouve à l'angle de la cité Radieuse.

Le juge Michel meurt sur le coup. C'est le second magistrat assassiné en France, après le juge d'instruction François Renaud, abattu à Lyon, le 3 juillet 1975.

Le juge Michel incarnait la lutte sans merci contre le crime organisé et travaillait, sans relâche, sur les liens entre la mafia sicilienne et la pègre marseillaise.

En huit ans, il avait envoyé en prison une soixantaine de malfrats, démantelé six laboratoires de transformation de morphine-base.

Le juge Michel était au coeur des dossiers allant de la tuerie du SAC à Auriol au massacre du bar du Téléphone en 1978.

Ce n'est qu'en 1986 que l'enquête sur l'assassinat du juge Michel est relancée avec le témoignage le 1er mai du marseillais François Scapula, incarcéré dans une prison suisse, après avoir été interpellé à Fribourg dans un laboratoire d'héroïne.

Son statut de repenti accordé par les Etats-Unis lui permet de "passer à table"...

Il livre alors le nom du commando qui a assassiné le magistrat marseillais : le tireur est François Checchi et le pilote de la moto, Charles Altieri.

L'ordre d'assassiner le juge Michel a été donné en août 1980 par deux figures de la "French Connection" : François Girard, dit le Blond, et Homère Filippi, qui seront condamnés par la cour d'assises, le 30 juin 1988, à la perpétuité.

Les deux membres du commando à moto seront condamnés à la même peine de perpétuité, mais par contumace.

Il y a 40 ans, l'assassinat du juge Michel à Marseille
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !